• ♥Accueil

    Nouveautés
    Livre d'or
    Chibi
    Crédits
    Bienvenue à vous sur Emerald Zone. Je suis Snowy Emerald et je vous présente mon petit monde à travers ce blog qui existe depuis 2013. Tout d'abord, un petit mot sur moi. J'ai 21 ans et je suis étudiante en master de recherches en mathématiques. Je vous accueille sur Emerald Zone qui a pour but de vous faire découvrir tout ce que j'aime et de vous plonger dans mon petit monde.

    Vous trouverez sur Emerald Zone mes écrits. Allant des poèmes aux fictions, en passant par les one-shots, je poste tous mes écrits sur ce blog et certains d'entre eux sont disponibles sur la plateforme Wattpad.

    Vous trouverez répertoriés sur mon blog des livres, films, séries, animes et mangas que j'ai vu ou lu. Je vous les présente et, pour certains, vous trouverez mon avis dessus.

    Vous avez aussi des rubriques plus variées concernant des articles touchant au  codage, des mathématiciens célèbres, des articles insolites ou encore  un peu d'infographie.

    Je vous souhaite une excellente visite sur Emerald Zone.

    Codage de Fabule modifié par Snowy Emerald

     

  • Tokyo mew mew est, à la base, un manga shojo et magical girl de Reiko Yoshida et Mia Ikumi respectivement chargées du scénario et du dessin. Au Japon, le manga était édité par Kodansha et, en France, par Pika. Le manga compte 7 tomes parus entre 2000 et 2003. 

    Tokyo Mew Mew, c'est l'histoire d'Ichigo Momomiya, une jeune fille ordinaire, amoureuse du garçon populaire de sa classe: Aoyama. Sauf que Ichigo est choisie pour défendre la Terre d'une menace extraterrestre et son ADN a fusionné avec celui d'un animal en voie d'extinction: le chat d'Iriomote. Ichigo doit retrouver ses coéquipières, défendre le monde et continuer de vivre sa vie d'adolescente. 

    Ensuite, de 2002 à 2003, Tokyo Mew Mew a connu une adaptation en anime de 52 épisodes. L'anime est arrivé en France et a été rebaptisé Mew Mew Power. 

    Il y a également  une suite au manga, écrite et dessinée par Mia Ikumi: Tokyo Mew Mew à la mode qui compte 2 tomes paru entre 2003 et 2004 au Japon et qui a pour personnage principal une nouvelle Mew Mew: Berry. Tokyo Mew Mew a également deux jeux vidéos dont l'un d'eux faire intervenir une nouvelle Mew Mew : Ringo. 

    Récemment est apparu un manga spin-off de Tokyo Mew Mew : Tokyo Mew Mew Ore. Cette fois-ci, les personnages principaux sont masculins et ce manga est écrit et dessiné par Madoka Seizuki. 

    En début 2020, un nouveau manga Tokyo Mew Mew a commencé: Tokyo Mew Mew 2020 Re-Turn. Pour le moment, il y a deux chapitres et se sont les deux créatrices de Tokyo Mew Mew qui travaillent dessus. Il s'agit de la suite des Tokyo Mew Mew et, donc, de Tokyo Mew Mew à la mode puisque Berry est dans ce manga.  Le design des personnages a totalement changé même si nous pouvons facilement les reconnaître. 

    Et maintenant, je vous dévoile la plus grosse nouvelle de cet article: il va y avoir un nouvel anime Tokyo Mew Mew pour célébrer les 65 ans de la première publication de Nakayoshi qui est un magazine mensuel édité par Kodansha. Depuis le 22 février 2020, il y a un site compte-à-rebours -ICI- et ce compte-à-rebours prendra fin le 22 avril 2020. Vraisemblablement, de nouvelles informations devraient arriver pendant ce mois-ci sur ce nouvel anime. 

     

    Sources: 

    https://www.animenewsnetwork.com/news/2020-02-22/un-site-compte-a-rebours-pour-le-nouveau-projet-tokyo-mew-mew/.156750

    https://tokyo-mew-mew.com/


    3 commentaires
  • Durant cet été, j'ai écrit un article pour vous dire que je cherchais une alternative aux protections hygiéniques qu'on a l'habitude de voir, à savoir les tampons et serviettes jetables. 

    Ayant grandement entendu parler de la coupe menstruelle depuis quelques années, j'ai décidé d'investir dans l'une d'elles pour tester. L'idée est bonne, sur le principe et je me réjouissais de cette alternative dont j'avais entendu le plus grand bien. On m'a conseillé la Lunéale. J'ai donc pris la taille S, la plus petite. J'avais conscience que cela pouvait être un peu compliqué lors des premières fois qu'on l'installait. 

    Je n'ai eu aucun soucis pour l'insérer. En revanche, tout le temps où je l'ai testé, elle ne s'est jamais dépliée seule. Je devait toujours venir l'aider pour qu'elle se déplie correctement. J'ai également eu toutes les plus grandes peines du monde à la mettre à une bonne distance. Elle était trop basse et je n'arrivais pas à la mettre plus loin. Et lorsqu'elle était bien installée, il me suffisait d'aller au toilettes pour qu'elle descende et se retrouve beaucoup trop basse. Or, ce n'était pas normale. La coupe menstruelle n'est pas censée redescendre autant!  Du coup, c'était un point assez négatif. Je pensais qu'elle était trop grande mais j'avais pris la taille la plus petite. Et autant vous dire que vous ne devez pas avoir peur du sang pour utiliser une cup. Un dernier point qui m'a causé bien des soucis : tout le temps où je l'ai portée, je me suis sentie assez mal. J'avais le tournis et l'impression d'être très faible, à la limite d'une malaise. C'est devenu intenable et je l'ai enlevée car je me suis rappelée que j'étais dans ce drôle d'état depuis que je l'avais mise. Une heure plus tard, je me sentais déjà mieux. J'en ai déduit que mon mal ressenti était lié à la cup. Je n'en ai pas la certitude mais c'est ce que je pense. 

    Après cet essai plus que mitigé, mon médecin m'a posé un stérilet en cuivre. Donc la cup, elle m'a dit d'oublier pour le mois prochain car ce n'est pas conseillé le mois suivant la pose d'un stérilet. Concernant ce dernier, je peux aussi vous partager mon expériences des premiers jours. L'installation dure simplement quelques minutes, ce n'est pas agréable et, à un moment, j'ai eu tellement mal que j'en ai crié. Mon médecin m'a alors dit que je venais de découvrir ce qu'était une contraction et que je risquais d'en avoir dans les prochaines heures. Je suis donc rentrée chez moi et j'ai évité de bouger cette journée-là. Je me sentais un peu patraque et j'ai gardé une poche de gel chaude sur le bas de ventre -le froid n'était pas conseillé-. Les trois jours suivants la pose du stérilet, j'ai eu mal dans le bas du ventre. Les douleurs se sont lentement estompées et je n'ai plus mal du tout à l'heure actuelle. Je ne sens plus rien et je suis libérée de la contrainte de la pilule et des hormones. Il y a un autre détail que je ne savais pas: on saigne après la pose du stérilet. Je l'ai fait mettre à la fin de mes règles et j'ai un peu saigné durant 3 à 4 jours. C'était de petits saignements -rien à voir avec les menstruations- qui, comme les douleurs, se sont estompées avant de disparaître. J'ai ďû retourner voir mon médecin avec spécialité gynécologie pour vérifier que mon stérilet était bien mis.

    Du coup, je me suis renseignée sur une autre alternative qui pourrait me correspondre - je retenterai la coupe menstruelle - et je suis tombée sur les serviettes lavables. J'ai regardé des vidéos et lu des articles les concernant. J'ai jeté mon dévolu pour des serviettes de la marque suédoise, Imsevimse. J'en ai acheté 6 normales de jours et 3 de nuit avec deux pochettes pour les ranger dans mon sac pour une cinquantaine d'euros. Alors oui, c'est un investissement qui peut paraître énorme. Mais je n'aurais plus a acheté des paquets de serviettes jetables et, en trois ans, j'aurais moins dépensé que si je continuais ainsi. De plus, l'impact écologique est amoindri et je n'aurais plus de produits chimiques en contact avec cette partie très sensible du corps. Et je suis très contente de ces serviettes. Le seul bémol c'est que j'en ai pris trois rose assez clair et qu'elles sont difficiles à laver par rapport à desplus foncées. Les serviettes lavables sèvhent lentement car je les lavais à la main pendant mon cycle. Du  coup, je trouve que 9 est un bon nombre de serviettes. Je pense avoir trouvé ce qui me correspond et je suis ravie.


    4 commentaires
  • 15 ans que les célèbres fées d'Alféa du Winx Club existent. Le temps passe si vite! Et une annonce de taille a été faite : Netflix a commandé une série en live action du célèbre dessin animé italien. La série sera composée de 6 épisodes d'une heure chacun et sortira en 2020.

    Autant vous dire que j'ai grandi avec les Winx et que je suis impatiente et curieuse de voir cette adaptation. Le nom de certains acteurs ont été découvert et je trouve que celle qui incarnera Bloom est un bon choix. Des nouvelles ont, toutefois, fait grincer les dents des fans: les Trix, Flora et Tecna ne seront pas de la partie dans ce live-action. Deux nouvelles fées seront là : Beatrix et Terra. Vu le nom de cette dernière, je suppose qu'elle aura des pouvoirs en rapport avec la nature.... Et cela la rapproche de Flora. Du coup, je me demande pourquoi les showrunners ont enlevé Flora? J'attends aussi de voir comment seront les transformations et si la série sera de qualité. 

     Et vous? Que pensez-vous de découvrir les célèbres Winx en chair et en os? 


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique