• ♦La Petite Sirène♦

    Attention! Ceci est une réécriture* de La Petite Sirène, je parle du conte d'Andersen.

    *une réécriture est le fait de prendre une oeuvre de référence et de la réecriture à sa façon tout en gardant majoritairement la trame de l'histoire.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

        Il était une fois, une jeune princesse, Calissa. Mais ce n'était pas n'importe quelle princesse! Non, elle, elle était une princesse sirène. Elle avait six autres sœurs, toutes plus âgées qu'elle. Calissa vivait dans un beau palais sous-marin et avait tout ce qu'elle désirait... Tout? Vraiment tout? Non... Elle, elle voulait voir le monde des humains, aller à la surface. 

        Trop jeune pour s'approcher de la surface, elle venait souvent voir sa grand-mère qui lui racontait ce qu'elle avait vu du monde d'en haut.  

      "Mamie... Les humains... il ont vraiment deux queues ? 

      -Non, ce sont deux jambes.

      -Et le ciel? 

      -Il est bleu... et la nuit... il est rempli d'étoiles, des petits points blancs scintillants."

    La petite sirène écoutait toujours avec attention ce qu'elle lui racontait.

      "Et moi? J'irais bientôt?

      -Quand tu auras 15 ans."

    Calissa était impatiente de les avoir ses 15 ans. 

     

         Le jour qu'elle avait tant attendu arriva enfin. Calissa salua ses sœurs, son père et sa grand-mère. Puis, en souriant, elle se dirigea à grands coups de nageoires vers sa destination: la surface. Le voyage fut un peu long mais elle ne vit pas le temps passé tellement elle était excitée.

        Calissa arriva à son objectif au beau milieu de la nuit. Elle regardait les étoiles dont sa grand-mère lui avait si souvent vantait la beauté. Ses grands yeux reflétaient l'émerveillement.

        Puis, derrière elle, elle entendit un bruit. Alors, elle se retourna et vit un bateau. Elle s'écarta se demandant à quoi pouvait bien servir cette chose qui flottait sur les flots. Par curiosité , elle s'approcha. C'était là qu'elle le vit. Ce garçon à la chevelure d'or légèrement bouclée et au regard couleur onyx. Elle sentit son cœur battre plus fort à la vue de cet être humain. 

        Elle l'observa durant toute la soirée discrètement. Mais.. le ciel se couvrait et une tempête s'était déclarée. Les vagues devinrent immenses! Le bateau n'était pas fait pour ce genre de choses et il sombra avec son équipage.

        La petite sirène retourna sous la mer et vit le beau garçon pour lequel son cœur s'était mis à battre. Il était évanoui. Elle ne voulait pas le laisser se noyer. Elle lui attrapa le bras et le remonta à la surface pour le ramener ensuite jusque sur la plage. Elle le contempla quelques instants. Il était encore plus beau de près, pensait-elle. Elle aurait pu passer sa vie près de lui à le regarder ainsi mais le destin en avait décidé autrement. 

        Calissa entendit des pas puis une voix de femme. Elle se dépêcha de retourner à la mer et s'éloigna de la rive. Personne ne devait connaître l'existence des sirènes! 

        Une jeune femme apparu sur la plage. Elle vit le garçon et se précipita vers lui.

      " Prince Théon!!"

    Elle le secoua pour le réveiller. Il ouvrit les yeux et tomba sous le charme de la jolie jeune femme. Il pensait qu'elle l'avait sauvé. 

      Calissa retourna dans les profondeurs marines aux côtés de son père, sa grand-mère et ses sœurs. Elle leur raconta son petit voyage mais garda secret le fait qu'elle avait sauvé le "prince Théon"... Théon... C'était un beau prénom... elle souriait niaisement rien que d'y penser.

        De toute façon, elle était une sirène et lui un humain, elle devait se faire une raison: jamais elle ne le reverrait! Cette pensée l'attrista. Elle rêvait parfois d'un mariage ou d'une virée romantique avec lui... mais la réalité la rattrapait toujours.

       Un jour, elle prit une décision qui allait changer sa vie. Une décision risquée mais qu'elle assumait car elle ne pouvait plus rester dans le palais sous-marin à penser au prince. Non, elle voulait le voir. Alors, elle se rendit chez la sorcière des mers. 

     

        La sorcière habitait dans une grotte, au plus profond de l'océan. Personne n'allait jamais la voir, des rumeurs la disaient folle, sournoise, sans cœur. Calissa, elle, s'en fichait un peu. Tant qu'elle avait ce qu'elle voulait, peu lui importait. Elle entra dans la grotte avec, tout de même, un peu d'hésitation. Une voix usée par l'âge et ricanante lui parla:

      "Alors petite, on rend visite à la vieille Kirlia?

    Calissa ne répondit rien.

      -Je t'écoute. Que me veux-tu? Car,je doute que se soit pour prendre le thé!

      -Je... je souhaiterais avoir des jambes! Pour vivre à la surface...

    La sorcière la regarda avec un drôle d'air. 

      -Il y a une autre raison.

      -Comment le savez-vous? s'étonna Calissa. 

      -La question n'est pas de savoir comment je le sais mais le prix que tu vas payer."

    Bien sûr... La petite sirène le savait. La sorcière des mers ne faisait jamais rien gratuitement! 

      " Votre prix sera le mien."

    Peu importe ce qu'elle devait donner, elle le ferait. Revoir le prince était son seul objectif! La sorcière vit la détermination briller dans ce regard jeune et amoureux.

      "Ta voix. Je veux ta voix.

      -Ma voix? Mais comment ferais-je pour parler une fois à la surface?

      -Tu ne parleras pas."

    Elle écarquilla les yeux. Elle ne s'attentait pas à cela et porta une main à sa gorge comme si la sorcière allait lui arracher sa voix de force.  

        Mais ses doutes se dissipèrent lorsque Calissa songea au prince. 

      "D'accord! Je vous la donne!"

    La sorcière lui tendit un étrange papier et lui ordonna de signer ce qu'elle fit sans se poser de question. La sorcière prit un coquillage et formula quelques paroles incompréhensibles. Calissa eut tout à coup mal à la gorge et sentit ses cordes vocales s'affaiblir. Le coquillage se mit à briller et la sorcière arrêta ses incantations. 

        La petite sirène voulut lui dire quelque chose mais aucune parole ne sortit de sa bouche.

      "Tu es muette.

    La jeune sirène prit un air catastrophé et la sorcière reprit:

      -Écoutes-moi bien, nages jusqu'à la surface, quand ta tête sera hors de l'eau, tes nageoires se changeront en jambes. La suites est très importante. A chaque pas, tu auras l'impression qu'une partie de toi se déchire, comme si on écorchait ta peau lentement. Trouves celui que tu aimes. Séduis-le et maris-toi avec lui. Tu retrouveras ta voix et tu n'auras plus mal.

    Calissa sourit mais l'autre n'avait pas finit:

      -Cependant, prends garde. Si ton bien-aimé tombe sous le charme d'une autre et l'épouse à ta place, tu te transformeras en écume."

    La petite sirène avait écouté ces recommandations avec une grande attention. 

     

        Calissa avait nagé aussi vite qu'elle le pouvait pour gagner la surface. Comme l'avait dit la sorcière des mers, une fois sa tête hors de l'eau, le reste de son corps changea d'apparence et elle se dépêcha de rejoindre la place. 

        N'ayant jamais marché, il lui fut dur de se lever surtout qu'une douleur indéfinissable et insupportable l'envahit. La sorcière lui avait bien dit. Ses premiers pas furent hésitant et toujours marqués par la douleur qu'elle ressentait. 

        Lorsqu'elle se déplaça à peu près convenablement, Calissa partit de la plage pour découvrir ce nouveau monde. Cependant, un détail faisait que les passants la regardait mal. Elle était nue.

       Une vieille dame la couvrit d'un tissu lourd et encombrant.

      "Et bien, p'tiote! D'où que tu viens pour te promener en tenue légère?"

    La petite sirène ne répondit pas en sachant bien qu'elle ne produirait aucun son. La femme la harcela de questions auxquelles Calissa ne pouvait que rester muette. Elle tenta avec quelques gestes maladroits de lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas parler mais son interlocutrice prit très mal la chose.

      "T'es une p'tite effrontée, toi! L'on va régler ça chez le roi!"

    La vieille saisit le bras de la plus jeune et la tira jusqu'au palais où elle hurla sur les gardes pour qu'ils la laissent entrer. Fatigués de devoir expliquer à cette femme que le roi, ou la famille royale, avait autre chose à faire que de s'occuper de cette affaire, ils appelèrent leur supérieur. Mais, c'est le prince qui vint. 

       Le voyant, Calissa le couva du regard. Un regard scintillant, brillant et brûlant d'amour pour lui. Le prince, lui, ne vit rien de tout cela, trop occupé à écouter la vieille femme se plaindre. Quand elle eut finit son récit, il prit quelques secondes avant de répondre:

      "Laissez la ici, je vais m'occuper personnellement de son cas."

    Il souriait.  La femme aussi. Elle espérait que la petite sirène recevrait une punition exemplaire et elle s'en alla, la laissant aux mains du prince Théon. Il la regarda.

      "Je suis sûr que cela est dû à un malentendu, n'est-ce pas?"

    Il avait posé son regard ténébreux sur elle. Calissa se contenta d'hocher la tête.

      "Quel est votre nom?"

    Elle ne pouvait pas lui répondre. Elle tenta  à nouveau de s'exprimer avec des gestes mais le garçon ne comprenait pas.

      "Pourquoi ne parlez-vous pas tout simplement?"

    Elle sentit de l'irritation dans sa voix et ses yeux s'embuèrent de larmes. Sûrement peu habituer à faire pleurer les dames, il s'excusa. Elle le regarda et essuya ses yeux.

        Soudain, il comprit qu'elle était muette. 

      "Je peux deviner votre prénom alors? Lucie? Vous avec une tête à vous appeler ainsi! Non? Agatha? Karen? Paolina? Amandine? Giselle? Non plus... Est-ce un prénom commun?"

    Elle secoua négativement sa tête. Il réfléchit.

      "Alors, je vous donnerais un nouveau nom. Que pensez-vous de Prune?

    Calissa grimaça.

      -Bien.. alors... Aurore?"

    Elle sourit pour lui montrer son approbation et il lui rendit son sourire.

      "Et bien, chère Aurore, vous êtes mon invité."

     

       Les mois s'écoulèrent dans le château et à chaque instant, le prince Théon et Calissa se rapprochait. Ils étaient d'ailleurs déjà très proches. Il avait pris sa nouvelle amie comme confidente et aimait lui parler de tout et de rien... Surtout de rien en réalité. Calissa l'écoutait toujours et sa passion pour lui grandissait chaque jour. Oh! Qu'elle aurait aimé lui dire combien elle l'aimait, combien elle chérissait ces moments avec lui, combien elle le chérissait! 

        Théon et la petite sirène dînaient dans la salle de banquet. Un messager entra et prévint le prince que son père le demandait après le repas. 

      "Merci, vous pouvez disposer."

    Le messager s'inclina et quitta la salle laissant les deux jeunes gens finir leurs repas. Le prince la laissa ensuite et alla rejoindre son père. Il frappa à la porte du bureau de ce dernier.

      "Entrer!"

    Le prince Théon obéit et le roi leva la tête de ses papiers. 

      "Ah! Mon cher fils...

      -Pourquoi m'avait fait appeler père?

      -Tu es en âge de te marier. 

      -Vous voudriez que je me trouve une épouse?

    Le roi hocha la tête.

      -Tout à fait, mon cher fils! 

    Le prince haussa les épaules.

      -Soit."

    Il savait parfaitement qu'il n'avait pas le choix et que cela devait arriver un jour ou l'autre. 

     

        Quelques jours plus tard, le prince Théon embraqua à bord d'un bateau. Ses parents lui avaient parlé d'une princesse vivant de l'autre côté de la mer qui accepterait de l'épouser. Il voulait d'abord la rencontrer mais ne voulant pas faire ce voyage seul avec son équipage, il invita Calissa qui accepta. Elle souriait moins. 

        La petite sirène n'avait jamais pensé avoir une rivale et encore moins inconnue! Elle espérait du plus profond de son cœur que Théon ne la trouverait pas à son goût... D'ailleurs, pourquoi n'avait-il pas penser à l'épouser elle?  Calissa ne savait plus vraiment quoi penser alors elle s'éloigner peu à peu du prince qui ne comprenait pas son air absent et triste.   

        Hélas! Rien de se passa comme l'espérait Calissa et ses espoirs furent anéantis! En effet, le prince Théon rencontra la princesse. Mais elle, elle le connaissait déjà. Elle l'avait déjà vu, une fois, sur la plage, après qu'il ait été sauvé par Calissa. En fait, cette princesse, c'était la jeune fille dont le prince était tombé éperdument amoureux et elle, elle n'était pas insensible à son charme. 

        Impuissante, Calissa voyait le prince qu'elle aimait tant se rapprocher de la princesse. Elle ne pouvait pas lui dire que c'était elle qui l'avait sauvé! Elle ne pouvait pas lui avouer ses sentiments! Chaque soir, la petite sirène pleurait de chagrin et de douleur. 

     

        "Veux-tu m'épouser?"

    Calissa avait toujours voulu entendre ces mots de la bouche du prince Théon. Et il l'avait dit! Elle aurait pu être heureuse. Elle aurait pleurait et, justement, elle pleurait. Mais pas de joie. La petite sirène était dévastée, elle se sentait brisée depuis qu'elle avait entendu le prince poser cette question à la princesse. 

        La princesse avait sauté dans les bras du prince pour lui dire qu'elle acceptait. Calissa, elle, était partie en courant jusqu'au bateau. Elle ne supportait pas la vue du jeune couple. 

        Le soir, le bateau quitta la rive pour retourner en pleine mer avec à son bord, le prince, la princesse, l'équipage et Calissa. Cette dernière restait enfermée dans sa cabine. Théon, trop éblouie  pas l'amour qu'il ressentait avec sa fiancée n'avait pas fait attention à son absence. 

      

        Tard dans la nuit, Calissa se décida à sortir un peu. A cette heure-ci, elle ne verrait probablement personne sur le pont et son intuition ne la trompa pas. Elle était seule. Le vent soufflait doucement faisant doucement voler ses cheveux dans l'air. Elle regarda la Lune, ses yeux brillants et rougis par les pleurs. 

       Tout à coup, un bruit venant de la mer attire la petite sirène. Elle va voir. Ses sœurs, toutes, se trouvaient là, la mine sombre et triste.  

      "Calissa, commença l'aînée, tu es stupide d'avoir conclu ce pacte! 

      -En plus, tu ne nous avais rien dit! rajouta une autre."

    La petite sirène les regarda mais garda le silence, elle était muette. 

        La plus âgée de ses sœurs sortit un poignard de l'eau et le tendit à Calissa.

      "Prends ceci!"

     Calissa tendit sa main et sa sœur lui donna l'arme puis elle enchaîna:

      "Écoutes-moi bien Calissa. Tues le prince dans son sommeil avec ce poignard. Si tu le fais, tu redeviendras une sirène et ta voix reviendra. Si tu le fais pas... tu sais ce qui va se passer... "

      Les sœurs de la petite sirène la saluèrent en espérant la revoir et repartirent sous l'eau. Calissa resta un long moment à fixer l'arme tranchante puis elle la serra. Une étincelle de détermination passa dans son regard. 

        Elle arpenta les couloirs du bateau jusqu'à la cabine du prince Théon, elle ouvra la porte et s'introduit dans la cabine. Elle s'approcha du lit dans lequel dormait paisiblement le prince Théon. Il était dos  à elle. Elle leva le poignard prête à le tuer. 

        Il pivota, endormi, vers elle. La petite sirène contempla son doux visage et toute sa haine s'évapora. Ses mains tremblèrent tandis qu'elle abaissait son poignard. Ses yeux s'embuèrent et une larme coula sur sa joue. Elle s'écarta de lui et partit en courant.  En sortant, elle claqua la porte et Théon se réveilla. Il bondit de son lit et se mis à poursuivre la personne qui avait troublé son sommeil.

       

        Calissa se trouvait à l'avant du bateau. Elle pleurait. Comment avait-elle pensé un seul instant à tuer l'être de son idolâtrie?! Elle se sentait si pathétique! Si minable! Si idiote et faible! Elle jeta le plus loin possible le poignard dans la mer. Détruite par son amour à sens unique, elle laissa éclater toute sa tristesse en pleurant et cirant. 

        Le prince Théon arriva à son tour sur l'avant du bateau. Il vit un corps de jeter à l'eau puis se transformer en écume. Il serra un médaillon qui arpatenait à la petite sirène sur lequel, son vraie prénom était écrit.

      "CCAAALLLLIIIIISSSSAAAAA!!!!!"

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Merci d'avoir lu, avez-vous bien aimé? 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Avril 2014 à 12:10

    A la fin, tu voulait dire que Calissa se transformat en écume ?

    Sinon, c'trop bien *-*

    2
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:24

    Oui, c'est exactement ça :) ça t'a plut on dirai ahah ^^ 

    3
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:26

    Ah, ^^ Car j'ai bloqué avec le : Il n'vit un corps de jeter a l'eau puis se transforma en écume

    4
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:27

    Non, non , tu as bien lu, c'est la même fin que dans le conte d'origine :) Tu as lu ma fiction?

    5
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:29

    La quelle ? Moi j'ai juste lue les texte d'ici ^^

    6
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:30

    Celle que j'ai commencé :)

    La Sorcière des neiges et le gardien des glaces

    7
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:32

    Ah , non je ne l'avait pas lu ^^

    Je vais voir de suite x')

    8
    Jeudi 3 Avril 2014 à 17:33
    9
    Vendredi 27 Février 2015 à 21:17

    J'adore Comme tout tes one shot! Ils sont super!

    10
    Vendredi 27 Février 2015 à 21:21

    Merci ^^ ça me fait plaisir que tu les aimes ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :