• ♣Fils de guerre♣

    Agenouillé, regardes le bien,

    Ce petit être chétif,

    Lui qui vient de perdre à la fois passé et avenir. 

     

    Des étoiles noires tombent du ciel

    Dans un bruit assourdissant

    Elles enlèvent rêve et espoir

    Ne laissant que pleurs et ravages

     

    Regarde attentivement ce petit être chétif,

    Il se tient au milieu du carnage

    Des cristaux perlant sur les joues, 

    Tombant au-dessus d'un corps éternellement endormi

     

    Ce champ de coquelicot dans lequel il est

    Il s'agrandit chaque jour

    Ne ressent pas de pitié pour cet enfant, 

    Lui, qui finira par devenir coquelicot comme ceux qui l'entourent

     

    Peut-être est-il mieux pour lui d'avoir ce sort

    Que de vivre sous une pluie de ténèbres, seul. 


  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:07

    Magnifique ! j'adore ! ♥

    2
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:13

    Je ne sais plus en quel honneur je l'avais écrit mais c'était dans un contexte particulier... ^^ 

    3
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:31

    Et bien c'est vraiment très beau.

    4
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:36

    Ah si! J'avais fait un bac blanc de français et le corpus parlait de guerre, c'est pour ça! ^^ 

    5
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:37

    D'accord !

    6
    Lundi 29 Juin 2015 à 20:00

    C'est vraiment magnifique ! Sérieux et en même temps très poétique, j'adore !

    7
    Lundi 29 Juin 2015 à 20:13

    Merci ^^ 

    8
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 15:39

    Il y a:

    Contraste

    Métaphore.

    Je l'aime beaucoup, mais au niveau de des styles je suis un peu déçu.... T^T Désolé, je ne t'ai pas vexé avec mon commentaire?

    9
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 15:49

    Oh non pas du tout, je l'ai écrit sur un coup de tête sans trop réfléchir alors le style... Je ne sais pas s'il y en a vraiment ^^"

    10
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 15:57

    Et bien...

    Il y a un contraste dans le:

    Lui qui vient de perdre à la fois passé et avenir.

    Les deux mots se complète, mais ils sont le contraire de l'autre.

    Ensuite, il y a la métaphore. Et là, c'était le festival. Il y en a partout, certaine beaucoup plus belle que d'autre, mieux construite, etc.

    Enfin. Si je devais toutes te les citer, je pense devoir copier coller tout le texte. XD

    11
    Dimanche 12 Juillet 2015 à 17:59

    J'ai utilisé les métaphore et les périphrases parce que je ne voulais pas faire un texte trop violent. Je pars du principe que n'importe qui peut lire les textes qui se trouvent ici et je ne veux pas écrire quelque chose de trop violent ce qui explique leur grand nombre :)

    12
    Lundi 13 Juillet 2015 à 01:13

    Je comprend! C'est vrai que ce serait étrange de voir un texte violent dans un blog qui respire l'amour...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :