• Par le passé, 

    Certains m'on dit qu'ils aimaient

    La manière dont j'écrivais

    Je n'ai aucun secret

    J'écris pour exister.

     

    C'est un besoin continuel

    Que je ressens,

    Presque un appel 

    Où je cherche des mots errants

    J'écris pour m'exprimer

     

    Si ce ne sont pas les mots d'un beau parleur

    Au moins, ils viennent du coeur

    J'écris pour être moi-même

     


    5 commentaires
  • C'est dans les ténèbres que l'espoir brille de son plus bel éclat. Oh toi, toi, toi qui a toujours vécu dans la lumière. Tu ne sais pas ce qu'est la vraie souffrance. Tu la regardes en tant que spectateur inerte devant un écran. Tu n'imagines pas la détresse que certains ressentent sur cette Terre.

    Toi qui restes enfermé dans ta bulle dorée, quittes le monde virtuelle, quittes l'hypocrisie de ta société. Fermes les yeux un instant pour les rouvrir et te rendre compte de la véritable réalité. Celle qui possède tant de beauté mais qui est aussi impitoyable avec ceux nés sous une mauvaise étoile. 

    Découvres ce qui t'entoure de près ou de loin sous un nouveau jour. Fonces sur ton chemin, celui du lendemain, en te rappelant des erreurs passées et en transmettant ton savoir à la jeunesse insouciante pour que les heures sombres vécues laissent place à un avenir plus serein. 


    votre commentaire
  • Agenouillé, regardes le bien,

    Ce petit être chétif,

    Lui qui vient de perdre à la fois passé et avenir. 

     

    Des étoiles noires tombent du ciel

    Dans un bruit assourdissant

    Elles enlèvent rêve et espoir

    Ne laissant que pleurs et ravages

     

    Regarde attentivement ce petit être chétif,

    Il se tient au milieu du carnage

    Des cristaux perlant sur les joues, 

    Tombant au-dessus d'un corps éternellement endormi

     

    Ce champ de coquelicot dans lequel il est

    Il s'agrandit chaque jour

    Ne ressent pas de pitié pour cet enfant, 

    Lui, qui finira par devenir coquelicot comme ceux qui l'entourent

     

    Peut-être est-il mieux pour lui d'avoir ce sort

    Que de vivre sous une pluie de ténèbres, seul. 


    12 commentaires
  • La douce lumière de l'astre radieux répandait sa chaleur dans l'air. Sa grandiose luminosité se reflétait dans les vitres de la carcasse roulante que le commun des mortels nomme: bus. J'étais donc en face de ce camion transporteur d'Hommes et je l’observais. J'aurais pu m'attardais sur l'immonde apparence de ce monstre mais mon regard fut attiré par un tout autre spectacle. Dans le monstre roulant se trouvait une fille de 12 ou 13 ans. 

    Sa peau verdâtre hésitant entre la couleur du bois ou d'un café au lait et celle d'une plante verte qui aurait desséché sous un Soleil désertique. Même à plusieurs mètres de ce curieux être, je discernais de manière distincte la trace laissée par un fond de teint mal appliqué et une poudre trop abondante sur un si jeune visage. Ses lèvres étaient d'un rouge vif tirant avec légèreté vers le rose. Une belle couleur qu'on voit plus habituellement sur les adolescentes presque majeures et les jeunes femmes. Ses yeux avaient également eu droit à leur transformation. L'enfant avait des cils allongés de manière grotesque, on aurait dit que ceux-ci pesaient un poids bien trop lourd pour ses frêles paupières. Paupières qui elles-même étaient chargés d'un grossier coup de ce qu'on nomme eyeliner. Un trait épais, dense, alourdissant le regard et le rendant aguicheur. 

    Cette pauvre enfant, qui ressemblait encore à une gamine avec son visage de poupée, avait saccagé les lignes pures et enfantines qu'elle possédait pour se métamorphoser en monstre coloré. Le maquillage avait détruit son naturel et il ne restait plus qu'un petit monstre qui avait voulu imiter les adultes. C'est avec horreur que je me rendis compte qu'elle était bien loin d'être la seule dans ce cas. La plupart des gamines que je voient sont toutes les même, elles ont dit adieux à l'enfance innocente et se maquillent comme des adultes, adultes qu'elle sont loin d'être. Le langage aussi est différent, plus cru, plus vulgaire. J'ai peur pour l'avenir si mes cadets continuent dans cette voie lamentable.   


    votre commentaire
  • Plus le temps passe

    Plus je trépasse 

    Oh! Doux amour

    Sombre navire

    Dans lequel j'ai coulé

     

    J'ai recherché

    Péniblement

    Durant longtemps

    A m'accrocher

    A un nouveau rivage

     

    Le temps passe 

    Et je trépasse

    Tes yeux

    Je voulais les contempler

    Chose qui ne m'a jamais été accordé

     

    Oh ! Douleur de mon coeur

    Ardente et saignante 

    Comme au premier jour

    Trop de perles salées sont tombées

    Et pourtant

     

    Sourire d'ange

    Qui me tourmente

    Océan déchaînait

    Qui me fait couler

    Dans un gouffre sans fond

     

     Aimer je voudrais arrêter

    Trop de malheur et d'espoir

    Pour au final

    Un cruel rejet 

    Dont je suis la victime

     

    Victime de Passion

    Victime de l'Amour

    Victime de l'Espérance

    Victime de la Réalité

    Victime du Temps

     


    13 commentaires
  •      A l'aube se lève les espoirs. Les espoirs qu'on croyait anéantis par temps et révélant un doux bonheur insoupçonné. Tout est possible par le simple fait que l'impossibilité n'existe plus. Le monde n'est plus effrayant mais au matin d'un changement accomplit par les petites mains des êtres insouciants. 


    2 commentaires
  • I open my eyes

    And I see the hope in the stars

    As I see the sky 

    In yours eyes

     

     


    votre commentaire
  • Image de girl, light, and night

    -Image: We Heart It-

    Des mots échangés

    Des silences perdus dans un océan silencieux

    Des destins séparés

    Avant de se retrouver

     

    Sous la pluie des jours oubliés

    La lumière d'un espoir

    D'un renouveau 

    Qui nous laisse une nouvelle chance

     

    Cette fois, saisissons l'opportunité 

    Qui nous avait filé entre les doigts

    Le futur n'est pas écrit

    Il nous revient de le façonner selon nos désirs

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique