• ♦Ennemis obligés♦

        Ils ne se sont vus qu'une fois par le passé...

       Miria Fortanie, âgée de 11 ans, courait encore dans la ville pour échapper à la surveillance des gardes. La fillette prenait un malin plaisir à les faire tourner en bourrique.  Elle n'était pas la seule à vouloir se débarrasser de ses gardes du corps. A l'autre bout de la ville, ce même jour, un garçon, âgé de 13 ans faisait comme elle. Le hasard les avait tous deux conduits au même endroit: un petit parc au centre de la ville.

       Miria n'était pas rapide et ses gardes la suivaient de près... Elle les sema en  montant dans un arbre. Les gardes, pensant qu'une jeune fille ne monterait pas dans les arbres, continuèrent leur route en la cherchant.

        La petite fille sirotait tranquillement une boisson sur un banc que elle l'aperçut. Lui.. Le garçon dans la même situation qu'elle. Il grimpait un arbre comme elle plus tôt. Des soldats le poursuivaient mais ne le vire pas et continuèrent leur recherche plus loin.

        Miria s'approcha de l'arbre et grimpa à son tour jusqu'à la branche où le garçon se trouvait.

    "Toi aussi, tu fuis?

    -Chut!

    -Mais..

    -Chut!"

    Miria ne dis plus rien, se contentant de le regarder. Il la regarda également.

    Quelques minutes plus tard, il alla plus loin, Miria le suivit.

    "Tu vas me suivre longtemps, petite?

    -Oui car tu es comme moi.

    Elle sourit.

    -Comme toi?

    -Oui, emprisonnée dans une cage d'or."

    La comparaison plu au garçon car sur son visage, un petit sourire se dessina. Ils discutèrent longuement... Oui... Mais tout à une fin et le jour aussi, bien malgré elle, Miria dû rentrer. Jamais elle ne revu ce garçon.

        Aujourd'hui est un grand jour, Miria Fortanie a, en ce grand jour, 16 ans! Pour ce grand événement signifiant son entrée dans le monde "des Grands", sa famille organisa un grand bal masqué. La plupart des personnes de la ville sont invités. Cela fait maintenant plus d'un mois que la famille se prépare à cet anniversaire.

        Dans sa grande chambre, docilement debout près de rebord de sa fenêtre, l'adolescente qu'est devenue Miria regarde les invités commençant à arriver. Elle devait terminer de se préparer. Elle se tourna vers son lit. Dessus, elle y vit une robe bustier splendide: bleue glace parsemée de minuscules paillettes. Miria l'a mis avec une grande délicatesse. Elle se coiffa ensuite installant avec l'aide d'une de ses amies des perles dans ses longs cheveux blonds ondulés. Ses grands yeux de la couleur de l'émeraude pétillaient en semblaient encore plus beaux avec un coup de crayon noir, une pointe de mascara et un peu de far à paupière bleu ciel appliqué avec légèreté. Elle été enfin prête... ou presque.. Elle pris le masque blanc et bleuc pâle pailleté du paillettes argentées. Maintenant, elle était prête! 

        La fête masquée battait son plein. Les invités riaient, dansaient, s'amusaient, buvaient, mangeaient. Tout se stoppa lorsques les trompettes se mirent à sonner. Tous se tournèrent vers les escalier incident l'entrée de l'immense salle de balle. Dans le silence uniquement rompu par les trompettes, les portes s'ouvrirent laissant apparaître l'invitée principale: Miria.

       Elle descendit avec une grâce surnaturelle les escaliers. Elle ne marchait pas: elle flottait. Son masque lui donnait un petit côté mystérieux et son charme fit des ravages. La plupart des jeunes hommes la dévoraient du regard. Enfin.. surtout un: Enzo de Ponti. 

        Durant toute la soirée, elle dansa et fut inviter par plusieurs jeunes hommes. Mais aucun de ses partenaires ne dansaient aussi bien qu'elle aurait aimé. Elle était sagement assise sur le côté de la piste, son masque cachant la moitié de son doux visage quand un jeune homme se stoppa devant elle:

    "M'accorderiez-vous une danse?"

    Miria leva ses yeux vers le jeune homme. Il souriait. Elle connaissait ce sourire. Elle l'avait déjà vu.

    "Qui êtes-vous? Votre sourire me rappelle quelqu'un?

    -Le nom a peu d'importance en cette belle soirée. 

    -Vous avez sûrement raison."

    Il lui tendit la main et elle la saisit. Ils allèrent sur la piste de danse. Elle s'attendait à ce qu'il danse aussi mal que ses autres partenaires mais ce ne fut pas le cas. Le jeune homme posa une main sur la taille de Miria et de l'autre, il prit une des mains de la jeune fille. La musique démarra et il commença à la faire tournoyer avec un raffinement et une délicatesse sans égal. Elle se sentit flotter et jamais elle n'avait aimé danser autant. Ce fut presque à regrets qu'elle se sépara du jeune homme à la fin de la danse. 

        Quelques minutes plus tard, l'ambiance étouffante de la soirée l'ennuya et Miria sortit dans les jardins. Cependant, elle n'était pas seul. Elle ne vit pas que le jeune homme avec qui elle venait de danser était aussi là. Il la regarda:

    "Vous ne pouvez déjà plus vous passer de moi?

    Elle rit.

    -J'ai bien peur que non, vous dansez si bien...

    -Vous de même."

    Il lui sourit. Un sourire qui fit fondre le petit coeur de Miria. Elle n'avait jamais cru au coup de foudre mais savait qu'il existait à présent. Le jeune homme et elle parlèrent de tout et surtout de rien. Les mots échangés étaient ponctués de rire ou sourire. 

        Mais toute chose à une fin.. 

    "Mademoiselle Miria!!!"

    Une voix appelle la jeune fille. C'est sa gouvernante. Elle se lève.

    "Je suis navrée de vous quitter si précipitamment...

    -... Vous êtes... Miria Fortanie?

    -Oui.. Pourquoi ?

    -Pour rien."

    La jeune fille s'en va d'un pas léger tandis que le jeune homme la regarde... Pourquoi était-elle cette Miria?! Pourquoi?! Lui, Enzo de Ponti, ne pouvait croire qu'en un regard il avait eu le coup de foudre pour son ennemie... En effet, les familles Fortanie et de Ponti se font une guerre sans merci depuis une trentaine d'années. 

     

        Plus jamais Enzo ne revu d'aussi près la jeune Miria dont il était tombé sous le charme. Les deux familles continuèrent de se déchirer tandis que dans l'ombres, deux adolescents s'échangeaient des oeillades et quelques lettres. 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 20:47

    J'adore! *O* C'est beau mais je trouve que c'est une triste quand même... que leurs familles soient ennemies.

    2
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 20:47

    Très inspiré de Roméo et Juliette :)

    3
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 20:48

    Ah oui j'avais pas fait attention c'est vrai x)

    4
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 20:51
    5
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 20:59

    Sinon j'adore =)

    6
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 21:01

    merci ^^

    7
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 21:06

    de rien. (^.^)

    8
    Lundi 5 Mai 2014 à 20:36
    magnifique , il m'a fait pensé a romeo et juliette c 'est vrai mais il meurt pas a la fin XD cool >.<
    j'ai adore sinon
    9
    Lundi 5 Mai 2014 à 20:37

    C'est amusant, je me suis inspiré de Roméo et Juliette pour le faire :) 

    10
    Lundi 5 Mai 2014 à 20:39

     Belle histoire romeo et juliette mais j 'aime pas leurs morts , elles est tellement stupide >.<

     

    11
    Lundi 5 Mai 2014 à 20:40

    C'est surtout triste.. 

    12
    Lundi 5 Mai 2014 à 20:54

    oui mais si la mort n'avait pas pris le message destiné a juliette , romeo ne se serait pas tuer a cause de son amour.

    Au contraire si juliette avait fugue avec romeo a ce moment la , elle ne serait pas morte car elle l'aimait bcp  c'etait le coup de foudre .

    Oui, l histoire est beau , l'amour est la plus grande des passions c 'est vrai mais la vrai chose est que personne de nos jours ne mourraient pour l'amour , enffin a mon ais 

    bref , j'adore romeo et juliette mais la mort des 2 protagonistes est tres stupides 

    13
    Lundi 5 Mai 2014 à 21:02

    non, c'est un symbole: celui de l'amour éternel et aussi, c'est l'élément qui déclenche le retour à la paix entre Montaigu et Capulet 

    14
    Lundi 5 Mai 2014 à 21:04
    oui bon oki , on a chacune notre point de vue sur la situation mais je pense que tu as raison sur ces deux points
    15
    Lundi 5 Mai 2014 à 21:05

    je suis d'accord avec ton point de vue mais il ne faut pas perdre de vues les conséquences de leur mort :) 

    16
    Vendredi 27 Février 2015 à 21:49

    J'adore! Et en plus le rapprochement avec Roméo et Juliette est super!

    17
    Vendredi 27 Février 2015 à 21:52
    18
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:29

    C'est très joli

    19
    Dimanche 31 Mai 2015 à 14:34

    Merci ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :