• Chapitre 6

    Les jours passèrent et Astoria s'était habituée au rythme effréné de ses journées. Aider Pompom Pomfresh à l'infirmerie était même devenu  autre chose qu'une simple corvée. La petite sorcière trouvait intéressant de la regarder travailler et sa curiosité la poussait à s'intéresser aux activités de l'infirmière. 

    Ce jour-là, Drago n'était plus dans l'infirmerie quand Astoria y vint. Pomfresh avait dû lui demander de partir. Le Serpentard devait être remis de sa blessure. Et tant mieux qu'il ne soit plus là! Quand Astoria venait, elle n'aimait pas le regard gris du troisième année qui la suivait. Il n'avait rien d'autre à faire alors il ne lui restait qu'à s'occuper avec ce qu'il avait et quand la verte et argent venait, il l'avait observée faire chaque tâche que Pomfresh lui ordonnait. Au moins, maintenant qu'il n'était plus là, elle ne servirait pas de distraction vivante! 

    Pomfresh demanda à Astoria de s'assurer qu'Angus Martins, le garçon qui était tombé de balai, prenne bien ses médicaments. En effet, le sorcier avait déjà fait plusieurs fois semblants de les avaler et cela avait retardé sa guérison. Quand l'infirmière s'en était rendu compte, elle était entrée dans une colère noire contre Angus, scène ou spectacle qui avait grandement diverti Drago Malefoy.

    Astoria s'approcha de l'élève de Poufsouffle qui avait les yeux rivés sur le plateau rempli de médicaments qu'elle apportait. Il la supplia du regard. 

    "Je suis sincèrement désolée", lui lança la verte et argent avec un regard compatissant. 

    Il est vrai que les remèdes de Pompom Pomfresh n'étaient pas connus pour leurs goûts exquis. Dans un premier temps, Angus fit l'enfant gâté, refusant catégoriquement de les prendre. Astoria le sermonna lui rappelant que ce n'était pas une option et qu'il en avait besoin pour guérir rapidement et correctement. Finalement, le Poufsouffle accepta de prendre les médicaments. A chaque gorgée de breuvages, il faisait une grimace affreuse. Astoria resta pour s'assurer qu'il n'en laissait aucune goutte.

     "Vois le bon côté des choses, tu guériras plus rapidement et tu pourras enfin partir d'ici."

    Les paroles d'Astoria n'aidèrent pas vraiment le Poufsouffle à accepter de prendre sans broncher ses médicaments. 

    Un peu plus tard, Pomfresh libéra enfin Astoria. Ce fut presque à contrecœur que la petite sorcière quitta l'infirmerie. Si, au début de l'année, Astoria ne savait pas du tout vers quel métier elle voulait s'orienter après ses études, celui de médicomage l'intéressait de plus en plus.

    La verte et argent fit un détour par la bibliothèque, elle avait trouvé, quelques jours auparavant un livre expliquant comment concocter des remèdes basiques à base d'ingrédients trouvables facilement. L'ouvrage avait grandement intéressée Astoria qui, n'ayant pas le temps ce jour-là, voulait l'emprunter. Elle le retrouva sans problème et l'emprunta avant de le ranger dans ses affaires. Astoria s'apprêtait à repartir de la bibliothèque quand elle aperçut Mary assise seule à une table au fond de celle-ci. La verte et argent commença à aller vers elle, la Serdaigle étant plongée dans ses devoirs, mais elle se stoppa en voyant Victoria et une autre fille de Serpentard s'asseoir à la table de Mary. Trop loin pour entendre ce qui se disait, le visage palissant de Mary n'échappa à Astoria. Souriantes, Victoria et sa copine laissèrent la Serdaigle brune au bout de quelques secondes. 

    Aussitôt, Astoria s'empressa de rejoindre Mary et s'assit là où se tenait, précédemment, la verte et argent blonde. 

    "Oh... Tori... Tu était là ? s'étonna Mary comme si de rien n'était. 

    Le surnom que lui donnait Cameron avait beaucoup plu à Mary qui se l'était approprié également. 

    -Oui, j'étais venue prendre un livre.

    -Oh... Et tu es ici depuis longtemps? s’inquiéta Mary. 

    -Assez pour avoir vu Victoria venir te parler, si c'est la question.

    Mary sembla paniquer un peu et Astoria se sentit obligée d'ajouter: 

    -Mais j'étais trop loin pour entendre ce qu'elle t'a dit. "

    Astoria observa la Serdaigle qui ne disait plus rien. La verte et argent attendit patiemment que Mary lui explique ce qui venait de se passer mais, la jeune sorcière semblait hésiter. Astoria l'encouragea à lui parler franchement. 

    "Elle veut que je lui fasse ses devoirs, laissa échapper Mary. 

    Astoria haussa un sourcil.

    -Et tu n'as pas accepté, rassures-moi ! s'emporta Astoria.  

    Mary eut un petit sourire embarrassé et la verte et argent eut envie de lui crier dessus à cause de sa bêtise.

    -Ce n'est certainement pas à toi de faire ses devoirs! s'agaça la sorcière de Serpentard. 

    -Parles moins fort, Tori... On est dans la bibliothèque. 

    -Je n'ai pas envie de parler moins fort. 

    C'est pourtant ce que fit Astoria. 

    -Pourquoi acceptes-tu de le lui faire? tenta de comprendre la jeune Greengrass.

    -Elle m'a menacée, soupira Mary.

    Voyant que la verte et argent attendait qu'elle développe un peu plus, Mary ajouta:

    -Victoria a dit qu'elle se débrouillerait pour vous nuire, à Cameron et toi... 

    Astoria leva les yeux vers le plafond. 

    -Tu n'as pas besoin de t'en faire pour nous. Nous sommes assez grands pour nous débrouiller seuls. Et tu aurais dû m'en parler plus tôt! Depuis combien de temps lui fais-tu ses devoirs? 

    -Une semaine ou deux...

    -Excuses moi de te le dire mais tu es une idiote, Mary. Te laisser marcher dessus et céder aux caprices de Victoria est une très mauvaise idée. Et je pense que tu le sais très bien. 

    -C'est inutile de me le rappeler. Je voulais simplement éviter qu'elle essaye de vous causer des problèmes. 

    Astoria soupira.

    -On peut très bien gérer la bêtise de Victoria et je crois qu'elle ne m'apprécie déjà par alors un peu plus ou un peu moins... ça ne change rien, sourit Astoria pour la rassurer. Donc, ne lui fait pas ses devoirs.

    -D'accord", sourit Mary. 

    Astoria lui rendit son sourire et partit quelques minutes plus tard, laissant Mary terminer ses devoirs. La sorcière retourna vers sa salle commune. Quand elle arriva et qu'elle pénétra à l'intérieur, un sort s'activa et une substance gluante et verdâtre s’abattit sur Astoria. Cette dernière hurla à la fois de surprise mais surtout d'horreur en sentant le liquide visqueux couler sur ses cheveux mais aussi ses vêtements. Tous les regards des élèves présents à ce moment là dans la salle commune convergèrent vers la petite Greengrass qui était sur le seuil de la porte. 

    D'un geste rapide, la verte et argent passa sa main sur son visage pour ouvrir les yeux. Elle était couverte de... de... elle ne savait même pas de quoi! Elle entendit alors les rires moqueurs de ses paires et une voix s'éleva plus forte que les autres: 

    "La morve de trolle te va à ravir, Astoria!" ricana bêtement Pansy. 

    Le regard d'Astoria se dirigea directement vers elle. Pansy affichait un petit sourire machiavélique et triomphant. A côté, Daphné était présente. La soeur aînée d'Astoria ne riait pas mais c'était bien parce qu'elle s'en retenait. Astoria balaya d'un coup d'oeil l'ensemble de la salle commune et observa chaque visage hilare. Elle se crispa dans un premier temps. Elle se sentait profondément humiliée. Sentant les larmes monter, Astoria traversa d'un pas rapide la salle commune, le feu aux joues. Elle ne laisserait pas à Pansy la satisfaction de voir une de ses larmes couler. La petite sorcière se réfugia dans sa chambre en claquant la porte violemment. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter