• Lui.

    Image de heart, anime, and girl

    Je l'aime autant que je le déteste. Il est mon premier amour. Il est ma source d'inspiration pour certains de mes écrits. 

    Il est unique à mes yeux. Je ferais n'importe quoi pour lui alors qu'il n'en a rien à faire. Combien d'années va-t-il encore hanter mon coeur? Il l'a déjà mis en miettes et dès que je croise son chemin, il me détruits encore un peu plus. Il est la personne que je déteste le plus. Il occupe mes pensées depuis sept ans. J'ai voulu l'oublier mais je le recherche en chaque mec que je crois. Il a fait de moi une rêveuse. Il est source de souffrance. Je ne le nommerais pas car son nom m'est aussi précieux que je peux le détester. 

    Il est celui dont je parle dans ♦ Un râteau terriblement original♦. Il est celui qui m'a inspiré physiquement le personnage de Léo dans Jeu dangereux

    Si je fais un article, pour parler de Lui. C'est qu'il y eu un tournant dans ma vie. Oh, je vous rassure, il ne s'est toujours pas rendu compte que j'étais la femme de sa vie -même si j'ai l'espoir qu'un jour ce connard s'en rende compte-. Depuis plus d'un an, je ne lui ai plus parler. Et là, il est revenu dans ma vie. C'était comme un coup de massue que je me prenais sur la tête. 

    Pour fêter les vacances, je suis allée chez une copine à moi avec deux autres copines. On a mangé chez elle et la seule qui était majeure avec son permis nous a emmené à minuit en boîte de nuit. Lorsque nous avons fait la queue, une d'elle m'a regardé :

    "Oh meuf! C'est pas possible."

    Je n'ai pas compris et j'ai vu qui se trouvait derrière elle: Lui. En chair et os... à même pas un mètre de moi. Il était avec son cousin, un mec que je n'apprécie pas  et un autre mec que je connaissais du collège et à qui je dis encore parfois bonjour quand je le vois. Ces quatre mecs, ils me connaissent tous, ils étaient avec moi en seconde, deux d'entre eux ont même assisté au râteau qu'il m'a mis. Deux des potes avec qui j'étais savaient parfaitement ce qu'il représente pour moi. 

    On a donc attendu. Et puis on est arrivé devant les videurs qui contrôlaient les cartes d'identité. On est rentré et on devait encore faire la queue pour atteindre les caisses. Il était juste à côté de moi. J'avais mon bras contre le sien. Afin de ne pas attendre trop longtemps au vestiaire,  avec mes potes, on avait emmené un sac pour mettre tous nos manteaux. En attendant d'atteindre les caisses, nous les avons enlevés pour les ranger. 

    Juste après, le seul des quatre à qui je parle encore m'a interpellée. Je me suis tournée vers eux, il était entre Lui et son cousin. Je n'ai fait la bise qu'à celui qui me parle encore et il -celui à qui je parle encore- m'a dit:

    "Alors, Laura, t'es venue pour choper? 

    J'ai paniqué et je lui ai répondu:

    -C'est que la deuxième fois que je viens. "

    Ensuite, le cousin de ce garçon qui me hante a regarder son pote et lui a lancé un pic. Il a continué de parler en disant quelque chose à mon sujet que je ne n'ai pas bien saisi. Ils ont éclaté de rire tous les trois. Je pense qu'ils se moquaient de moi mais jamais je ne le saurais car j'étais trop perturbée et paniquée. Je n'ai pas bien compris la situation. Mes deux potes qui savaient ce qu'il est à mes yeux m'ont permis de m'éloigner de lui. J'ai échangé ma place avec une de mes potes pour être plus loin de Lui. Et puis, ils se sont éloignés de nous car ils allaient à une autre caisse. La pote qui avait échangé de place avec moi nous a demandé d'approcher nos têtes car elle avait entendu un bout de leur conversation:

    "Les filles, je sais pas lequel à dit ça car ils étaient en cercle mais il y en a un qui a dit: Chiche, ce soir, je l'embrasse. 

    Etant donné que la seule fille que ces trois-là connaissait étant moi, nous en avons déduit qu'ils parlaient éventuellement de moi. Mon autre pote a alors enchaîné:

    -Personne n'embrasse personne ce soir, surtout toi Laura -de toute façon, je ne suis pas ce genre de fille, je n'ai embrassé aucun mec alors bon, je vais pas embrasser le premier venu en boîte... Mais là, c'était de Lui dont on parlait-. Si jamais Il tente quoique ce soit, tu lui fais un fuck que tu embrasses et lui mets sur la bouche."

    Nous avons un peu rigolé en sachant parfaitement que s'il tentait réellement de m'embrasser, jamais je ne ferais cela. De toute façon, je savais que mes potes allaient mes protéger s'il se passait quelque chose.

    Or, chose étrange, dans la boîte, nous n'avons pas arrêté de les croiser et jamais Il n'a tenté quelque chose. Pire encore, j'ai eu le sentiment qu'Il me fuyait. Chose qui s'est révélait plus que probable lorsque, fatiguées, avec mes potes, nous avons voulu allé nous asseoir, il n'y avait pas beaucoup de banquettes libres... Ah si.. celle vers laquelle se dirigeait ma pote à côté de laquelle il était assis seule avec un autre mec du lycée que je connais juste de vu. Je sais qu'Il nous a vu. Je le sais. Il s'est levé avec l'autre gars et ils se sont cassés pile au moment où on arrivait pour s'asseoir. 

    Il n'y a eu qu'un moment où nous avons dansé par loin d'eux sans qu'ils ne changent d'endroits. Au final, il ne s'est rien produit mais j'étais vigilante et sur mes gardes toutes la soirées, je le guettais sans cesse du regard, par crainte mais aussi parce que je voulais qu'il vienne vers moi. Il ne l'a pas fait. En plus, au lycée, il m'a cramé tellement de fois dernièrement en train de le regarder. 

    Sinon, j'ai quand même faillit "choper" deux fois... malgré moi. Dans la boîte de nuit où j'étais, il faut savoir que c'est une grosse boîte avec deux pistes tournantes séparées par un podium central. J'étais avec mes potes, à un moment, en train de danser, au bord de la piste tournante car il y avait trop de monde dessus et sur le podium, c'était pareil. Tout à coup, un mec qui était sur la piste tournante m'a attrapé par la taille pour me tirer vers lui. Mes amies ont voulu me tenir pour ne pas qu'il m'emporte mais ce qui m'a sauvé, c'est un gars qui a poussé celui qui me tenait pour que je puisse repartir, mes potes m'ont donc vite fait tirer par le bras pour me ramener vers elle. Quand le mec qui a voulu m'attraper et repasser devant nous sur la piste tournante, une de mes potes m'a poussé un peu en arrière pour qu'il ne me fasse rien. Il a essayé deux fois par la suite mais sans succès. 

    Et puis, le deuxième... Il devait être alors 4 heures du matin. J'étais sur le podium central et il faut savoir que la piste tournante longe le bord du podium. J'étais donc tout devant avec deux de mes potes, les gens sur la pistes tournantes devaient juste levaient un peu les yeux pour nous voir. Et au bord de la piste, il y avait un mec... Oh... Il Lui ressemblait tellement. Tellement que j'ai cru que c'était Lui. Mais il ne portait pas les même habits et les gars avec qui il étaient, je ne les connaissais pas, ce n'était donc pas Lui. En revanche, ce mec-là, dès qu'il passait devant moi il me regardait dans les yeux et quand la piste s'éloignait, il me suivait du regard. Et puis, à un moment, il a tendu sa paume vers moi pour me faire un tcheck en passant, j'ai été si étonnée que je me suis embrouillée et j'ai fait n'importe quoi, il a juste souri, amusé, en s'éloignant avec la piste et il a recommencé à me regarder le tour suivant. Oh je pense que lui, il m'aurait plu. Mais il n'a rien pu tenté car c'était l'heure pour moi et mes potes de partir. 

    Et finalement, depuis cette soirée, il y a deux jours, je repense tellement à Lui. A la rentrée, je n'irais pas le voir. Non, je serais beaucoup plus fine que ça, quand j'irais salué celui à qui je parle encore, je lui dirais:

    "Au faites, c'était bien la boîte? Vous avez choper ce soir là?"

    Et je verrais bien ce que l'autre me laissera entendre. 

    Kiss de votre dévouée Lady Angel ~

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :