• ♠La Sorcière des neiges et le gardien des glaces♠

    Les personnes de cette fiction sont pas de moi mais de "Frozen" et de "Rise of Guardians" et d'autres films Disney.

    J'ai changé l'histoire de "Frozen", Elsa n'est pas reine et ses parents sont vivants. 

  • Beauty Elsa

        Il était une fois, dans un petit village de campagne du royaume d'Arendelle, une jeune fille du prénom d'Elsa. 

        C'était un matin banal. Le soleil brillait déjà dans le ciel bleu en début de printemps. La douce lumière du jour passé à travers les volets entre-ouverts de la chambre d'une adolescente. Elle bailla et s'assit que son lit. Ses yeux bleus, encore endormis, étaient à moitié fermés. Elle s'étira puis se leva. Ses longs cheveux d'un blond clair, bien plus clair que la normale, étaient en bataille et encadraient son visage. Elle ouvrit ses volets et cligna des yeux,  éblouie pas la lumière du Soleil.  

        Devant la télévision avec son bol de céréales dans les mains, elle regarda la météo.

      "Grand Soleil dans tout le royaume aujourd'hui!" disait le présentateur.

    Elle sourit et posa le bol pour prendre à la place son portable. Elle envoya un message à une de ses copines: " On se voit aujourd'hui, Ari?". Ariel alias Ari était la meilleure amie d'Elsa. Depuis leur enfance, elles partageaient tout! L'autre lui répondit que oui. 

        

        En début d'après-midi, les deux filles avec quelques camarades de leur classe en plus se retrouvèrent près de la place centrale du village. Elles se saluèrent toutes et allèrent prendre un jus de fruit dans le bar. C'était un village commerçant et touristique ce qui explique les divers commerces assez variés dans lesquels on pouvait aller. 

        Tout en sirotant leurs boissons, la petite troupe de copines parlait de tout et n'importe quoi. Elles rigolaient bien toutes ensembles. 

       Soudain, une grande brune, à la peau noisette vint vers elle. Ariel la dévisagea longuement et donna un coup de coude à Elsa avant de se pencher vers elle pour murmurer:

      "Regardes, Miss Je-suis-parfaite vient vers nous... Qu'est-ce qu'elle nous veut?

    Elsa haussa les épaules.

      -Je ne sais pas... Je ne voix pas l'autre Misse Parfaite avec elle..."

    Ariel regarda à nouveau la fille venant dans leur direction.

      "Ah.. oui."

    Il est vrai que d'ordinaire, Jasmine, la brune venant vers Ariel, Elsa et leur copines ne se balade jamais dans Aurore, une peste de première catégorie. Jasmine se planta devant la table des filles et les regarda une à une d'un air hautain.

      "Oui? demanda Elsa en souriant.

      -Vous saviez qu'Aurore allait déménager?

      -Bon débarras! ne put s'empêcher d'ajouter Ariel.

    La blonde aux yeux bleus sourient tandis que Jasmine lança un regard assassin à la rousse. 

      -Je voulais dire... Quel... dommage, se reprit Ariel avec une pointe d'ironie.

      -Pfff... Bande d'idiote!"

    Et elle s'en alla comme elle était venue en se dandinant. 

     

        Les filles passèrent un bon après-midi ensoleillé à discuter tranquillement en se promenant dans les champs. Le soir arriva à une vitesse folle. Lorsque la nuit commença à tomber, les filles durent rentrer chez elles. Elsa habitait près d'un bois et c'était elle qui avait le plus de marche  à faire. Elle arriva quand la Lune brillait déjà dans le ciel.

      "Enfin! s'écria sa mère en l'entendant ouvrir la porte.

      -Désolée, je n'avais pas fait attention à l'heure..."

    Sa mère soupira et son père lui dit de passer à table.

     

        Un désert de glaces. Un vent violent. Un froid insoutenable. Encore ce cauchemar. Ce n'était pas la première fois qu'Elsa se trouvait dans cet endroit horrible et sinistre. Tous les soirs, ce même lieu de cauchemar la hantait depuis maintenant quelques mois. Elle ne l'avait dit à personne de peur qu'on la prenne pour une folle. Mais ce soir-là, le cauchemar allait être différent de tous ceux qui l'ont précédés. Ce soir-là, la vie de la blonde allait être bouleversée.

       Courir. Courir. Le blizzard lui lance ses piques glacés en plein visage mais elle court dans l'espoir de trouver un abris. Le corps gelé et engourdi, elle se traîne dans une neige qui la trempe la faisant mourir à petit feu.Elle rampe pour tenter de sortir de cet enfer. 

        Soudain, la tempête se calme. Elle se calme jusqu'à s'arrêter laissant à plat ventre dans la neige, Elsa n'arrivant plus à bouger. 

       "Lèves-toi, lui ordonna une douce voix.

    Ce fut avec surprise qu'Elsa leva la tête sans ressentir la moindre douleur et exécuta l'ordre cherchant la provenance de la mystérieuse voix de femme.

      -Qui êtes-vous? Où êtes-vous?!

      -Je suis une Ice Spirit. Tu n'as pour le moment pas besoin de comprendre qui je suis Elsa. Tu dois croire en toi. Croire en tes rêves. 

      -Je ne comprend pas! Où êtes-vous?! 

    Parler à une inconnue non visible dans cet univers de glace effrayait fortement la jeune fille. L'Ice Spirit, entendant le cri de désespoir provenant de la peur d'Elsa se montra. 

      -Maîtrises simplement ton don. Quand cela sera fait, tu pourras rejoindre les tiens.

      -Mon don? Mais je ne comprend rien à ce que vous me dites! 

      -Tu verras quand tu réveilleras."

    Les dernières paroles de l'Ice Spirit n'étaient plus qu'un murmure lorsqu'elle les prononça. Elsa allait répliquer une réponse à l'être surnaturel quand une violente bourrasque souffla, obligeant l'adolescente à fermer les yeux. Quand elle les rouvrit, elle était seule. Elle tourna sur elle-même dans l'espoir de voir l'Ice spirit mais celle-ci avait disparu.

     

        Elsa se réveilla en sursaut. Elle tremblait et était trempée de sueur. Ses yeux jetaient des regards anxieux dans toute la chambre. Cette dernière habituellement source de détente était devenue un lieu inconnu et effrayant. La jeune fille mis quelques secondes pour se rendre compte qu'elle n'était pas dans un désert glacé mais bel et bien dans sa chambre.

       Elle se calma après avoir allumer la lumière et regarder l'heure. Il était 3 h 26. Elle respira doucement et lentement en repensant à son cauchemar. Ce n'était qu'un rêve.. Juste une illusion! Mais alors... Pourquoi avait-elle peur? Et peur de quoi d'abord? 

        Cette réponse, elle la découvrit bien trop vite à son goût. Trop en panique, elle n'avait jusque là par remarqué son armoire gelé, son parquet verglacé et son lit recouvert de neige. 

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Fin du chapitre 

    Pin It

    15 commentaires
  • Daydreaming♥ | via Tumblr

        Elsa avait passé le reste de sa nuit à nettoyer silencieusement sa chambre pour qu'il ne reste aucune trace de neige. Au petit matin, exténuée par son ménage, elle se leva cependant et descendit dans la cuisine.

      "C'est que maintenant que tu te lèves?  demanda son père.

      -Hum?... Oui..., dit-elle en baillant.

      -D'habitude, tu te réveilles aux aurores... Tu n'es pas malade au moins? s'inquiéta sa mère.

      -Non."

    Elle bailla à nouveau. Ses parents échangèrent un regard. 

      "As-tu ouvert tes volets?

      -Non, pourquoi?

      -Il fait un temps surprenant dehors....", lui répondit simplement sa mère. 

    Intriguée, Elsa s'approcha de la fenêtre et observa la rue. C'était en mai. En mai, en bas des montagnes, il n'y avait jamais de neige! Jamais! Mais... là... la route en était couverte et des flocons tombaient encore! 

     

        Encore sous le choque, Elsa tournait en rond dans sa chambre. Il avait neigé dans sa chambre et elle s'était efforcée à la faire disparaître... Mais il ne s'agissait plus uniquement de sa chambre. Tout le village était sous cette poudre banche! Comment était-ce possible en cette période de l'année?! 

        Son cauchemar lui revint en tête. Était-elle celle qui avait fait cela? Non! Impossible! Comment aurait-elle pu faire une chose pareille? C'était tout bonnement impossible... Oui... Impossible. Mais... et si pourtant, la cause de cette neige... C'était bien elle? Elsa ne pouvait pas y croire. Du moins, elle ne pouvait pas tant qu'elle n'en avait la preuve. 

     

         Elle inspire. Elle expire. La jolie blonde regarde autour d'elle avec crainte. Elsa était chaudement habillée de ses longues bottes marron fourrées, un jean, un pull mauve avec, par-dessus, un manteau des plus épais. Elle regardait, inquiète, autour d'elle. Personne mis à part elle dans la vallée enneigée près du village. 

         Elle se concentre et essaya à plusieurs reprises de faire quelque chose. Quoi? Elle ne le savait même pas elle-même! Mais elle voulait vérifier qu'elle n'était pas la cause de cette neige improbable. Rien de particulier ne se passa. Elle sourit et aurait ensuite sauter de joie si sans qu'elle ne le remarque un cercle de glace, parfaitement rond, ne s'était pas formé sur le sol autour d'elle.

       Quand elle le vit, elle en sortit.

      "J'ai dû me mettre au mauvais endroit... Oui... ça doit être ça...", elle voulait vraiment se rassurer en disant cela à haute voix. 

         Mais comment pouvait-elle être certaine que cette glace n'était pas le fruit de sa création? Elsa se mordit la joue et réfléchit un moment. Elle n'avait aucune preuve et personne ne savait ce qu'elle redoutait. Pour l'instant, on pouvait dire que tout aller bien. 

     

        Plus tard dans la journée, elle reçut un appel de Ariel. 

     "Tu as vu le temps aujourd'hui? Il neige! s'extasia la petite rousse au téléphone.

      -Comment aurais-je pu ne pas le remarquer, Ari? rigola Elsa. 

      -Je sais pas... On va faire un bonhomme de neige?

      -Hum... ok... Si tu veux.

      -A tout de suite alors!", Ariel raccrocha.

     Elsa partit se changer pour mettre des vêtements chauds. Hors de question d'attraper froid dehors! 

     

        Les deux jeunes filles se retrouvèrent et se promenèrent dans le village avant d'aller dans un champ pour faire leur fameux bonhomme de neige. Une heure plus tard, elles étaient toujours en train de le faire. Leur oeuvre était presque terminée.

        Soudain, elles entendirent un ricanement et se retournèrent. Elsa regarda de travers la grande blonde au yeux bleus avec une touche de mauve. Elle n'était pas très couverte par rapport au temps qu'il faisait. Elle tenait son portable à la main.

      "Tiens... Aurore... On te croyait partie, grimaça Elsa. 

      -Et bien non, je pars ce soir. Ravie que la nouvelle te déplaise.

      -Bref, pourquoi ricanais-tu? s'enquit Ariel.

      - Vous êtes de vraies gamines à faire un bonhomme de neige.

      -On fait ce qu'on veut! renchérit Ariel en gonflant les joues.

      -Tu te comportes comme une enfant de six ans, Ariel. Grandis. Et puis, regardes-toi! Tu fais peine à voir trempée par la neige. Et tes cheveux...

    Aurore n'eut pas le temps de finir sa phrase.

      -Ne te crois pas supérieure à elle! 

      -Mlle. Cheveux Blancs s'en mêle? elle sourit.

      -Mes cheveux sont blonds.. pas blancs. 

      -C'est pareille, tu ressembles à une grand-mère!"

    Les trois filles continuèrent à se lancer des piques jusqu'au moment où Aurore franchit la ligne rouge. Ariel était blessée par les remarques de la blonde. Elsa la défendait.. mais.. cela ne suffit pas.

      "Tu ne sais pas te défendre, Ariel?! Tu n'es qu'une pleurnicharde! Va donc pleurer dans les jupes de ta mère! 

     Sur le visage d'Aurore naquit un sourire sournois. 

      -Oh... Mais j'oublié! Tu n'en as plus!"

    Fière d'elle, Aurore regarde la réaction de la rousse. Cette dernière pleurait encore plus. Sa mère était morte il y a quelques mois d'une leucémie. Elsa qui avait vu sa meilleure amie anéantit après cette disparition savait parfaitement que cette provocation n'avait rien d’inoffensive et rappelait à Ariel des souvenirs douloureux qu'elle essayait de surmonter.  

        Elsa prit la rousse dans ses bras et lui frotta le dos pour la calmer. Aurore souriait d'un air triomphant. C'était le sourire de trop pour Elsa! Aurore faisait le mal autour d'elle et tout le monde lui pardonnait car son père était le maire! Mais là, elle venait d'aller trop loin.

        La blonde était furieuse. Une rage sans égale. Sans que personne ne comprennent pourquoi, le vent se mit à souffler plus fort. La neige se remit à tomber giflant toute personne ayant le nez dehors. Elsa ne ressentait rien de tout cela. Elle avais chaud elle. Aurore claquait des dents comme Ariel. 

         Les mains d'Elsa s'illuminèrent d'une lumière bleue claire comme la glace. Le souffle du vent s'accentua. Quelques secondes plus tard, un monstre fait de neige et de glace se tenait devant Elsa comme un gardien protecteur. Aurore hurla, terrifiée. Le monstre, fou de rage pour une raison inconnue s'en prit aux trois filles. Aurore partait déjà en courant vers le village et comme c'est elle qui faisait le plus de bruit, le monstre la poursuivit. Ariel venait de s'évanouir et Elsa était sous le choque. Sa colère, sa colère à elle, avait provoqué l'apparition de ce monstre! Elle... Elle avait créer un être légendaire! Et elle ne savait pas comment l'arrêter alors qu'il se dirigeait vers son village! 

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Fin du chapitre

    Pin It

    26 commentaires
  • The past is in the past...<3 | via Tumblr

       Elsa abandonna Ariel pour courir à sont tour vers le village. Tout était de sa faute! Elle courait dans la neige aussi vite qu'elle pouvait pour rejoindre le village. Elle entendait déjà des cris d'effrois de la part des villageois. 

     

        Ceux qui avaient des pistolets ou d'autres armes, attaquaient le monstre qui hurlait de rage lançant des pics de glaces dans tous les sens. Jamais personne n'avait vu une telle créature. Il ressemblait à un lion blanc poudré d'un pelage verglacé, des yeux jaunes effrayant et des dents! Oh mais quels dents! De longues dents étincelantes et acérées! 

        La bête fut maîtriser plusieurs heures après son entrée dans la ville. Le maire ordonna son exécution. Tous les habitants étaient priés de se rassemblaient autour de la place centrale du village là où la bête serait mise à mort. Elsa faisait partie des spectateurs. 

        Au moment où un homme allait abattre le monstre, Elsa se démarqua des spectateurs.

      "Non!!!"

    Elle s'avança sous les yeux de tout le village. Le maire la regarda.

      "Que veux-tu?

      -On ne dois pas le tuer! C'est... c'est juste une bête effrayée! On doit la libérer...

      -Menteuse!!! Elle a attaqué le village et c'est toi qui l'a créée!!!" répliqua une voix aiguë dont le son fit grimacer Elsa.

    Aurore la regardait la haine dans les traits de son visage. Le maire croyait sa fille. Il regarda Elsa.

      "Est-ce vrai?"

    Un silence de mort régnait sur la place. Aucun bruit. Le seul son entendu de tous était le vent soufflant avec force. Elsa semblait prise de court. Effrayée, elle ne savait pas quoi répondre alors, elle garda le silence. Un silence lourd et pesant. La jeune fille, centre de toute l'attention, murmura un faible petit "oui". Le silence continua. Personne n'osait le rompre. Tous attendaient la réponse du maire. Loin dans la foule, Aurore souriait de toutes ses dents. 

        Le maire, le père d'Aurore, était réputé pour être un homme très charismatique, autoritaire et sévère. On ne savait jamais se qu'il pensait car il gardait toujours un visage fermé, impassible. 

      "Tuez la."

    Deux petits mots, dit par le maire. Deux tous petits mots.

        Au village, tout le monde connaissait Elsa. Elle était une jeune fille souriante et sage. Personne n'aurait voulu lui faire de mal.  Mais la peur de la différence change les gens en de mauvaises personnes prenant les mauvaises décisions. Les villageois prirent leurs fourches qu'ils pointèrent contre la jeune Elsa. A présent, pour eux, la créatrice du monstre ne pouvait plus être une personne comme eux, une personne qu'on respecte. En quelques minutes, Elsa était passée au statut de criminelle. 

         Les habitants s'avançais menaçants vers elle. Elsa tournait la tête dans tous les sens, cherchant à fuir mais elle était encerclée. Paniquée, elle chercha encore une fois, en vain. Les villageois se rapprochèrent, leurs fourches en avant, d'elle. 

        Elle avait à présent des pouvoirs. Des pouvoirs dont elle pouvait se servir même si elle ne savait pas encore comment les maîtriser. Des pouvoirs que la peur avait réveillé. 

        Sans vraiment se rendre compte de ce qu'elle faisait, un tourbillon de neige l'entoura puis la souleva, la faisant passer bien au-dessus des villageois. Elle se mit à courir quand ceux-ci commencèrent la poursuivre. Des piques de glaces se formaient sur son passage pour barrer la route à ses poursuivants. Finalement, elle les sema dans une forêt mais elle ne s'arrêta pas de courir. Non, elle s'en alla le plus loin possible. Maintenant qu'elle était bannie de son village, une vie de solitude l'attendait. 

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Fin du chapitre

    Dans le prochain chapitre:

    De nouveaux personnages vont faire leur apparition et nous ne serons pas aux côtés d'Elsa mais ailleurs dans trois endroits différents. Dans les personnages faisant leur apparition, il y aura Jack et Anna. 

    Pin It

    8 commentaires
  • Untitled

       Le messager courait dans les couloirs du château. Il était essoufflé mais ne ralentissait pas. Il dérapa à plusieurs reprises sur le sol des couloirs de marbre du château.  Cependant, il continuait sa route jusque dans la salle du trône. 

      "Mon roi!!! Mon roi!!!" criait-il comme un fou.

    Le roi, lui, était confortablement installé sur son trône. Il avait de l'allure et beaucoup de charme. En fait, le roi et la reine était respecté de tous leurs sujets. Il posa un regard sur lui.

    "Oui?

    - Au Nord du pays, des villageois ont été attaqué par un monstre qui était la création d'une sorcière!

    - Une sorcière sur mes Terres qui ose s'attaquer  à mes sujets?! Je ne peux l'accepter!"

    Le roi, soucieux de la sécurité de ses sujets ordonna une chasse à cette sorcière et celui ou celle qui la lui ramènerait vivante ou morte aurait droit à une énorme récompense. Cette annonce engendra un grand nombre de personne à la recherche d'Elsa. 

         Dans sa chambre, la princesse de ce royaume mettait une longue cape. 

    "Vous êtes sûre de vouloir aller dans le nord du pays votre altesse? lui demanda sa dame de compagnie.

    -Oui. Tout le monde dit qu'il y a une sorcière et mon père a ordonné sa chasse. Mais cela est peut-être un malentendu?"

    La dame de compagnie ne répondit pas. Elle ne partageait pas l'avis de sa princesse. Si on lui parlait d'une menace alors on devait en avoir peur et ne pas cherchait à comprendre. 

         La princesse Anna avait fait seller son cheval. Elle monta sur son dos et parti du château. Elle voulait voir de ses propres yeux la "sorcière" des rumeurs du Nord.

     

         Loin de là, dans un autre royaume, voisin à celui d'Arendelle, un jeune homme tournait en rond dans son sa salle d'armes. Il tournait et tournait comme si quelque chose le tracassait. Une femme entra et le regarda en souriant.

    "Qu'est-ce qui vous tourmente, prince? 

    Il se tourna vers elle et fronça les sourcils. 

    -Rien n'avance! Vous m'aviez promis le trône et rien ne se passe! J'ai encore mes 12 frères avant moi pour la succession!

    La femme sourit. Elle était grande, des cheveux bruns comme les ténèbres et avait des yeux rouges comme le sang. Elle avait une allure inquiétante mais aussi fascinante.

    -Je vous ai promis un trône mais je n'ai pas précisé lequel. Vous devriez faire preuve de patience.

    -Attendre, je ne fais que ça! Si jamais vous m'avez menti...

    Elle le coupa dans sa phrase.

    -Ne vous inquiétez pas, la couronne d'un royaume sera bientôt à vous. Cependant, vous devez comme vous me l'avez promis me versez la somme d'argent que je vous ai demandé et écouter attentivement tous les ordres que je vous donnerais.

    -C'est ce qui était convenu.

    -Bien, sachez, cher prince, que le rouage du jeu a commencé à se mettre en marche."

    Le prince ne comprenait rien à ce que venait de dire la femme mais il s'en fichait.

     

        La rumeur de la sorcière dans le royaume d'Arendelle s'était répandu dans beaucoup de royaumes et nombreux étaient ceux qui voulaient la récompense et qui s'élancèrent à sa poursuite. 

        Ce soir-là, Jack Frost, le gardien, celui qui avec les autres gardiens, avait vaincu Pitch, le Croque Mitaine, regardait la Lune sur le toit d'une maison. Il souffla et un vent glacé se répandis sur la ville. Les autres gardiens avaient beaucoup de travail contrairement à lui. Jack s'ennuyait souvent. 

        Il arpenta la ville en sautant de toit en toit. Il vit deux hommes discuter de l'affaire de la sorcière dans le royaume d'Arendelle. Ils parlaient de ses pouvoirs de glace. Le sujet intéressa le jeune gardien qui écouta avec attention. Alors comme ça, il n'était pas le seul a avoir un tel pouvoir? Il fallait qu'il trouve cette fille pour lui parler! Jack s'envola dans les airs en direction d'Arendelle. 

        

    Pin It

    5 commentaires
  •    Anna

        Le cheval de la princesse Anna galopait sur les chemins d'Arendelle. Le Soleil brillait dans le ciel et la fraîcheur des matins d'été l'entourait. Elle avait chaud dans ses vêtements hivernaux mais en sachant qu'elle se dirigeait vers le Nord, la princesse ne voulait pas prendre le risque d'attraper froid! 

         Le Soleil tapait fort vers midi et la jeune fille s'arrêta au bord de la route pour grignoter un peu. Elle n'avait pas emporté beaucoup de provision. En fait, elle n'avait qu'un morceau de pain, une gourde rempli d'eau et une pomme. Anna avala tout et, même après, son ventre continuait de gargouiller. J'aurais dû prendre plus de nourriture, avait-elle pensé. Elle soupira. Tout était de sa faute aussi! Si elle n'avait pas été aussi pressée de partir, alors, elle aurait pris plus de précaution et mieux préparé son voyage. 

        Cela faisait des heures qu'elle parcourait la campagne. Anna espérait voir apparaître une ville sur sa route sinon, comment ferait-elle pour dormir et refaire ses provisions? Elle soupira se disant qu'elle risquait de devoir passer la nuit dehors. 

        

        Le jeune gardien volait dans le ciel. Partout où il allait, des flocons de neige se mettaient à tomber. Il volait dans les nuages et parfois au-dessus ou un peu en dessous. Il fallait bien qu'il vérifie qu'il allait toujours dans la bonne direction. Il filait à une grande vitesse dans l'air, fendant les rideau mousseux d'eau en deux. 

         Jack se posa sur un toit, un peu fatigué de son long trajet. Il avait faim et comme la nuit tombait, il avait préféré s'arrêter. Pour la plupart des gens, il était invisible. Cependant, certains le voyaient mais cela était assez rare. Le gardien pensa que demander une chambre dans une auberge ne serait pas chose simple si les réceptionnistes étaient incapables de le voir. Oh! Mais il était habitué et le fraîcheur des nuits ne le dérangeais jamais. 

         Une grange à côté d'une vieille ferme contenait des mottes de foin. Il n'y avait rien d'autre. Jack inspecta les lieux. Il avait déjà trouvé plus confortable mais cet endroit ferait l'affaire. Il se laissa tomber sur le foin en soupirant d'aise. Il s'endormit pratiquement aussitôt.

        Anna grogna. Aucune ville! Elle n'avait même pas vu un petit village sur sa route! Elle commençait à croire que son royaume n'était pas habitait! La faim, toujours cette foutue faim, faisait gargouiller son ventre à nouveau. Et puis, il y avait la fatigue! Son cheval aussi n'en pouvait plus de trottinait depuis l'aube. 

        La jeune princesse avait cru avoir une hallucination en voyant au bord du chemin une petite auberge. Un large sourire avait alors illuminait son visage tacheté de tâches de rousseur. Elle avait retrouvé se gaieté et sa bonne humeur. Anna descendit de sa monture et s'avança vers l'auberge. Elle marchait rapidement comme si elle avait peur que l'auberge ne disparaisse. 

     

         Le lendemain, Jack se réveilla très tôt. Il voulait atteindre le plus vite possible le Nord d'Arendelle. Bien sûr, le voyage aurait été bien plus rapide avec le traîneau du Père Noël ou avec les passages à travers les terriers de Bunny... Mais ces deux-là n'avaient pas le temps de l'aider. Ils préparaient Pâques et Noël. Il souffla. Il aurait pu se rendre à sa destination en quelques secondes alors que là, il lui fallait un plus long voyage.  

     

        Anna, elle, avait opté pour une grasse matinée. Le Soleil laissait passer ses rayons à travers les volets clos de la petite chambre qu'elle avait loué. Elle grommela quand les rayons lumineux se posèrent sur son visage, le réchauffant doucement. La princesse émergea de son sommeil lentement puis s'étira. Ses cheveux s'étaient emmêles et elle souffla avant de se lever. Elle prit tout son temps pour s'habiller et se coiffer. 

         La jeune fille se rendit dans la pièce qui faisait office de restaurant de l'auberge. Elle commanda un copieux petit-déjeuner. Elle mangea comme une ogresse. La douce princesse bien éduquée avait laissé place à une véritable goinfre.

        Après avoir rempli son ventre, Anna acheta quelques provisions. Elle ne savait pas quand est-ce qu'elle reverrait une auberge ou qu'elle verrait un village et soyons fou, une ville. Étrangement, durant toute la durée de la fin de son voyage jusqu'à sa destination, la princesse Anna croisa un nombre incalculable de communes. Ces visions mirent la princesse d'assez mauvaise humeur. Deux jours plus tard, elle atteint le village plongé sous la neige, où avait grandi Elsa. 

      

         Jack, lui, était arrivé plus tôt. Il avait pris le temps de visiter le village. Vraisemblablement, la "sorcière" ne s'y trouvait plus. Mais elle était le centre de toutes les conversations. Il n'aimait pas ces gens qui se permettait de la juger de "monstre". Peut-être l'était-elle? Mais cela, il ne voulait pas l'affirmer avant de l'avoir rencontrée. Son mode de pensée n'était pas apparemment celui des villageois et autres personnes qui étaient venues attirées par la chasse à la "sorcière".

    Pin It

    5 commentaires
  •  

        Il ne servait à rien à Jack de rester ici. Elsa n'y était pas et justement, c'était elle qu'il cherchait. Cependant, il ne savais pas du tout où la trouver ni à quoi elle ressemblait... Tout cela était assez embêtant. Il réfléchit. Si une telle mésaventure devait lui arriver... Où irait-il? Dans un endroit calme et isolé. Loin de toutes traces de civilisations! 

          C'était bien entendu ce que lui aurait fait mais cette fille, Elsa, avait-elle fait cela? Il ne pouvait pas en être certain. Et puis, des endroit isolés, il y en avait des tas! Il existait peut-être des probabilités plus ou moins grandes qu'elle se trouve à tel ou tel endroit... Le gardien soupira. Il n'avait pas l'habitude d'être autant concentré. Lui, ce qu'il aimait, c'était s'amuser pas réfléchir autant! 

         Jack avait hésité à suivre les "chasseurs" qui étaient à la poursuite d'Elsa. La plupart était des hommes mais dans le lot, on trouvait tout de même des femmes. Ils étaient tous de morphologies différentes et avaient un aspect plus ou moins effrayant. Le jeune homme ne doutait pas que quelques uns risquaient de découvrir la cachette de la "sorcière" mais les autres rentreraient bredouilles. 

         Le jeune gardien n'avait pas envie que ces brutes à la recherche d'or et d'argent ne débusquent l'adolescente. Alors, il fit tomber de la neige vers le Sud. En expert, il savait parfaitement qu'elle était partie vers le Nord. Pour lui, c'était évident mais ces humains se laissèrent prendre au piège. Un sourire espiègle s'afficha sur le visage du gardien. 

         

         Plus la montagne était haute, plus l'air manquait. Cette diminution de dioxygène ne gênait absolument pas Jack. En revanche, ce qui l'irritait était le vent. Cette saleté de vent lui fouettait le visage. Il était froid aussi mais le froid, lui, ne l'atteignait pas. Les bourrasques violentes le ralentissaient. Jack n'était pas pressé mais il se serait volontiers passé de ce vent.

         Enfin au sommet de la montagne, le jeune gardien se posa dans la neige où il s'allongea.  Il regarda le ciel en souriant. Il ne devait plus être loin de son objectif! Il en avait la certitude. Jack resta là plusieurs minutes silencieux. 

         Le garçon aux cheveux blancs marchait à présent. Il n'avait pas envie de voler et préférait utiliser ses jambes. Le vent n'était plus aussi fort. Des nuages cachaient le Soleil. Cependant, il faisait quand même clair. 

     

         Sous les yeux de Jack se tenait un immense château. Il était encore plus impressionnant car il était entièrement fait de glace. Le gardien siffla devant la beauté et la précision avec laquelle le château avait été bâti. Il hésita à entrer. Jack avait l'impression qu'il salirait l'oeuvre d'art en posant son pied dessus. Le problème, c'était que pour voir Elsa, il devait forcément pénétrer dans le palais de glace. 

     

         Une tresse blonde tombait dans le dos d'Elsa. Elle portait maintenant une longue robe bleue fendue. Elle prenait le thé, assise sur un siège sculpté dans la glace, avec un bonhomme de neige de sa création. Elle l'avait nommé Olaf. 

    "On pourrait inviter des personnes, des vrais de vrais la prochaine fois?

    Elsa sourit.

    -On verra, mais, tu n'es pas bien ici avec moi?

    -Si, si, sourit Olaf. Je me disais juste que vous deviez vous sentir seule...

    -Non" le rassura Elsa. 

    Le bonhomme de neige lui offrit un de ses sourires attachants. La jeune fille, qui avait besoin de compagnie, était très heureuse de l'avoir à ses côtés. Olaf faisait rayonner ses journées ennuyeuses. 

    "Je vais chercher un peu de sucre!"

    Le bonhomme de neige sortit de la salle en trottinant joyeusement. En souriant, la blonde l’observa. Comment ne pas s'attacher à cette masse de neige adorable?

     

        Jack était impressionné par la grandeur et la majesté de l'intérieur décoré minutieusement du château. Il avait la tête levée vers le plafond et regardait de tous les côtés. Pour lui, une créature maléfique n'aurait jamais pu créer quelque chose d'aussi splendide. Il sourit et s'aventura dans une autre salle. Jack monta un escalier.

         Un intrus. Elle le sentait avec son coeur. La magie avec laquelle elle avait construit le château était une partie d'elle. Elsa n'avait aucune doute. Une personne, bien vivante, visitait son château! Elle prit peur. Elsa n'avait pas envie de blesser quelqu'un! Elle avait peur de faire le mal autour d'elle. Cependant, la jeune fille ne pouvait pas se permettre de laisser ce visiteur continuer son chemin; il risquait d'arriver jusqu'à elle. 

        Sans qu'il n'y comprenne quoi que se soit, Jack se retrouva bloqué entre quatre murs. Le gardien lança un jet de glace contre la paroi d'un des murs qui le transperça. Il continua alors sa progression. Il savait qu'Elsa l'avait repéré. Elle ne devait donc plus être très loin. Le prenait-elle pour un de ses chasseurs? Il y avait peu de chance! Elle vivait si éloignée de la civilisation qu'elle ne devait pas être au courant de la récompense en échange de sa capture. 

        D'autres pièges se dressèrent sur le chemin de Jack. Il en esquiva certains et pour les autres, il utilisa sa magie. Elsa ne comprenait pas comment un humain pouvait faire échouer tous ses pièges. Ne le voyant pas, elle ne savait pas qu'il avait les même pouvoirs qu'elle. La peur d'être découverte et de faire du mal à cet inconnu l'envahirent. 

     

         La gardien se tenait face à celle que beaucoup, et en peu de temps, avaient surnommé la "sorcière". Jack ne trouvait pas du tout qu'elle avait le physique d'une sorcière. Ou alors, c'était un sort qui avait modifié son apparence pour la rendre aussi belle mais il n'y croyait pas. Elsa semblait furieuse. Elle restait loin de lui, le plus possible.

     "Partez! Vous n'avez rien à faire ici! 

    -N'ayez pas peur, tenta de la rassurer le jeune homme.

    -Je vous ai dit de quitter les lieux!" s'écria Elsa. 

    Quand la peur s'emparait d'elle, sa magie réagissait. Elle perdait le contrôle. Un contrôle qu'en temps normal, elle avait déjà du mal à gérer. Une tempête de neige fit son apparition et Jack avait failli être transpercé par des pics glacés sortis du sol.

         Heureusement, le gardien connaissait extrêmement bien cette magie qui était la sienne. Il arrêta les pics avant que ceux-ci ne le touchent et il gela les flocons qui tombèrent en s'éclatant sur le sol. Elsa n'en revenait pas.

      "Comment..? 

    Ses yeux bleus étaient écarquillés. 

    -Je suis comme toi.

    Il ouvrit sa main et de la poussière de neige s'en échappa pour créer un pendentif en forme de larme.  Il s'approcha lentement d'elle.

    -Tu vois."

    Elsa en resta bouche bée, elle regarda le pendentif avant de lever la tête vers le visage souriant et confiant du jeune gardien. 

    Pin It

    5 commentaires
  • Frozen Elsa x Jack Frost

        Jack tendit la main vers Elsa pour lui serrer.

    "Tu n'as rien à craindre de moi. Je m'appelle Jack Frost.

    Elsa hésita à répondre à cette poignée de main amicale. La méfiance devait être sa seule arme. Elle se l'était promis. La solitude devait être son quotidien. C'était ce qu'elle avait décidé. Elsa avait pensé vivre le reste de sa vie avec Olaf... Olaf! Où était-il? Connaissant le bonhomme de neige, il s'était certainement perdu dans le château... Bref! Voilà que la vie qu'elle s'était imaginée venait de disparaître avec l'arrivé de ce garçon. Bien sûr, elle pouvait refuser son aide, ignorer sa présence jusqu'à ce qu'il s'en aille. 

         D'un autre côté, Jack pouvait lui apporter beaucoup. Il avait l'air de parfaitement maîtriser ses pouvoirs qui étaient les même que les siens. Il pourrait lui apprendre. Grâce à lui, elle serait peut-être capable de vivre autrement que dans la solitude! Elsa serra finalement la main du jeune homme.

     

         Un traîneau fait entièrement de glace propulsé à l'aide d'un vent d'une fraîcheur à geler un homme sur place filait à vive allure dans la montagne. A son bord, Elsa profitait du paysage pendant que Jack se concentrait à faire éviter les arbres au traîneau.

        La blonde pensait à ce pauvre Olaf qu'elle avait laissé car elle ne l'avait pas trouvé. C'était un chouette ami, un peu simplet mais qu'elle adorait. Cependant, elle n'aurait pas pu l'emmener avec elle. Elsa savait qu'il ne resterais pas dans le château très longtemps et qu'il partirait à sa recherche ou alors, à la découverte du monde. 

    "Où allons-nous?

    Elle ne connaissait même pas leur destination. Jack lui avait simplement dit de lui faire confiance. Elle n'avait aucune informations sur lui mais la jeune fille avait l'impression qu'elle pouvait avoir confiance en lui.

    -A la capitale.

    -Mais avec ce que tu m'as dit, tout le monde connait ma tête ! C'est de la folie!"

    Effectivement, Jack avait mis au courant sa nouvelle connaissance de son statut de "sorcière" et qu'elle était pourchassée. Des photos d'elle avait été dispersées dans tout Arendelle. Comment pourrait-elle se permettre de se rendre dans la capitale dans ses conditions?!

    "Tu crois vraiment que le roi aurait mis une photo de toi dans sa capitale? Non, je ne pense pas.. Il doit sûrement y avoir des pancartes indiquant une chasse à la sorcière mais aucune photo. Elles sont plus au nord.

    -Comment peux-tu en être aussi sûr? 

    Elsa avait dû mal à croire que le garçon connaissait cette information d'instinct.

    -Bon... ok, j'ai fait un petit tour là-bas avant de venir te chercher..."

    La jeune fille comprenait mieux tout à coup! Le duo fila dans les forêts jusqu'à la capitale d'Arendelle.

     

         Anna se tenait devant le château de glace. Elle souriait.

    "Enfin j'y suis!"

    Toute contente, la princesse entra dans le bâtiment. Ses petits yeux pétillaient d'excitation. Elle s'émerveilla devant la décoration splendide de ce lieu. Cette "sorcière" avait vraiment du goût! Si elle en avait l'occasion, elle lui demanderait de refaire l'intérieur du palais de ses parents. En effet, elle le trouvait vieillot et assez triste... Elle, Anna, voulait apporter une touche de modernité.

          La princesse montait un des escaliers du château. C'était si grand... Comment allait-elle trouver la "sorcière"? Elle n'en avait aucune idée. De toute manière, à force de marcher, elle finirait bien par la croiser. Alors, la jeune fille explora le château. 

        Soudain, une odeur de gâteau l'attira. Elle se dirigea vers sa provenance. Une voix un peu grave et simplette qui chantonnait lui parvint aux oreilles. Curieuse, elle s'avança. Anna eut la surprise d'entrer dans une cuisine dans laquelle un petit bonhomme de neige danser et chanter en utilisant une cuillère en bois comme micro. 

    "Je vais mes petits gâââââteeeaaaauuuu! Pour pour pour El... la grande, la majestueuse, Elsa!!!"

    La petite mélodie fit rire Anna. Olaf se tourna vers elle en arrêtant de chanter.

    "Oh! Mais on a une invité!

    Le petit bonhomme de neige avait ses yeux qui brillaient. C'était la deuxième humaine qu'il voyait! Il sourit.

    "Vous venez pour prendre le thé avec nous?

    -Nous?

    -Oui! Moi et Elsa."

    Son sourire ne le quittait pas. Anna lui répondit qu'elle ne connaissait pas la dénommée Elsa. Le petit être fait de neige s'étonna et la princesse rajouta qu'elle aimerait bien la rencontrer.

    "Mais bien sûr! Suivez-moi."

    C'était un petit bonhomme de neige qui faisait beaucoup de pas alors qu'elle n'en faisait que très peu. Il l'emmena dans la salle où il avait quitté Elsa mais celle-ci n'y était plus.

    "Je comprend pas... Elle devrait être là...

    Il regarda dans tous les recoins de la salle mais aucune trace de la jeune fille blonde. 

    -Ce n'est rien... Je repasserais ou j'attendrais qu'elle revienne...

    -Non, non.. Si elle n'est pas là, c'est qu'elle est partie.

    -Sans toi?

    Olaf ne perdait son sourire.

    -Oui, mais je la retrouverais car c'est mon amie!"

    Anna se sentit attendri par la façon de penser du bonhomme de neige. 

    "Je t'aiderais!", sourit la princesse.

    Voilà comment deux duos de voyages se sont formés. 

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Me and ariel

       Ariel avait encore du mal à se rendre compte de la malchance qui avait frappé sa meilleure amie. Elle n'avait rien vu venir! D'abord, il y avait eu la création du monstre. Elle s'était évanouie et n'avait donc pas assister à la suite des événements. Quand elle s'était réveillée, Elsa était partie.

        Sur le coup, elle avait pensé que toute cette histoire n'était qu'un cauchemar... mais il lui fallait se rendre à l'évidence: c'était bel et bien la vérité! Rien ne serait plus pareil. Ariel savait que son amie n'était pas du tout un monstre ni une sorcière comme le disait les villageois. Elle ne comprenait pas! Comment ces gens qui connaissaient Elsa pouvaient être capable de la traiter de la sorte à présent. 

         Les affiches montrant la photo d'Elsa au-dessus d'une récompense contre sa capture, énervait vraiment Ariel. Quand elle en voyait, elle déchirait les affiches. La rousse ne supportait pas d'entendre du mal d'Elsa! Et encore moins quand c'était des étrangers qui venaient pour la capturer! 

        Ariel se sentait impuissante... Elle ne pouvait rien faire pour aider son amie. La rousse ne croyait pas en la magie. Pour elle, tout avait une explication scientifique et elle était certaine qu'Elsa était la victime d'une mauvais tour. Elle était prête à le démontrer. Seulement, il lui manquait des connaissances.... En revanche, elle savait où elle les trouverait. C'était assez loin d'ici, plus dans le sud. 

         La tirelire se brisa sous le coup de marteau donné par Ariel. Elle prit ses économies et partit en ville. Il lui fallait des vêtements, de nouveaux vêtements, moins chauds que ceux qu'elle avait. Son départ était imminent et tout devait être prêt. 

     

         Anna suivait le petit bonhomme de neige sur des vieux chemins enneigés. Il semblait parfaitement dans son élément. 

    "Tu es sûr qu'on va dans la bonne direction? s’inquiéta la princesse. 

    -Oui, oui, sourit-il. J'ai le flaire!"

    En même temps qu'il disais ça, il montra son nez symbolisait pas une carotte. Le stress d'Anna venait du fait qu'Olaf ne soit jamais sorti du château de glace.  Cependant, il lui disait qu'il savait où il allait et elle le croyait. La jeune fille et son nouvel ami arrivèrent dans le village où avait grandi Elsa.

     

        Ariel traînait sa valise derrière elle. Elle avait tout prévu et vérifier son bagage plusieurs fois. Même le transport était prévu. La bibliothèque de la capitale se trouvait très loin. Cependant, Ariel avait acheté un billet de train. Le voyage ne durerait que quelques heures. 

       C'était donc vers la gare qu'elle se dirigeait. Il faisait toujours aussi froid que lors du départ d'Elsa mais les habitants s'étaient pour la plupart habitués. Le vent soufflait fort aussi. Ariel tenait son billet à la main. Tout à coup, il lui échappa pour s'envoler.

    "Hé! Non!"

    Tenant sa valise, la rouquine s'élança à sa poursuite. 

     

         Olaf attendait sa nouvelle camarade en dehors de la commune. Anna lui avait demandé de l'attendre ici. En effet, elle avait peur que les villageois prennent peur en le voyant. Un bonhomme de neige vivant! Cela serait une crainte de plus et une charge de plus contre Elsa. 

        La jeune fille aux tresses marchaient tranquillement dans les rues. Elle avait voulu s'arrêter pour acheter des vivres. Avec Olaf, elle avait prévu de retourner chez elle à pied. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait d'Olaf une fois chez elle. Peut-être le cacherait-elle dans le château de ses parents? Les habitants de la ville risquaient d'être effrayés et elle ne voulait pas être au coeur d'un scandale.

        Ariel ne faisait pas attention à ce qui l'entourait. Son seul objectif était de récupérer son billet. Elle avait les yeux fixés dessus. Parfois, elle tentait de l'attraper en sautant. Il lui échappait à chaque fois. 

        Soudain, alors qu'elle s'apprêter à sauter une nouvelle fois, Ariel se sentit percuter quelque chose. En fait c'était quelqu'un. Les deux personnes tombèrent. 

     

        "Je suis vraiment désolée..., répéta Ariel pour au moins la centième fois, assise dans un café du village face à la personne avec qui elle était entrée en collision.

    -Ce n'est rien je vous ai dit", sourit son interlocutrice.

    Ariel et Anna se faisaient face. Après le petit accident, la rousse avait insister pour offrir un café à la jeune princesse dont elle ignorait l'identité. Anna n'avait pas refuser. Elles s'étaient donc installées au chaud. Le billet de train avait filé pour de bon. 

    "Je voulais attraper mon billet de train... Et je ne regardait pas où j'allais...

    -Vous deviez le prendre?

    -Oui... je veux me rendre à la capitale.

    Anna sourit.

    -C'est amusant, c'est là que je vais!

    Anna n'avait pas réfléchit avant de parler.

    -On peut y aller ensemble alors? lui proposa Ariel.

    Anna sembla être embarrassée en un instant. Si Ariel découvrait Olaf et prenait peur? Comment cela se passerait-il?  

    -Euh... si tu veux... par contre, je voyage avec un ami... un peu spéciale...

    -Oh, ce n'est pas grave."

    Les deux filles payèrent et sortirent du village se dirigeant vers la forêt. Là, Olaf attendant gentiment le retour de la princesse Anna. 

     

    Pin It

    1 commentaire
  •     Elsa ne pouvait pas se promener librement dans la capitale d'Arendelle. Elle risquait de se faire remarquer et si on la reconnaissait, ce qui était plus que probable, elle finirait en prison. Ce destin, elle voulait l'éviter. Alors, Jack lui avait pris une cape. Elle ne sortait jamais sans.

       "Qu'est-ce qu'on va chercher au fait? demanda le garçon.

    -L'origine de nos pouvoirs."

    Elsa et Jack était semblable. En chemin pour venir du château de glace à ici, le jeune homme avait appris à sa partenaire de voyage à maîtriser ses pouvoirs. Il avait cependant remarqué que si elle hésitait, sa magie pouvait devenir hors de contrôle. 

        Jack se rendait compte d'une chose aux côtés d'Elsa. Il ne savait rien. Il ne se connaissait pas lui-même. Elle, elle s'interrogeait sur la provenance de ses pouvoirs alors que lui, il ne s'en était jamais préoccupé mais maintenant qu'elle soulevait le problème, il était intrigué. Jusqu'alors, il s'était cru le seul avec ce don si particulier. Mais si Elsa et lui avait ce pouvoir, d'autres l'avaient-ils aussi?

     

        "Un bonhomme de neige qui parle?!"

    Ariel était émerveillée par Olaf. Elle portait en l'air le petit être sous les yeux d'Anna qui en rigolait.

    "Je vole!", s'écriait Olaf.

    La rousse n'en revenait pas. Bon, il est vrai que si elle ne croyait pas en la magie, ce faux bonhomme ne neige peut-être robotisé était un véritable exploit de la science. Anna avait préféré lui dire ce mensonge plutôt que de lui dire qu'Olaf était tout sauf un robot.

    "Il faut beaucoup d'argent pour réaliser un prodige comme ça!

    -Oh... L'argent n'est pas un problème pour moi, je suis..., Anna se tut avant de lui révéler sa vraie identité. J'ai disons une famille haut placé.

    -Tu en as de la chance!

    -Et si on se remettait en route", proposa le bonhomme de neige qui en avait un peu assez d'être secoué dans tous les sens par Ariel.

    Et c'est ainsi qu'Olaf, Anna et Ariel se remirent en route vers le château d'Anna dans la capitale.

     

         La bibliothèque de la capitale était réputée pour être la plus grande de tout le royaume. Et encore, grande était un faible mot pour la décrire. Jack s'y perdit à plusieurs reprises en ne suivant pas Elsa de près. Ils avaient fini par s'asseoir afin de marquer sur un papier ce qu'ils cherchaient précisément. 

    "Tu t'y connais mieux... que peux-tu me dire sur notre pouvoir? demandé la blonde à Jack.

    -Et bien, nous maîtrisons la glace. C'est notre cas à tous les deux. Toi, en plus, tu peux la faire fondre et la transformer en neige, là encore, tu peux la maîtriser. J'en suis incapable, moi.. En revanche, je suis invisible pour la plupart des gens, c'est un pouvoir que je contrôle maintenant et c'est moi qui décide aux yeux de quelle personne je veux être invisible mais, toi, tu ne peux pas faire ça..."

    Elsa marquait en prise de notes ce qu'il disait au fur et à mesure. Même s'ils avaient un don en commun, un autre de leur pouvoir n'avait rien à voir avec l'autre. Elsa avait la neige et Jack l'invisibilité. C'était un point important même s'ils devaient pour le moment se concentrer sur la glace. 

        Il y avait tellement de rayons que faire une recherche précise que tomber sur les bons documents relevaient de l'exploits. Jack et Elsa passèrent leur journée afin de trouver au moins une petite information mais rien... Ils ne trouvèrent rien...

     

        Ariel n'était jamais allé dans une grande ville comme celle-ci. Les yeux grands ouverts, elle regardaient partout autour d'elle. Anna s'amusait à la taquiner. Olaf n'était pas avec elle. C'était bien trop risqué selon Anna de le garder avec elle en ville, il était donc confortablement installé dans les bois avec une famille d' élans. 

    "C'est ici que nos chemins se séparent, je dois allée rejoindre ma famille, annonça Anna.

    -D'accord, j'ai été ravie de t'avoir rencontrée!

    -Moi aussi."

    Les deux jeunes filles se séparèrent. Anna partit en direction du château. 

     

        Depuis plusieurs jours, Jack et Elsa passaient leurs journées enfermés dans la bibliothèque. Jusqu'à maintenant, ils n'avaient encore rien trouvé. Elsa consultait un vieux livre, assise à une table, depuis plusieurs heures. Elle allait l'abandonner pour en prendre un nouveau quand elle arriva à une étrange légende que le livre racontait. La légende du Peuple des Glaces.

     

         Il était une fois, dans un royaume totalement gelé qui n'était pas peuplé, un jeune homme qui marchait dans le froid de ces terres. Le vent lui mordait le visage et la neige le glacé à chacun de ses pas. Il voulait savoir jusqu'où s'étendait ces terres inhabitées.  

         Alors qu'il n'en pouvait plus et qu'il était sur le point de s'effondrer, il vit une lumière étincelante qui l'attirait un peu plus loin. Puisant dans ses dernières force, il se mit à courir vers cette lumière ayant le pressentiment que c'était important. 

         Là, il découvrit une jeune femme. Elle était assise dans la neige et n'était pas bombardée par la tempête. Au contraire, autour d'elle, tout était calme. Il s'approcha pour profiter lui aussi de cette douceur. Plus il était près d'elle, moins il y avait de vent et l'air se réchauffait un peu.

       "Un visiteur? C'est si rare!, sourit la femme.

    -Excusez-moi, comment faites-vous cela?

    -Je ne suis pas humaine si c'est ta question. Je suis une Ice Spirit.

    -Qu'est-ce que c'est?

    -Disons que je suis une sorte de divinité protégeant ces lieux. Aucun humain n'était venu jusqu'ici avant toi. J'admire ton courage, jeune homme. Tu mérite une récompense. 

    -Je ne veux rien sauf continuer mon chemin.

    -Et tu le continueras. Mais avant, acceptes mon cadeau. 

    -Bien", répondit l'homme.

    L'Ice Spirit sourit et claqua des doigts. Un flot de neige se mis à entourer le jeune homme. Quand il disparu, le jeune homme n'avait pas changé. Il regarde avec interrogation l'Ice Spirit.

    "Je t'ai offert le don de contrôler la glace. Tu es le seul humain avec un tel pouvoir. Maintenant, je vais te donner une mission. Quand tu auras atteint l'extrémité des terres de glaces, tu fonderas un royaume.Tous les habitants recevront le pouvoir que je viens de t'offrir. C'est toi qui décidera des habitants. Mais attention: une fois le pouvoir d'un Ice Spirit offert  à un humain, l'Ice Spirit ne peut plus le reprendre. Les futures générations nés des pionniers que tu auras choisi, seront grâce à la génétique des porteurs de ce pouvoir. Nous, Ice Spirit, nous viendront réveiller les pouvoirs de vos descendants quand nous jugeront qu'ils sont en âge de l'utiliser."

    Sur ces dernières paroles, l'Ice Spirit disparu et le jeune homme reprit sa route. Une dizaine d'années plus tard, il fonda un royaume sur ces terres qu'il s'était approprié.

     

        C'est donc de là que venait son pouvoir... Elsa serait une descendante de la première génération d'habitant de ce curieux royaume.

     


    2 commentaires
  •   -3-

       Fière de sa trouvaille, Elsa montra à Jack l'histoire qu'elle venait de lire.

    "Alors... on viendrait de là?..."

    Elle lui demanda s'il avait déjà vu un Ice Spirit.

    "Je ne sais pas peut-être... J'ai eu mes pouvoirs très jeunes. Et toi, Elsa? 

    -Oui... Il y a deux semaines... C'est  à ce moment que j'ai eu mes pouvoirs."

    Alors, plus vraiment de doute: ils étaient deux des descendants de ce peuple. 

    "Cela veut dire que nos parents avaient les même pouvoirs que nous.... Si je suit ta logique bien entendu, Elsa.

    Elsa sursauta en entendant ces paroles. Mais il avait raison. Au moins un de ses parents devait avoir son pouvoir... Mais dans ce cas, pourquoi ne lui en n'avoir jamais parlé? Cela n'avait aucune logique. 

    "Jack... Tes parents t'avaient parlé de leurs pouvoirs?

    Le garçon baissa la tête.

    -Si c'était le cas, je connaîtrais cette légende... Et puis, je n'ai pas de parents."

    Comprenant qu'elle venait de faire une lourde erreur, la blonde s'excusa.  Jack la regarda lui disant qu'elle ne pouvait pas savoir alors ce n'était pas grave. 

     

         En cherchant la raison pour laquelle ses parents ne lui avaient jamais parlé de ces pouvoirs, Elsa ne trouva qu'une seule solution. Une hypothèse qu'elle n'avait jamais imaginé et rien que le fait d'y penser, cela lui pinçait le coeur . Elsa s'imaginait être adoptée. 

         Jack se tenait face à elle dans une chambre d'hôtel qu'ils avaient loués. Il fallait bien qu'ils dorment quelque part! Quand elle lui soumis l'hypothèse qu'elle ait été adoptée, Jack ne lui répondit pas, se plongeant dans une réflexion.

    "C'est possible... Mais tu ne peux pas en être sûre. "

    De toute façon, Elsa avait du mal à croire elle-même qu'elle aurait pu être adoptée. Jusqu'à aujourd'hui, cette idée ne lui avait jamais traversée l'esprit. Et si c'était vrai... sa vie aurait-elle été bâtie sur un mensonge? Dans ce cas, qui était ses parents? Sa vraie famille? Mais et si sa vraie famille était bien celle qu'elle avait toujours connue... Tant de questions qui se bousculaient dans sa tête et qui commençaient à la stresser. 

     "Comment je pourrais bien le vérifier? Je ne peux pas rentrer chez moi et poser une telle question à mes parents! 

    Jack la regarda avec pitié en voyant la confusion qu'elle avait dans la voix. 

    -alors on a pas le choix, on doit retourner dans ton village natale."

    Ils échangèrent un regard qui en disait long.

         Le lendemain, ils repartirent vers le village de d'Elsa. 

     

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique