• Je ne me comprends pas

     

    Je vais vous dire l'un de mes plus grand rêves: trouver le Grand Amour. Celui avec un grand A, l'âme soeur, la personne qui est faite pour moi. Je sais que c'est très fleur bleue et très naïf de ma part. A votre avis, pourquoi mes fictions et fanfics tournent-elles toujours autour d'une histoire d'amour? 

    Je me répète mais de nombreuses fois dans ce blog, j'ai évoqué un garçon, qui est mon ami et que je connais depuis très longtemps. J'ai toujours eu des sentiments pour lui mais ce n'est pas son cas.

    L'an dernier, je me suis déclarée à lui et nous en avons discuté sérieusement. Il était gêné car il ne voulait pas me vexer en refusant d'être avec moi. Au final, je me suis prise un râteau mais je crois qu'il tenait trop à notre amitié pour couper les ponts car il s'inquiétait réellement du fait qu'on reste amis. J'ai donc digéré mon échec en me disant que maintenant que j'avais une réponse claire, je pourrais enfin passer à autre chose. 

    Durant l'été dernier, je ne l'ai pas vu, j'ai rencontré un garçon sur le lieu de mon travail d'été et on s'est attaché l'un à l'autre. Il a été mon premier petit-ami.

    Cependant, quand j'ai repris mes études, en septembre, j'ai pu constater que mon petit-copain ne me manquait pas tellement durant la semaine, je me suis donc demandée si j'était réellement tombée amoureuse de lui. D'autres arguments venaient appuyer le fait que je ne l'aimais pas... Il avait une façon de penser parfois totalement différente de la mienne et certaines de ces réflexions me choquaient. Je ne me voyais pas, même dans un avenir proche encore avec lui...Cela me rendait mal de me poser ces questions car je ne comprenais pas ce qui clochait. Et puis, ce qui a donné le coup de grâce à mes convictions ce fut quand j'ai déjeuner avec mon ami que j'ai si longtemps aimé à sens unique. Je me suis alors rendue compte qu'il me plaisait toujours, à mon grand malheur, et surtout, que je m'étais trompée : je n'étais pas amoureuse du garçon avec qui j'étais. Le week-end suivant, je l'ai quitté car je ne me voyais pas du tout rester avec lui. 

    Je crois que ce qui m'a le plus marqué après cette rupture ce fut mon indifférence. Je me suis sentie monstrueuse d'avoir rompu avec lui sans le regretter aucunement. Même au moment où j'écris cet article, c'est une grande indifférence que j'éprouve pour ce fait. 

    Plus récemment, à une soirée d'anniversaire d'une amie, j'ai rencontré un garçon qui a commencé à me parler d'abord sur insta avant de me passer son numéro. Il m'a clairement fait comprendre qu'il m'avait remarquée à la soirée. Il est plutôt mignon, certes... Mais je ne me sens pas attirée par lui. Je ne le connais pas vraiment mais j'ai le pressentiment qu'il n'est pas fait pour moi. Et puis, il a toujours cet ami qui me plaît mais à sens unique... Je déjeune avec lui tous les jeudis, c'est une tradition que nous avons prise depuis que nous sommes à la fac. 

    Avec mes cours, j'ai l'impression que le temps me manque malgré le fait qu'en réalité, j'ai assez peu d'heures de cours... Cependant, à la fac, je bosse énormément chez moi (bon après, je suis quand même dans les 3 meilleurs de ma promo) et j'ai l'impression que je n'aurais pas de temps à consacrer à quelqu'un. 

    Mais ce qui me blesse le plus, c'est de constater que j'éprouve encore des sentiments pour un garçon qui ne m'a jamais aimé et qui ne m'a jamais rien fait espérer. J'ai l'impression que c'est un cercle infernal et qu'il me plaira toujours et que je ne pourrais jamais trouver quelqu'un tant qu'il est dans ma vie. Cependant, c'est l'un de mes plus vieux amis et il m'est impossible de me résoudre à le virer de ma vie. Je sais qu'il ne sortira jamais avec moi et pourtant, c'est comme si je continuer à m'accrocher à un espoir que je sais qu'il n'arrivera jamais.

    C'est fou comme des mots peuvent faire de l'effet, je sens mes larmes monter à mes yeux... Je ne suis peut-être pas faite pour être en couple... On m'a toujours dit qu'on ne pouvait pas tout avoir dans la vie: professionnellement, j'ai toujours réussi de façon scolaire et je veux être prof de maths, c'est en bonne voie que je le sois dans quelques années... Mais ...sentimentalement parlant, j'ai l'impression que jamais je ne serais heureuse. A l'heure actuelle, et depuis bientôt 8 ou 9 ans, le seul que je veux et aussi le seul qui ne m'aimera jamais comme je le voudrais. Voilà... je pleure parce que dès que je prends conscience de cela, je me sens en miettes.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Novembre 2017 à 21:55

    L'amour... J'avoue être assez mal placé pour en parler, et mes mots ne serons sans doute pas les plus appropriés. Je ne sais pas si je peux dire que je comprends ce que tu ressens, se serais sans doute faux, mais j'ai connu un cas similaire d'amour à sens unique. Je n'ai jamais été avec personne, et depuis cette expérience, j'ai fais une croix là-dessus. C'est pourquoi je ne saurais répondre à ta question informulée : a-t-on tous notre âme sœur avec qui vivre l'amour parfait ?
    Je dirais que c'est un sentiment tellement dur à cerner que ça me semble impossible au niveau des probabilité que sur les 7 milliards d'être humains, deux se partagent un sentiment aussi sélectif... Et pourtant : tant de personnes sont en couples et semblent heureuses ! C'est que ça doit être possible. Réalisable. Donc, ne perds pas espoir, tu es encore jeune.

      • Mercredi 15 Novembre 2017 à 22:27

        Je n'ai pas eu non plus beaucoup d'expérience. Je suis sortie uniquement avec un gars pendant deux mois (celui dont je parle dans l'article) et poru être honnête, nous n'avons rien fait à part nous embrasser. 

        Sur toutes les personnes sur Terre, je pense qu'il y en a au moins une capable de s'accorder avec nous, de nous rendre heureuses, c'est ainsi que je le vois.

        En revanche, ce qui me chagrine, c'est le fait d'avoir toujours des sentiments pour un garçon dont je n'ai rien à espérer. 

    2
    Vendredi 17 Novembre 2017 à 16:07

    L'amour est un concept empli de complexité. Il est difficile de ressentir des sentiments amoureux réciproques, cela peut être l'histoire de toute une vie.

    Il faudra sûrement beaucoup de temps avant de trouver le bon. La solution n'est pas de couper les ponts et de fermer toutes les portes. Il faut garder une ouverture aux relations et à la possibilité de trouver l'amour. Je ne suis pas la mieux placée pour en parler puisque je n'ai jamais connu l'amour et que je ne compte pas vivre en couple... Néanmoins, je sais très bien que qui cherche l'amour finira un jour par le trouve. Il suffit que de rester patient et de laisser les choses venir comme elles le sont. Tu as toute la vie devant toi, prend bien ton temps et ne te forces pas à sortir avec des garçons hâtivement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :