• Chapitre 6

    "A dans une semaine Rose!" lui cria Clara quand son amie sortie de la gare de King's Cross en compagnie de ses parents.

    En effet, sur les deux semaines des vacances, Rose allait en passer une chez Clara. En plus, il n'y aurait pas Alice ce qui arrangeait assez la rousse. Bien sûr Alice était son amie mais contenu des récents événements et de leur toute fraîche réconciliation, Rose ne se voyait pas passer trop de temps avec elle. Surtout qu'Alice ne semblait pas lui faire de nouveau entièrement confiance.

    Hugo, qui était en première année, faisait les louanges de sa maison, Gryffondore, sous le regard amusé de ses parents.

    "Comme tous les Weasley, tu t'intègres à cette maison! dit plein de fierté Ron.

    Rose toussota.

    -Bien sûr... Serdaigle est une excellente maison aussi, n'est-ce pas Rosie? sourit la mère de cette dernière en donnant un coup dans les côtes de son mari.

    -Oui même si je sais que papa aurait préféré que je sois moi aussi à Gryffondore", répondit en souriant la Serdaigle.

    Quand elle avait été répartie à Serdaigle, Rose avait beaucoup redouté la réaction de son père car, tous les Weasley allaient à Gryffodore. Elle était l'exception parce que de tous ses cousins et cousines, elle était la seule à ne pas y être. Ron n'avait pas été autant déçu que l'avait imaginé sa fille. Probablement grâce à l'intervention d'Hermione qui avait su montré à son mari que sa fille était bien mieux à Serdaigle que dans une autre maison. Et puis, elle avait insisté que Rose était à Serdaigle et non à Serpentard. Cette simple idée fit énormément la maison des bleus et bronzes dans l'estime du père de Rose.

    "Demain, on va dîner chez votre oncle, annonça Ron à ses enfants.

    Hugo fronça les sourcils.

    -Lequel?

    -Harry, lui répondit Ron comme si cela était évident.

    -Il y aura Albus, James et Lily? questionna Rose de bonne humeur.

    -Albus et Lily seront là mais pas James, il part avec ses amis en camping il me semble."

    Hugo était déçu. Il adorait James et voulait être comme lui, c'était son model. Rose l'appréciait mais elle le trouvait un peu prétentieux et sûr de lui. Cependant, elle était également déçue de savoir qu'elle ne le verrait pas. Mais après tout, ce n'est pas comme si elle ne l'avait pas vu depuis longtemps. En effet, Rose avait été dans le même compartiment que James dans le Poudlard Express.

    Quand il arrivèrent chez eux, Hermione fila dans la cuisine pour préparer le repas tandis que Ron enfila ses vieilles pantoufles usées pour s'installer dans son fauteuil favori et lire le journal. Rose le regarda en souriant. Son père était un faignant et il ne le cachait pas vraiment. Hugo se mit sur un autre fauteuil est recommença à parler de ses premiers mois passés à Poudlard à son père. Ron l'écoutait à moitié. Non pas que cela ne l'intéressait pas, mais Hugo était un vrai moulin à parole qui n'articulait pas quand il était lancé. Le sourire de la rousse s'accentua et elle monta sa valise dans sa chambre pour la défaire. Sa chambre était toute propre et aucune grain de poussière ne se trouvait sur les meubles. Hermione était sûrement passée la nettoyer quelques heures plus tôt.

    Une fois la petite famille à table, Rose écouta son frère parler de Quiddich. Il disait que la meilleure équipe de Poudlard était évidemment celle de Gryffondore. Rose lui corrigea en lui rappelant que techniquement, cette équipe avait le même niveau que celle de Serpentard ce qui irrita Hugo.

    "Rosie! Tu casses toujours tout! Et non, pour moi Gryffondore est la meilleure!"

    Rose sourit. Son frère était bien têtu. Bien sûr qu'il considérait sa maison comme la meilleure, Rose elle-même, pensait que Serdaigle était la meilleure des quatre maisons. C'était logique! Ron approuvait ce que disait Hugo sous le regard amusé de sa femme. La jeune rousse était tellement contente d'être à nouveau parmi les siens ! Là, elle savait que pendant deux semaines, elle n'entendrait pas parler de Serpentard ni de Malefoy. Le rêve!

    Le lendemain soir, Harry ouvrit la porte de chez lui en entendant la sonnette retentir. Il accueillit chaleureusement ses deux meilleurs amis et leurs deux enfants, ses neveux. Hugo admirait son oncle ce qui faisait parfois grogner Ron qui répliquait qu'il était aussi fort que Harry. Hermione se taisait dans ses moments là pour ne pas contrarier son mari très susceptible. Hugo voyait bien que cela énervait à chaque fois son père mais il continuait pour le taquiner.

    "Si tu veux te débarrasser du bouquet que tu as dans les bras, Rose, vas dans la cuisine. Ginny y est", sourit Harry.

    La rousse ne se fit pas le dire deux fois et fila avec le gros bouquet qu'elle tenait vers la cuisine où elle trouva sa tante. Elles se saluèrent et Ginny enleva l'encombrant bouquet des mains de Rose pour le mettre dans un vase.

    "Il est magnifique! Vous en choisissez toujours des splendides avec ta mère, la remercia Ginny. Lily était chez la voisine, elle devrait rentrer bientôt et Albus est sous la douche.

    -Il la prend tard! s'indigna Rose en regardant l'heure.

    -Je lui ai dit qu'il fallait qu'il la prenne avant votre arrivé mais ton cousin n'a rien voulu entendre", soupira la tante de Rose.

    Pendant que les adultes discutaient, Rose monta dans la chambre de son cousin pour l'attendre. Elle secoua la tête en signe de désapprobation en voyant l'état de la chambre. Tout était en désordre! Le bazar était le maître dans cette pièce. Pendant que Rose inspectait le lieu pour voir jusqu'où son cousin était désordonné, celui-ci entra simplement vêtu d'une serviette.

    "Rosie? s'étonna-t-il.

    -Oui? lui répondit-elle en se retournant. Al! Tu pourrais t'habiller franchement!

    -Je ne m'attendais pas à te trouver là..."

    Albus semblait visiblement gêné et Rose sortit en vitesse de la chambre pour le laisser mettre des vêtements. Son cousin n'était pas croyable! Il aurait pu penser à emmener des vêtements avec lui dans la salle de bain! Rose soupire. Elle savait que malgré son grand courage et ses innombrables qualités, Albus était vraiment quelqu'un de tête en l'air. Il oubliait souvent ses affaires ou des choses qu'il devait faire.

    Ginny était un véritable cordon bleu selon son mari. Et cela était bien vrai. Tout le monde se régala. Ensuite, Albus et Rose allèrent dans la chambre du garçon.

    "Tu vas faire quoi de tes vacances, Rosie?

    -Je vais chez Clara la semaine prochaine, sourit-elle. Et toi?

    -Je crois que je vais aller chez papy et mamie avec Lily et James.

    -Si Clara ne m'avait pas invité, moi aussi j'y serais allée. Au fait... Al... Tu ne me caches rien?

    Bien sûr, elle pensait au fait qu'il ait une petite-amie et qu'il ne lui ait rien dit. Mais dans cette histoire-là, ce n'est pas à lui que la jeune fille en voulait le plus.

    -Non,non... Pourquoi?

    -Oh pour rien."

    Rose se sentit un peu blessé que son cousin ne lui avoue pas qu'il était en couple. Peut-être était-il trop timide pour le dire? Albus? Timide? La rousse en doutait mais peut-être que le sujet l'embarrassait tout de même. Quoi qu'il en soit, la jeune décida de lâcher l'affaire auprès de lui. S'il ne voulait pas lui en parler, elle n'insisterait pas.

    Après cette soirée-là, la semaine était très vite passée. Rose était dans sa chambre en train de préparer son sac. Elle partait chez son amie tout à l'heure et ne voulait rien oublier. Et même si c'était le cas, elle pourrait toujours revenir facilement ici grâce à la poudre de cheminette mais Rose ne voulait pas passer pour une étourdie. C'était pour cela qu'elle vérifia au moins six fois le contenu de son sac.

    "Tu vas fêter Halloween chez Clara, Rosie? demanda Hugo juste avant le départ de sa sœur.

    -Je ne sais pas ce qu'elle a prévu. Peut-être."

    Rose n'aimait pas spécialement cette fête. Se déguiser en sorcière... elle trouvait cela un peu ridicule puisqu'elle en était une toute l'année. Et puis, les Moldus avait une image assez exagérer des sorciers, ils ne sont pas tous mauvais! Certains le sont, comme il y a des Moldus à l'âme noire. Mais il y avait peu de chance qu'elle ne doive se déguiser car Clara habitait dans un village de sorciers ce qui ne l'empêchait pas de connaître énormément de chose sur les Moldus. Ses parents l'emmenaient souvent en vacances chez eux car le grand-père de Clara est Moldu. Rose aussi connaissait bien le monde des Moldus. Sa mère, Hermione mettait un point d'honneur à ce que ses enfants apprennent à vivre dans chacun de ces deux mondes.

    L'amie de Rose l'accueillit en la serrant dans ses bras. La jeune fille rendit à Clara son geste d'affection.

    "Tu m'attendais avec impatience, n'est-ce pas? sourit Rose.

    -Oui, je me suis levée aux aurores! "

    Clara fit visiter sa maison à Rose. Cette dernière s'étonna de ne pas voir les parents de son amie. Clara lui expliqua que sa mère était en voyage d'affaire et qu'elle ne rentrerait que dans quelques jours et, pour ce qui était de son père, il travaillait sur une enquête pour le ministère de la magie car il était auror.

    "Comme le mien, commenta Rose.

    -Ils ont peut-être déjà travaillé ensemble?" se questionna Clara à elle-même.

    Rose la regarda en haussant les épaules, signe qu'elle ne savait pas. Elle demanda à Clara ce qu'elle comptait faire avec elle durant cette semaine. Clara lui parla des musées près d'ici, des villes Moldus proches et leurs boutiques qu'elle qualifiait de fantastique et elle pensait qu'elles pourraient se rendre à la fête du village pour Halloween.

    "Tu sais, Rosie, chaque année, la fête d'Halloween de Salem-sur-Bois est somptueuse. En, plus, il y a toujours un monde fou. Beaucoup de sorciers y viennent."

    C'est en tout cas ce qu'avait expliqué Clara à la rousse. Cette dernière était rassurée que son amie de l'oblige pas à assister à une fête moldue pour cette occasion. Elle adorait leur monde.. Mais la représentation des Moldus d'Halloween lui déplaisait. Au moins, elle ne porteraient pas une robe de sorcière ridicule tout droit sortie d'un magasin de déguisement.

    "On dormira dans la même chambre.

    -Génial!" répondit Rose.

    Elles se sourirent.

    Le soir, le père de Clara rentra tard et épuisé. Il salua poliment sa fille et Rose avant d'aller se coucher sans manger. Clara le suivit du regard soucieusement. Elle s'inquiétait pour son père. Elle trouvait qu'il s'impliquait toujours trop dans ses enquêtes... Il s'impliquait tellement qu'il rentrait toujours épuisé. Enfin... tant qu'il aimait son métier et qu'il était heureux, Clara considérait que ce n'était pas si mal même si la présence de son paternel lui manquait parfois. Rose posa une main sur l'épaule de son amie. Elle connaissait cela aussi même si Ron était plutôt flemmard et lent ce qui l'épuisé moins que d'autres.

    Les deux filles se firent à manger sans magie. En attendant que leur préparation cuise dans le four, elles disposèrent les couverts sur la table. Puis, elles mangèrent. Elles ne parlèrent pas tellement pendant ce repas. Ensuite, elles montèrent dans la chambre de Clara et là, elles bavardèrent et se remémorèrent leurs années passées à Poudlard.

    "Il y a un froid entre Alice et toi, soupira Clara.

    -Oui et, je pensais que tout c'était arrangé.. Mais.. j'avais tord.

    -Vous vous êtes encore disputées?

    -Non. Mais je ne veux plus l'entendre parler de confiance."

    Clara regarda Rose qui avait lâché cette phrase sur un ton un peu glacial. Elle ne fit aucun commentaire à la rousse. Rose n'était pas du tout du genre à accuser sans preuve.

    Le lendemain, Clara avait réveillé la rousse aux aurores. Les cheveux emmêlés et le visage endormi, Rose lança un regard froid à celle qui venait de la sortir de ses songes.

    "Il est encore tôt!

    -Le boutiques sont déjà ouvertes, Rosie!

    La rousse interrogea Clara du regard.

    -Et bien oui! Il nous faut des robes pour le bal d'Halloween.

    -Mais il est demain soir...,souffla Rose qui voulait se rendormir.

    -Mais demain, il n'y aura plus les plus belles robes."

    Clara tira le bras de la jeune Weasley pour la faire réagir. Cette dernière grogna mais comprit qu'il ne servait à rien de résister alors elle se leva.

    Si Rose aimait bien faire les magasins, Clara en était totalement gaga. Elle pouvait passer des heures dans la même boutique juste pour essayer chacun des vêtements qu'elle comptait. Rose ne qualifierait pas d'horrible de choisir une robe avec Clara dans les parages... Non... c'était plutôt une sorte de mission impossible car la Serdaigle cherchait toujours la perfection.

    "Non, elle ne va pas avec ton teint Rosie! Celle-là est trop ample pour toi! Ah non, celle-ci est trop courte. Celle-là bien trop serré, on dirait que tu va tomber dans les pommes, se moqua Clara. Oh! Rose! Celle-ci est parfaite!"

    La rousse était ravie d'en finir avec cet essayage de robe qu'elle avait commencé à être fatiguant et épuisant à la longue. Le bémol de l'histoire était que si Rose avait enfin sa robe, ce n'était pas le cas de Clara qui avait voulu se concentrer sur les essayages de son amie. Combien de temps les deux filles avaient-elles passé dans cette boutique ? Rose ne pouvait le dire avec exactitude mais elle savait qu'elles était dans ce lieu depuis plusieurs heures.

    Une fois rentrée dans la demeure des Finnigan, les deux filles mangèrent. Puis, elle allèrent dans le jardin afin de se promener et de discuter.

    "Il n'y a pas un garçon qui t'intéresse ?

    Rose dévisagea son amie.

    -Non et toi, Clara?

    -Peut-être", rougit-elle.

    C'était assurément un grand oui. Rose n'était pas une experte en amour. A vrai dire, elle s'en fichait un peu. Elle ne comprenait pas vraiment ce sentiment et n'était pas encore spécialement attiré vers la gente masculine. Et puis, comme sa mère lui répétait souvent avec l'approbation de son père, elle était encore jeune et devait se concentrer sur ses études avant de penser à sortir avec un garçon. Mais Rose était curieuse peut importe le sujet alors elle chercha à découvrir qui était ce garçon qui faisait rougir son amie. Clara resta muette comme une carpe.

    Clara entra dans la chambre et tournoya devant la jeune Weasley qui était déjà prête depuis longtemps pour le bal. Rose regarda sa meilleure amie qu'elle trouva sublime. Clara avait les cheveux châtains clairs ondulés qui lui tombaient en cascade dans son dos. Elle portait une robe bleu indigo légèrement pailleté faisant ressortir ses yeux. Rose se sentait affreuse en comparaison dans sa robe vert d'eau contrastant avec sa chevelure rousse mais faisant écho à ses yeux. Clara avait bouclé les cheveux de son amie et ceux-ci encadraient son visage enfantin. Si Rose avait encore ce visage de petite fille, ce n'était plus le cas de Clara qui avait un visage ovale avec des traits fins. Elle pouvait très bien se faire passer pour une fille plus âgée qu'elle ne l'était.

    Quand elles entrèrent dans la salle où allait se tenir la fête, les personnes déjà présentes tournèrent la tête vers Clara. D'une part car elle était magnifique et, d'autre part, car les Finnigan était ceux qui finançaient cette fête chaque année. Seamus tenait énormément à cette fête qu'il avait célébré tous les ans jusqu'à ses onze ans chez les Moldus. Après, il avait eu un autre point de vue. Les sorciers n'étaient pas des monstres qui n'existaient que dans l'imagination. Non, les sorciers faisaient parti de la réalité et la plupart avaient un bon cœur.

    Les musiques s'enchaînaient et Clara recevait toujours une demande à chaque danse. Rose, assise sur une chaise en sirotant un verre de grenadine, plaignait son amie qui semblait épuisée de tant danser. La jeune rousse avait reçu quelques invitations à danser mais assez peu alors elle en profitait pour regarder le bal de sa place. Soudain, quelqu'un l'empêcha de voir en se plantant devant elle. Rose leva la tête pour découvrir avec surprise Scorpius Malefoy. Rose lui lança un regard interrogateur.

    "Je te vois depuis un moment assise là dans ton coin, alors je me suis dit que tu voudrais peut-être danser. "

    Rose écarquilla les yeux. Rêvait-elle? C'était probable. Ce garçon ne pouvait pas avoir dit ces mots. C'était impossible. Lui qui était froid, cruel, moqueur, qui haïssait ses cousins ne pouvaient pas l'inviter à danser dans un bal populaire.

    "Que fais-tu ici, Malefoy? demanda la rousse en plissant ses yeux.

    -La même chose que toi, Weasley.

    Il marqua un temps de pose avant de continuer:

    -Bon, tu veux danser, oui ou non?"

    Rose trouvait cruel de refuser son invitation si cela en était bien une ... Mais cela y ressemblait. Elle me lève tandis qu'il lui offrit mon bras. Ils vont sur la piste de danse. La Serdaigle devait reconnaître que le serpent avec qui elle dansait. Lorsque Clara les vit ensemble, elle se frotta les yeux. Depuis quand Rose se montrait en publique avec lui? Elle savait que Rose ne l'aimait pas et ne l'appréciait pas. La blonde sourit doucement.

    Quand les deux filles se retrouvèrent dans la chambre de Clara après le bal, cette dernière interrogea Rose sur la motivation qu'avait eu le Serpentard pour l'inviter à danser.

    "Je ne sais pas. Par politesse je pense."

    Clara ne la crut pas un seul instant et l'interrogea encore jusqu'à se que son amie lui apporte une réponse précise. Pour elle, Rose connaissait un peu plus Scorpius qu'elle ne le laissait entendre. Finalement, la rousse craqua et raconta tout le harcèlement dont elle avait été victime puis comment Scorpius lui avait promis de l'aider.

    "Je.. je lui devais bien ça", avait soupiré Rose.

    Clara l'écouta jusqu'au bout sans faire la moindre remarque. Elle en voulait à Rose de ne lui avoir rien dit mais, elle comprenait les craintes que son amie avait. Elle dit promettre à Rose de la tenir au courant de tout. En échange, Clara se tairait sur cette histoire auprès de James, Lily et Albus ainsi que tous les Weasley. Cependant, Rose oublia volontairement de préciser à son amie que Scorpius lui avait dit, quand ils dansaient, qu'il lui en voulait et qu'il savait comment il allait lui faire payer.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter