• Chapitre 41

    Drago déchira avec rage le journal qu'il avait entre les mains. Son père venait d'être jugé et envoyé à Azkaban. Tout s'était déroulé si rapidement.... L'ex-prince de Serpentard était dans le salon d'une demeure secondaire de sa famille. Sa mère était il ne savait où et il était seul. Il s'était servi un verre de whisky et il se laissa tomber sur un fauteuil en regardant fixement les morceaux de journaux qui se trouvaient à présent à ses pieds. Il vida son verre d'un trait avant de le lancer à travers la pièce. Le verre se brisa et éclata un millier d'éclats qui se répandirent sur le sol. Drago se couvrit les yeux avec une main. Il n'était pas sobre. 

    Pendant la bataille de Poudlard, il avait été sauvé par Harry Potter... Puis, il avait retrouvé sa famille et ils avaient fui comme des lâches... Le manoir Malefoy avait servi de repère à Voldemort et il avait été saisi après la chute de Seigneur des Ténèbres par le ministère de la magie. 

    Les Malefoy n'avaient pas cherché à fuir. Narcissa et Lucius savaient que cela aurait aggravé leur cas. Ils avaient été interpellés et interrogeaient pour déterminer jusqu’à quel point ils avaient été impliqué dans les sombres desseins de Voldemort. 

    Les amis que pensaient avoir Drago n'avaient rien fait pour l'aider. Ils l'avaient tous ignorés et avaient pris leurs distances. Pendant des mois, il avait cru qu'il avait foutu en l'air le reste de sa vie. Il avait cru qu'il serait envoyé à Azkaban et qu'il y finirait le reste de ses jours. Cependant, les choses s'étaient passées différemment. Il avait eu le soutien inattendu d'Harry Potter. Ce mec était vraiment une bonne poire! Drago avait trouvé cela particulièrement ironique. Il avait été imbuvable avec Potter et ses amis pendant des années, les prenant de haut, leur faisant des sales coups dès que l'occasion  se présentait...

     

    Drago se détestait. Il rouvrit les yeux et il releva la manche de sa chemise. Il voyait l'affreuse marque des mangemorts incrustée dans sa peau. Cette marque était indélébile et il ne pourrait jamais s'en séparer. Elle serait éternellement là pour lui rappeler qu'il avait fait des choix monstrueux. 

    Au départ, il s'était contenté de faire confiance à son père et d'écouter ce qu'on lui avait dit. Il avait réellement pensé que sa façon de penser était la bonne. Et puis, les choses avaient basculé... Elles étaient devenues plus concrètes quand il s'était vu remettre la mission de devoir aider des mangemorts à entrer dans Poudlard. Ensuite, il y avait eu la mort de Dumbledore... Cette scène était gravée dans sa mémoire. Il revoyait l'ancien directeur de Poudlard se prendre le sort qui lui avait fatal et tomber.... Ce jour-là, il avait prit réellement peur pour la première fois. Son esprit avait enfin percuté la réalité des choses bien qu'il ait vécu dans une angoisse constante des semaines durant.

    A la suite de cet épisode, le quotidien de Drago avait radicalement changé. Il était devenu angoisse et il se rendait doucement compte du grand nombre de mauvais choix et d'erreurs qu'il avait fait. 

    Maintenant, c'était trop tard pour regretter et penser au passé. Ce qui avait été fait ne pourrait pas être défait.. Les erreurs resteraient et on ne lui pardonnerait pas. 

     

    "Drago? entendit l'ex-prince de Serpentard alors qu'il s'était assoupi.

    Il ouvrit les yeux. Drago était toujours dans le fauteuil et il avait en face de lui Blaise Zabini et Théodore Nott. Qu'est-ce qu'ils faisaient là ces deux-là? Il voulut se relever mais il fut pris d'une grosse migraine. Il grimaça et renonça. 

    -On vient prendre de tes nouvelles. La porte était ouverte alors nous sommes entrés.

    Drago les envoya balader. Pourquoi se manifestaient-ils après autant de temps? Où étaient-ils quand il s'était retrouvé seul et encombré de problèmes? 

    -Quoique tu penses, on est là pour toi."

    Drago regarda la main que Blaise lui tendait. Il avait conscience d'être dans un état pitoyable et lamentable. Il aurait dû avoir honte de se présenter de cette manière devant eux mais il avait trop mal à la tête pour s'en rendre compte. Blaise attendait que Drago prenne ou refuse sa main. Les idées peu claires, Drago se rendait pourtant bien compte qu'il avait un choix à faire. Son orgueil lui chuchotait de tourner le dos  à Blaise et Théodore. 

    Drago ne voulait plus être un perdant... Drago ne voulait plus être un pantin ni se morfondre sur ces choix catastrophiques. Drago ne voulait plus être un Malefoy réduit à son nom. 

    Drago saisit la main qu'on lui tendait. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :