• Chapitre 39

    Attablée devant un chocolat chaud dans un charmant petit café d'une rue de Londres avec Cameron et Mary, Astoria partageait sa joie de travailler pour la librairie de Monsieur Twistle. 

    "Parlez moi de magie! s'exclama Mary. Ma vie quotidienne en est dénuée et cela me manque un peu. 

    -On en parle, entre nous, répliqua Cameron immédiatement. Et 

    -Oui... Mais Tori n'est pas là..."

    Cameron et Mary avaient emménagé ensemble il y a peu de temps et la relation était très mal vécue par les proches de Mary. Ils auraient préféré qu'elle n'ai plus aucun lien avec la communauté sorcière, or, Cameron était un sorcier et il venait d'avoir un poste à Gringotts. Mary ne parlait plus à ses parents.

    Astoria regarda l'heure qui s'affichait sur sa montre et elle grimaça.

    "Je ne vais pas tarder à devoir rentrer. Mes parents ont organisé un repas et ils comptent sur ma présence. Ma mère tient à ce que je l'aide pour la cuisine."

    Astoria ne savait pas pourquoi ses parents tenait tant que cela à ce qu'elle soit présente. A contrecœur, la sorcière quitta ses amis pour se rendre au manoir de la famille Greengrass. Elle serait bien restée avec eux tout le reste de la journée. 

    Dès qu'elle mit un pied dans la demeure familiale, sa mère lui tomba dessus.

    "Enfin! Te voilà! gronda-t-elle. J'ai cru que tu ne viendrais pas. La ponctualité est une grande qualité Astoria. Allez, file te laver les mains dans la cuisine et m'aider à préparer le repas pour nos hôtes.

    -Je ne sais même pas qui vient manger chez nous, mère... 

    -Une amie de longue date", se contenta-t-elle d'éclipser la question. 

    Un petit moment plus tard, Astoria était couverte de farine et se retrouvait en train de pétrir une pâte pour faire une tarte. N'aurait-il donc pas été plus plus simple d'acheter une pâte déjà toute prête? Astoria avait a peine fait cette remarque à sa mère que celle-ci avait fait de grands gestes en précisant que leurs invités ne méritaient que du fait maison. Astoria ne posa plus aucune question concernant la suite des directives de sa mère. C'était rare qu'elle se donne autant de mal et cela n'échappa certainement pas à sa fille. 

    Une fois le repas prêt, Astoria fut priée d'aller se changer et de s'habiller de façon plus élégante. Astoria soupira. Elle ne voyait pas pourquoi elle devait se changer. Ses habits lui convenaient et ils étaient très bien pour recevoir des invités. Toutefois, lorsqu'elle en fit la remarque, Astoria se prit un regard noir de la part de sa mère. Elle n'insista pas et partit se changer dans sa chambre. Sur son lit, Astoria découvrit qu'une robe avait été déposée. Elle soupira. C'était un message assez peu subtil de la part de sa mère pour lui dire de mettre cette robe. Astoria hésita à en enfiler une autre spécialement pour contrarier sa mère. Toutefois, elle avait passé l'âge des enfantillages et elle savait que, dès que sa génitrice la verrait, elle la renverrait mettre la robe qui attendait sur son lit. Autant ne pas faire des tours dans sa chambre pour rien! 

    Astoria enfila la gracieuse robe verte qui était sur son lit. Elle lui arrivait à mi-genoux. Astoria était sûre que cette robe ne faisait pas partie de ses affaires. Sa mère l'avait acheté pour l'occasion ? C'était un peu gros! Peut-être que c'était une robe qui avait appartenu à Daphné? Pourtant, Astoria ne se souvenait pas que sa soeur l'air porté un jour. Astoria s'admira dans le miroir de sa chambre. Son reflet lui plaisait. 

    Les invités de ses parents arrivèrent quelques instants après qu'Astoria ait terminé de se préparer. Elle sortit de sa chambre pour venir les saluer. Elle se retint d'écarquiller les yeux en voyant que les fameux invités n'étaient autre que Narcissa et Drago Malefoy. Astoria fut extrêmement étonnée de les voir ici. C'était donc eux les fameux invités tant attendus par sa mère... Mais pourquoi avait-elle insisté pour qu'Astoria s'habille aussi bien. 

    Astoria ne décrocha pas un mot. Elle avait un très mauvais pressentiment. Pendant le repas, la mère d'Astoria insista sur le faire que c'était sa charmante fille qui avait préparé quasiment tout le repas. Narcissa complimenta la jeune femme aux yeux verts qui lui répondit poliment.

    "La robe te vas à ravir! C'était un excellent choix", se félicita Narcissa. 

    Astoria fronça les sourcils. La robe était un présent de Narcissa Malefoy? A quoi donc rimait tout cela? 

    "Je vous remercie pour la robe mais il ne fallait pas... 

    Astoria allait se sentir redevable pour ce cadeau. 

    -Oh, douce enfant, ce n'est pas moi qui l'ait choisi mais mon fils, Drago."

    L'intéressé ne répondit rien et fit comme s'il n'avait pas entendu les paroles de sa mère. Astoria était de plus en plus déroutée. La robe était donc un cadeau de Drago ? Astoria lança quelques regards vers Drago qui mangeait ce qu'il avait dans son assiette comme si la conversation ne le concernait pas. Narcissa sembla percuter quelque chose qui échapper à Astoria. Cette dernière le sut à l'étrange façon qu'elle avait de sourire. Ce repas devenait très gênant du point de vue d'Astoria. Ce ne fut qu'à la fin de celui-ci qu'Astoria découvrit l'immonde vérité. 

    La nouvelle fut déclarée par son père. Les Malefoy n'avaient pas été invités chez eux par hasard et la présence d'Astoria à ce repas n'était pas un coïncidence non plus. Le cadeau fait par Drago Malefoy n'avait rien à voir avec de la gentillesse. Astoria avait été fiancé par ses parents à Drago Malefoy. Plusieurs secondes s'écoulèrent avant que l'information ne parvint à s'imprimer dans la tête d'Astoria. Elle avait dû mal comprendre! Ce n'était pas possible... Oui, elle avait clairement du mal comprendre les paroles de son père. Ces dernières résonnèrent dans la tête de la sorcière qui cherchait désespérément où se trouvait l'erreur dans sa compréhension. Cependant, elle n'en trouva aucune.  Elle devait se rendre à l'évidence, elle avait parfaitement entendu et compris les propos de son père. 

    Soudainement, comme un ressort, Astoria se leva de sa chaise. 

    "Et mon avis?! s'exclama-t-elle, hors d'elle. Vous... avez tous comploter cela dans mon dos?!

    Ses yeux verts lancés des éclairs et elle regarda chacune des personnes présentes à la tables. Elle fusilla du regard ses parents, Narcissa Malefoy et Drago. 

    -Ma chérie.. , commença la mère d'Astoria.

    -Non! Pour qui vous prenez-vous pour décider de mon avenir?!"

    Avant que quiconque ne réagisse, Astoria sortit de la salle où se déroulait le repas. Elle attrapa son manteau et partit tout simplement du manoir familial. Elle était extrêmement en colère. Un mariage arrangé! Elle n'aurait jamais cru que ses parents lui feraient un tel coup. Ce genre d'arrangement n'était pas très surprenant chez les sorciers venant de familles dites de "sang-pur". Toutefois, ses parents ne lui avaient parlé que c'était un de leur projet. Elle était furieuse. 

    En arrivant chez elle, Astoria claqua la porte. Elle passa devant un miroir et grogna en voyant son reflet. Astoria s'empressa d'enlever la robe qu'elle avait dû enfiler plus tôt dans la journée. Afin de se calmer, la jeune femme prit une douche. Sentir l'eau froide coulait dans ses cheveux, sur son corps eut un effet calmant. Elle ressortit et s'enveloppa dans sa serviette moins énervée qu'elle ne l'était en arrivant chez elle. Astoria mit son pyjama, ne comptait plus sortir de chez elle avant le lendemain. Elle était encore sous le choque de la nouvelle qu'elle venait d'apprendre. Ses parents avaient décidé de la fiancer à un homme sans même lui demander son avis. Ils ne l'avaient même pas prévenus qu'ils avaient de tels projets pour elle. 

    Astoria n'allait certainement pas se laisser faire. Elle n'allait pas accepter un mariage arrangé. Ils ne vivaient plus au moyen-âge et elle devrait être la seule à décider de la personne avec qui elle partagerait sa vie. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :