• Chapitre 32

    Astoria adorait Pourdlard. C'était une école et, surtout, un lieu vraiment spécial. Il s'y passait toujours quelque chose et une ambiance magique flottait toujours dans les airs... Enfin, plutôt logique pour un monde de sorciers... Mais la magie qui régnait à Poudlard était différent des autres lieux, comme par exemple, le chemin de Traverse. A  Poudlard, on s'y sentait chez soi. C'était la tête remplie de ces pensées qu'Astoria défaisait ses bagages. Elle avait retrouvée sa bonne vieille chambre et son bon vieux dortoir.  

    Une fois qu'elle eut fini de s'installer, Astoria rejoignit Cameron dans la salle commune de leur maison. 

    "Alors cette fin de vacances? lui demanda-t-il. 

    -Et bien, je suis allée chez Mary. J'ai rencontré ses parents.

    -Mais ils ne sont pas anti-magie? 

    -Son père n'aime pas la magie... c'est une histoire familiale. Cela ne doit pas être tous les jours faciles pour elle quand elle est chez ses parents."

    Cameron réfléchit quelques instants avant d'hocher la tête pour acquiescer. Alors que les deux sorciers continuaient de discuter, cette fois-ci de sujets plus légers, Drago et sa suite arriva dans la salle commune  en grandes pompes. Ils faisaient un vacarme pas possible. C'était à croire que le blondinet adorait attirer l'attention à lui. Goyle eut un mouvement brusque bousculant Drago et qui grimaça au contact de son bras avec son stupide ami. Visiblement, il s'était blessé. Il se retira directement de la salle commune d'une humeur massacrante. 

    "Le prince de Serpentard est de plus en plus étrange..., commenta Cameron.

    Pansy avait entendu la remarque et il n'en fallait pas plus pour qu'elle vienne se planter devant le sorcier à lunettes. 

    -Il a des responsabilités, grinça-t-elle des dents. Mais un morveux dans ton genre ne peut pas comprendre. 

    Elle lança un regard mauvais à Cameron et Astoria. 

    -Oh oui, j'imagine à quel point la vie de Drago doit être pleine de dangers et de difficultés, ironisa Astoria. 

    Drago était né avec une cuillère en or dans la bouche. Il était gonflé d'orgueil et n'avait qu'une chose à faire: être un parfait petit sorcier à son papa et un bon Serpentard admiré de tous. C'était l'image qui lui collait à la peau... Et elle repensa au repas que ses parents avaient faits avec les Malfoy durant du l'été. Drago avait eu un comportement étrange. 

    -Plus dangereuse et palpitante que la vie d'une pauvre sorcière sans talent."

    Et Pansy s'éloigna, fière de son pique. Astoria leva les yeux vers le plafond. Elle était toujours aussi agréable, celle-là. Étrangement, Daphné n'était pas en compagnie de Pansy. Elle avait disparue dans le Poudlard Express et ne semblait pas avoir envie de montrer le bout de son nez. 

     

    Au bout de quelques semaines après la rentrée, Astoria découvrit pourquoi sa soeur se faisait bien discrète et semblait plus calme. Elle sortait avec Blaise Zabini et ce dernier semblait avoir une excellente influence sur elle. Astoria parlait avec Mary de cette relation qu'elle venait d'apprendre il y a encore peu de temps. 

    "Je n'avais pas du tout remarqué. Je n'aurais pas imaginé ma soeur avec Blaise.

    -Pourquoi la nouvelle te surprend tant que ça? demanda Mary. Tu devrais simplement être contente qu'elle cesse d'être une vipère comme Pansy. 

    -Oh mais je le suis. Je le suis même énormément! Blaise a une bonne influence sur Daphné. C'est simplement que je ne comprends pas ce qu'il lui trouve. Blaise.... C'est pas un gars méchant. Je suis étonnée d'apprendre qu'il s'intéresse à ma soeur.

    Mary haussa les épaules.

    -Tu penses qu'il mériterait mieux? 

    Astoria se mit à rire et à secouer la tête.

    -Je ne sais pas. Mais, finalement, tant que ma soeur est heureuse et qu'il arrive à la calmer et qu'il est heureux aussi... Et bien, tout va bien.  Mais leur rapprochement et leur alchimie reste pour moi un mystère.

    Une lueur de malice passa dans le regard de Mary.

    -C'est aussi ça... la magie de l'amour. 

    -Oh! Par pitié, l'amour n'a rien de magique. Nous, on fait de la vraie magie."

     

    Les jours, les semaines et les mois défilaient à une vitesse étourdissante. La période de Noël était déjà là. De la neige tombait dehors, au grand bonheur d'Astoria. Les notes d'Astoria étaient bonnes et elle se félicitait que son travail paie. En revanche, ce n'était pas du tout la même chose pour Cameron qui était à la traîne. Il n'arrivait pas à rester concentré sur ses révisions et, visiblement, il n'avait pas un talent inné pour réussir ses examens sans préparations. Mary et Astoria avaient prévu de le faire réviser dans la bibliothèque. 

    "Vraiment? Je suis vraiment obligée de me coltiner vos séances de révisions? grimaça Cameron en avalant son petit déjeuner. 

    -Tout dépend de si tu veux ton année et t'améliorer. Ce n'est pas ce que tu souhaites? lui demanda Mary.

    Cameron marmonna quelque chose d'inaudible. Astoria observait sa soeur roucoulait avec Blaise. Ils étaient vraiment dans leur bulle. Daphné Greengrass s'était éloignée de Pansy et de ses autres amis nocifs. Blaise lui faisait ouvrir les yeux et faisait ressortir ce qu'il y avait de meilleur en elle.  Si Daphné était plus calme, il y avait une autre personne chez les Serpentards qui faisait moins parler d'elle : Drago Malfoy.Il avait fait le malin en début d'année en racontant que le Seigneur des ténèbres lui avait donné une mission.. en tout cas, c'était une rumeur qui avait fait le tour de la maison Serpentard. Mais elle avait vite cessé et puis... après...plus rien. Drago s'était calmé et ne faisait plus du tout parler de lui. Il était presque devenu invisible. 

     

    Les vacances de Noël étaient déjà là et Astoria allait rentrer chez elle. Le Poudlard Express n'allait pas tarder et Astoria attendait avec les autres élèves sur le quai. Vraiment, le temps passait bien trop rapidement. En aprercevant Mary et Cameron un peu plus loin, Astoria se dirigea vers eux. Toutefois, elle s'arrêta. La petite Greengrass avait l'impression qu'elle allait les déranger. En effet, Cameron semblait parler de manière très sérieuse à leur amie et il n'avait pas l'air très à l'aise. Quant à Mary, elle hochait parfois la tête en étant, visiblement, très concentrée. Astoria rebroussa chemin avant qu'un des deux ne la voit. Astoria ne verrait pas beaucoup sa soeur pendant les vacances car Daphné avait bien l'intention de passer tout son temps avec son cher Blaise.  Elle ne jurait que par lui et ça en devenait à vomir. 

    Dans le train, Astoria était en compagnie de Cameron et Mary. Elle ne mentionna pas le fait qu'ils aient eu une entrevue avant l'arrivée du train et eux non plus ne parlèrent pas cela. L'ambiance dans le wagon était un peu étrange.

    "Alors, qu'avez-vous prévu pendant les vacances? demanda Astoria qui trouvait l'ambiance bien trop silencieuse. 

    -Oh rien de particulier. Je vais rester en famille, sourit Mary. Et je pense réviser un peu pour ne pas oublier tout pendant les vacances. 

    -Nous partons en vacances avec mes parents. On va faire un tour aux Etats-Unis.

    Astoria se mit à pouffer de rire.

    -Qu'est-ce qu'il a de drôle? demanda Cameron, un peu vexé qu'elle se moque de lui.

    -Tu dis cela comme si tout le monde faisait de tels voyages. C'est juste la manière dont tu le dis qui m'a fait un peu rire. 

    -Oh.. Je vois, répondit-il un peu gêné. 

    -Ne le sois pas", sourit Mary.

    Et l'atmosphère changea du tout au tout. Les trois amis retrouvèrent une ambiance détendue et les conversations s'enchaînèrent durant tout le long du trajet. 

    En arrivant à la gare, Astoria retrouva ses deux parents. Son père prit sa valise et celle de Daphné tandis que les deux jeunes sorcières enlaçaient leur mère. 

    Quand la famille Greengrass arriva chez elle, Astoria put constater que ses parents avaient installés des tas de décorations de Noël. Le jardin brillait de mille feux et c'était splendide. L'intérieur était tout autant décoré. Dans le salon, un magnifique sapin, plus haut qu'Astoria trônait au milieu de la pièce. D'ordinaire, ses parents ne faisaient pas autant d'effort. Les yeux de la petite sorcière brillaient. Elle aimait la magie des décorations de Noël. 

    "Et bien, vous vous êtes surpassés cette année", commenta Daphné. 

    Les parents d'Astoria et Daphné échangèrent un regard. Il y avait quelque chose qu'ils ne disaient pas. Mais rien ne laissé penser à Astoria que quelque chose de grave ou d'inquiétant pouvait se tramer. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :