• Chapitre 27

    Dix mangemorts qui se sont échappés de la légendaire prison d'Azkaban. Ce n'était certainement pas un événement qui se produisait tous les jours. Comment avaient-ils pu s'enfuir? Où se cachaient-ils? Un vent de panique soufflait de nouveau sur la communauté magique des sorciers bien que le Ministère continue de soutenir qu'il n'y avait pas de retour du Maître des Ténèbres.

    Ah ! La Saint-Valentin! En voilà une fête bien inutile dans l'année. Cela, c'était le point de vue des personnes comme Astoria qui ne supportait pas de voir tous les couples roucouler ce jour-là. Bien sûr, elle aurait un copain, elle penserait différemment. C'était la théorie émise par Mary. Assises sur un banc de la cour de Poudlard, Astoria et elle regardaient les couples de l'école se tenir la main, rire bêtement, s'offrir des cadeaux... Tout ce qu'on pouvait trouver de plus niais. 

    "C'est assez écœurant, fit Astoria en faisant semblant de vomir.

    -Tori, tu exagères un peu."

    Cameron n'était pas avec elles car il était avec sa nouvelle petite-copine. Ils n'étaient ensemble que depuis quelques jours. En apprenant la nouvelle, Mary avait tout de suite décréter que le nouveau couple ne tiendrait pas longtemps. Astoria s'était moquée d'elle en soulignant que si elle disait cela c'était parce qu'elle était jalouse. Astoria soutint que c'était totalement faux même si, au fond de sa pensée, elle savait que son amie n'avait pas tout à fait tord. 

    "Non, en fait, tu as parfaitement raison, la Saint-Valentin est véritablement une fête stupide et écoeurante, se reprit Mary en regardant à l'autre bout de la cours. 

    Astoria haussa un sourcil. Elle était étonnée du soudain revirement d'opinion de son amie. C'est alors que la jeune Greengrass suivit le regard de Mary pour comprendre ce qui venait de la pousser à se ranger de son avis.  Cameron et sa nouvelle copine venaient d'arriver dans la cours de Poudlard. 

    -Serais-tu jalouse, Mary? demanda malicieusement Astoria. 

    L’intéressée regarda Astoria avec de grands yeux. 

    -Voyons, ne dis pas n'importe quoi!"

    Astoria se mit alors à rire et Mary ne tarda pas à la rejoindre mêlant ses éclats de rire à ceux de la plus jeune des Greengrass.

    Soudainement, Astoria cessa de rire. Elle venait d'apercevoir un groupe de personnes qui avait fait disparaître son sourire de son visage. Remarquant que son amie avait cessé de rire, Mary ne fit autant en fronçant les sourcils. Elle se demandait ce qui avait causé cela. Mary suivit le regard de son amie et remarqua, à son tour, le groupe de personnes. La brigade inquisitoriale à la solde de Dolores Ombrage. Il était bien drôle de constater que la plupart de ses membres venaient de la maison Serpentard. Quel dommage... Encore une affaire qui allait entachait la réputation de Serpentard  auprès des autres maisons. C'était désolant. Parmi les membres de la brigade inquisitoriale, il y avait, bien entendu, cette chère Pansy mais également Drago. Ils scrutaient la cours d'un air suspicieux. 

    "Franchement, ils ne se font pas des amis avec cette brigade.

    -Ce n'est pas leur but, Mary."

    Astoria les regardait, pensive. Le but de la brigade inquisitoriale était, notamment, de trouver l'endroit ou l'Armée de Dumbledore se réunissait. Pour le moment, ils n'avaient aucune idée d'où cet endroit pouvait bien se trouver. Et c'était tant mieux. 

    La plus jeune des soeurs Greengrass se leva. Mary la regarda faire sans comprendre.

    "Tu repars déjà ? demanda-t-elle.

    -En effet", répondit en souriant Astoria. 

    Mary fronça les sourcils. Elle connaissait ce sourire malicieux qui était affiché sur le visage de la sorcière brune. Que manigançait-elle? Mary se leva pour la suivre. Les deux filles marchaient l'une à côté de l'autre. Astoria passa non loin des membres de la brigade inquisitoriale et prit la parole, assez fort pour qu'ils puissent entendre:

    "Tu sais Mary, la présence des toutous d'Ombrage est insupportable.

    De surprise, Mary s'arrêta de marcher. Non.. Astoria n'avait pas osé dire cela? Et si, malheureusement, les oreilles Mary ne lui jouaient pas des tours. Aussi rapide que l'éclair, Pansy stoppa Astoria en se positionnant devant elle. Pansy Parkinson regarda de travers la sorcière qui se tenait en face d'elle. 

    -Qu'est-ce que tu viens de dire? lui cracha Pansy.

    -Je pense que tes oreilles fonctionnent très bien, Pansy. Mais je disais que je trouve votre bande, à la solde de Dolores Ombrage, parfaitement insupportable."

    Aussitôt, Goyle lui lança un sort, Croque cheville. Les chevilles de la cadette des Greengrass s'attachèrent et cela eut pour effet de la faire tomber. Elle s'écroula devant toute la cours. Tous les regards convergèrent vers la scène qui était en train de se produire. Sans ménagement, Pansy attrapa Astoria par l'épaule et la releva. Elle ne la lâcha pas pour qu'elle ne retombe pas. 

    "Quelle gamine insolente."

    Elle aboya à Goyle et Crabbe de la porter pour la mener directement dans le bureau de Dolores Ombrage. Ensuite, ils partirent en direction du bureau d'Ombrage. Astoria était portée comme un sac à patates. Seul Drago n'avait rien dit et n'avait pas bougé. Il s'était contenté de simplement observer. Une fois les autres partis, Drago s'approcha de Mary. 

    "Je ferais ce que je peux pour elle."

    Puis, il quitta la cours à son tour. Mary ne se remettait pas de ce qui venait de se produire. D'abord, on lui prenait son amie et, ensuite, Drago Malefoy lui disait qu'il allait faire en sorte d'aider Astoria? Il devrait être du côté de Pansy après les paroles cinglantes d'Astoria. 

     

    Astoria fut emmenée dans le bureau de Dolores Ombrage. Sans pouvoir se défendre et dire le moindre mot, la jeune Greengrass assista au récit exagéré de Pansy au sujet de ce qui venait de se produire dans la cours. Dolores Ombrage fronça les sourcils. Elle posa son regard sévère sur Astoria. 

     

    Vacillante, au milieu de la nuit, Astoria sortit du bureau de Dolores Ombrage. Elle s'appuya contre le mur. Elle se sentait vidé de ses forces, prête à s'écrouler. Ombrage était un monstre. Cette femme était une sadique. Astoria avait mal à chacun des muscles de son corps. Elle se sentait partir... plonger vers l'inconscience. Il était clair qu'elle n'allait jamais arriver jusqu'à sa salle commune. Alors qu'elle se sentit tomber, Astoria n'atteint jamais le sol. 

    Elle se réveilla sur un canapé de la salle commune de sa maison. 

    "Tu te réveilles, enfin? demanda la voix lasse de Drago.

    -Que s'est-il passé?

    Astoria tenta de s'asseoir mais elle avait trop mal pour faire le moindre geste.

    -Je suis allé te chercher pour te ramener... Mais je ne m'attendais pas à te retrouver dans un tel état. Tu t'es évanouie et je t'ai emmené ici. Cela doit bien faire deux heures que j'attends que tu te réveilles. Ne t'en fais pas... Tout le monde dors. Il doit être environ 4h du matin."

    Il était assis et se leva. 

    "Tu peux dormir là... Maintenant que je vois que ça va, je vais te laisser. Je suis désolé pour ce que tu as subi."

    Il partit et Astoria se sentit qu'elle partait de nouveau vers l'inconscience. Elle était épuisée. Dolores Ombrage avait utilisé des sorts sur elle pour lui faire mal... pas de sortilège interdit... Mais des sorts la blessant et, plusieurs accumulés, Astoria avait fini par céder et tomber à terre. 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :