• Chapitre 26

    La main gauche d'Astoria la faisait atrocement souffrir. Une douleur détestable et récurrente qui ne la quittait pas. En plus d'avoir mal, Astoria était totalement exténuée. Astoria se rendit vers le dortoir de Serpentard en marchant comme un zombi. La sorcière avait le regard vide de toute émotion. Avec sa main droite, elle tenait son bras gauche endolori.

    Astoria ne voulait pas affronter le regard étonné et surprit de ceux qu'elle croisait. Alors, elle fixait le sol. Quand elle pénétra dans la salle commune de Serpentard, Astoria continua de fixer le sol. Elle entendit la voix de sa soeur qui l'appelait mais elle l'ignora. Astoria n'avait envie de voir personne. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était s'allonger dans son lit.

    Une fois dans son dortoir, Astoria n'eut pas la chance d'être dans un lieu calme. Victoria se faisait les ongles aux couleurs de Serpentard avec toute sa petite bande d'amies... Un vrai bonheur. Les filles étaient si occupées qu'elles ne remarquèrent pas l'arrivée d'Astoria. La cadette des soeurs Greengrass ne prit même pas la peine d'aller se mettre en pyjama. Elle se coucha et rabattit la couverture sur elle.

    Très rapidement, les bruits s'estompèrent. Dans un premier temps, Astoria crut que c'était parce qu'elle était en train de s'endormir. Toutefois, ce n'était pas du tout la raison de ce silence soudain et appréciable. La jeune sorcière s'en rendit compte et ouvrit un oeil.  Les amies de Victoria n'étaient plus là. Il n'y avait plus que cette dernière.

    "Qu'est-ce qui t'est arrivée1?

    Victoria était juste devant le lit d'Astoria, les bras croisés. 

    -La nouvelle grande inquisitrice de Poudlard..., répondit ironiquement Astoria.

    Elle n'avait pas besoin d'en dire plus. Dolores Ombrage était devenue de la bête noire de Poudlard. Elle inspectait les professeurs de l'école de sorciers et les descendaient plus bas que terre. On disait même qu'elle avait fait pleuré cette pauvre Trelawney. Les punitions qu'elle infligeait aux élèves étaient sévères et, bien souvent, assez terribles. Elle n'était pas aimée, loin de là.

     -Si tu veux te venger en enfreignant le règlement qu'elle a mis en place, il existe un moyen, commença Victoria.

    En temps normal, peu importe ce qu'aurait dit la jeune sorcière blonde, Astoria n'y aurait pas prêté attention mais, là, elle concentrait le peu d'énergie qui lui restait pour écouter attentivement sa camarade de chambre.

    -A quoi penses-tu ? 

    -Et bien, j'ai entendu une rumeur disant que Harry Potter proposait aux élèves le souhaitant d'avoir de vrais cours de Défense Contre les Forces du Mal. Lors de la prochaine sortie à Pré-au-Lard, va donc faire un petit tour à la Tête de Sanglier."

    La sorcière avait un petit sourire malicieux avant de s'éloigner du lit d'Astoria. Cette dernière n'avait rien entendu de tel auparavant mais cette information était hautement intéressante. 

     

    Pré-Au-Lard... un charmant petit bourg apprécié des sorciers étudiants à Poudlard. Il y avait tout pour se distraire. Astoria était en compagnie de Mary. Cameron était aussi venu à Pré-Au-Lard mais il était allé au magasin de farces et attrapes. Ce n'était pas étonnant venant de lui. Depuis peu, Cameron avait découvert une passion pour les farces qu'il ne se connaissait pas. 

    Mary et Astoria se tenaient devant le bâtiment de la Tête de Sanglier. La plus jeune des soeurs Greengrass regarda son amie. 

    "Entrons."

    Astoria fit un premier pas et avança pour entrer dans le bâtiment. Mary lui emboîta le pas. Quand elle pénétra dans l'enceinte du bâtiment, Astoria ne faisait pas la maligne. Après tout, elle était une sorcière faisant partie de la maison Serpentard... et ce n'était pas la maison la plus appréciée par les autres sorciers étudiants à l'école. Et puis, elle remarqua qu'il y avait pas mal de sorciers de Poudlard regroupé dans un coin. Après avoir jeté un coup d'oeil à Mary, elles s'avancèrent vers le groupe de sorciers. Personne ne fit réellement attention à elles. Astoria s'en sentit aussitôt soulagée. Quand le Survivant arriva avec ses amis, il était flagrant de voir que pas mal des sorciers présents étaient venus pour entendre son récit de sa rencontre avec Voldemort. Après un petit discours pour les motiver, chaque sorcier présent dû signer un papier, donnant sa parole de ne pas parler de tout ceci à cette harpie de Dolores Ombrage. Sans aucune hésitation, Astoria signa suivit par Mary. 

    Ensuite, les deux sorcières  sortirent du bar. Elles retrouvèrent Cameron, assis sur un banc, un sac rempli de ses achats à côté de lui. 

    "Tu as dévalisé le magasin! dit Astoria, en arrivant près de lui, sur un ton ironique.

    -Mais non, tu dis n'importe quoi, Tori. J'en ai à peine jusqu'à la fin du mois, répliqua le sorcier à lunettes.

    -Jusqu'à la fin de l'année, plutôt, commenta Mary.

    Cette dernière était en train de regarder dans le sac pour observer les emplettes qu'avait fait Cameron. Elle se mit à penser qu'elle espérait de pas être la cible d'une de ses farces de mauvais goût. Mary trouvait cela un peu immature de la part de Cameron de se mettre à faire des blagues à tout le monde comme ça... Pas plus tard qu'il y a une semaine, il avait teint les cheveux d'un de ses camarades de chambre en rose bonbon... Le pauvre garçon avait bien tenté de se débarrasser de la couleur mais ses cheveux avaient encore une étrange teinte rosée. 

    -Dites-moi plutôt où vous étiez passées? Je vous ai cherché mais je ne vous ai pas trouvé. 

    -Nous sommes allées manger des cookies. On s'est assise et nous n'avons pas vu le temps passer, désolé Cameron."

    Astoria avait répondu d'une façon si naturelle qu'il était compliqué de croire qu'elle avait pu mentir. Mary ne la contredit certainement pas. Les deux filles s'assirent sur le banc avec Cameron. Le temps défila rapidement tandis qu'ils parlaient et il fut bientôt l'heure de retourner à Poudlard. 

     

    Une mini dictature. Oui, c'était les bons termes. Astoria trouvait que l'école de Poudlard se transformer peu à peu en dictature dirigée par Ombrage. Sa nouvelle merveilleuse idée? Et bien, la sorcière interdisait aux élèves de former un club si elle n'avait donné son accord. Bon... Cela se comprenait, en un sens, qu'il fallait avoir l'autorisation de quelqu'un pour faire un club... Mais Dolores Ombrage ne donnait jamais son accord. C'était à se demander qui dirigeait réellement l'école de Poudlard. Les professeurs et Dumbledore avaient de moins en moins de pouvoir au sein de leur propre établissement. 

    Astoria s'était demandée comment ces cours clandestins allaient se passer. Après tout, il fallait un endroit discret pour ne pas attirer l'attention de Dolores Ombrage. Et cet endroit fut la Salle sur Demande. Astoria en avait déjà entendu parler mais elle pensait que ce n'était qu'une légende. Quand elle découvrit cette fameuse pièce, elle en fut tout à fait étonnée. Si on ne lui avait pas montré son emplacement, jamais elle n'aurait songé à la chercher là. En pénétrant à l'intérieur, Astoria regarda partout autour d'elle. Elle fut un peu déçue de découvrir une simple pièce, grande, assez sombre, et vide. Mais après tout, c'était un endroit parfait pour les cours qu'elle allait suivre ici. La Salle sur Demande s'adaptait au attentes de ceux qui y entraient. Il était donc normal de se retrouver dans un lieu tel que celui-là.

    "C'est immense, commenta Mary qui observait autour d'elle de la même façon qu'Astoria.

    Cette dernière hocha la tête en guise de réponse, continuant à scruter ce qui l'entourait. Pas mal des élèves qui étaient présents à la Tête de Sanglier étaient déjà arrivés. Le premier "cours" plu énormément  à Astoria. Elle avait enfin l'impression d'apprendre des choses utiles. Il fut rapidement décidé de nommer ce groupe clandestin l'Armée de Dumbledore. Ce nom n'avait rien de dû au hasard. Le Ministère de la Magie pensait que le directeur de Poudlard avait constitué secrètement une armée... Et bien, maintenant, il y en avait une même si Dumbledore n'avait, au final, rien à avoir avec cela. 

    Expelliarmus, voilà le sortilège qu'avait appris Astoria lors de ce premier cours. C'était un sort important puisqu'il donnait la possibilité de désarmer son adversaire. Durant ce cours, Astoria avait eu le droit à des regards interrogateurs venant de la part d'autres élèves... Il y avait peu de Serpentard dans la Salle sur Demande. Que pensaient ces élèves? Elle avait parfaitement le droit de vouloir de vrais cours  et de s'opposer, d'une façon ou d'une autre, à la tyrannique Dolores Ombrage. 

     

    Quand elle rentra à la salle commune de sa maison, Astoria croisa le chemin de Cameron.

    "Où étais-tu ? lui demanda-t-il. On devait bosser pour le devoir de sortilèges... 

    -J'étais avec Mary à la bibliothèque. Bon, tu m'excuseras mais j'ai vraiment envie de prendre une bonne douche."

    Et Astoria s'éclipsa sans laisser le temps à son ami de lui répondre. Cameron fronça les sourcils. Il avait justement passé son après-midi à la bibliothèque... Et si Mary et Astoria y avaient été, il les aurait vu. Sa camarade lui mentait et il n'aimait pas cela. C'était son ami après tout! Pourquoi lui faire des cachotteries, alors? 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :