• Chapitre 21

    C'était le grand jour. Astoria ne savait pas comment les choses allaient se passer. Elle se leva tôt avec une boule dans le ventre. Elle n'était plus du tout sûre que cette vengeance soit une bonne idée... Malheureusement, elle ne pouvait plus rien faire. Elle ne pouvait pas enlever tous les pièges destinés à sa soeur.

    Astoria se rendit dans la salle commune de sa maison. Cameron était assis sur un divan. Il releva la tête de son livre en quand son amie arriva. 

    "Déjà debout? s'étonna-t-elle. 

    -Je ne voulais surtout pas rater le fruit de ton côté sombre, se moqua-t-il en remettant ses lunettes sur son nez. 

    Astoria soupira. Cameron savait parfaitement ce qui attendait sa soeur.

    -Tori... Regrettes-tu ? 

    -Je ne sais pas... 

    -Tu ne semblais pas animée de la même émotion, hier soir... tu étais tellement impatiente. 

    -Et bien... on m'a fait ouvrir les yeux... Je me sens... un peu trop Serpentarde...

    Cameron éclata de rire. 

    -Tu fais partie de Serpentard et ce n'est surement pas pour rien."

    Pas mal de leurs camarades de maison s'étaient levés et étaient en train d'attendre leurs amis. Drago était dans la salle commune en compagnie de ses toutous: Crabbe et Goyle. 

    "Il te veut quoi, lui? demanda Cameron en fronçant les sourcils qui venait de remarquer que le blondinet fixait Astoria.

    Cette dernière regarda alors dans sa direction. Il lui offrit un sourire dans lequel il dissimulait à peine de la mesquinerie. Il fit un clin d'oeil à la jeune sorcière. Cameron écarquilla les yeux.

    -Qu'est-ce qu'il te veut? s'étonna Cameron. 

    -Il est au courant, marmonna Astoria. 

    -Vraiment?! Depuis quand? Pourquoi tu lui en as parlé, à lui? "

    Astoria ouvrit la bouche pour lui répondre quand le regard de Cameron se posa sur la personne qui venait de descendre des dortoirs dans la salle commune. Astoria n'avait nullement le besoin de se retourner pour savoir que Daphné venait d'apparaître. C'était le début des hostilités. Les pièges posés par Astoria étaient conçus pour détecter la présence de Daphné et se déclencher à ce moment là. 

    La jeune sorcière de seconde année se retourna pour observer sa soeur. Daphné fit quelques pas et une pluie de confettis lui tomba dessus. Daphné fut la première surprise des confettis qui lui tombaient dessus. Ces dernières se transformèrent en limaces. Daphné hurla sous les rires de ses camarades. Elle se secoua pour se débarrasser des petites bêtes. Elle criait à Pansy de l'aider mais cette dernière avait une mine de dégoût.

    Une fois débarrassée des limaces, Daphné était décoiffée, avait les joues rouges et avait les yeux qui lançaient des éclairs. Elle cherchait du regard qui pouvait lui avoir joué ce vilain tour. Elle se sentait humiliée en entendant les rires moqueurs de ses camarades de maison. 

    D'un pas coléreux, la sorcière blonde se dirigea vers la sortie des cachots. Elle ne supportait pas l'idée de rester une seconde de plus dans la salle commune de Serpentard. 

    Cependant, quand Daphné ouvrit la porte, un second piège d'Astoria se déclencha: des oreilles d'âne poussèrent sur la tête de l'aînée des soeurs Greengrass. Une nouvelle vague de rire secoua les élèves présents. Comprenant que quelque chose clochait, Daphné ordonna à Pansy de lui expliquer ce qui se passait. Cette dernière tendit à son amie un miroir. Quand elle aperçut son reflet dedans, Daphné lâcha un cri horrifié. Elle toucha les oreilles d'âne pour vérifier que ce n'était pas un rêve. Et malheureusement pour elle, cela n'en était pas un. Astoria était sûrement la seule élève à ne pas rire. Elle ne pouvait pas ne pas savourer ce moment. Mais une petite voix dans sa tête lui disait que c'était mal. 

    Daphné n'eut pas le choix que de se rendre dans la Grande Salle avec ses oreilles d'âne. Elle était suivie des élèves de Serpentard encore hilares. Un autre piège se déclencha quand Daphné franchit les portes de la grande salle: elle fut aspergée de peinture de la tête aux pieds. Un nouveau cri déchira l'air ambiant. Tous les regards convergèrent vers Daphné, ses oreilles et la peinture qui la décorait. Des rires explosèrent à travers toute la salle. Daphné tremblait de rage. Son visage était animé d'une haine qu'Astoria n'avait encore jamais vu. 

    D'un pas rapide, la jeune sorcière se rendit à sa table. Elle était clairement humiliée. Cameron se pencha vers Astoria:

    "C'est du grand art à ce niveau!"

    De l'art, Astoria n'en était pas sûre mais elle savait que tout s'était déroulé comme elle l'avait prévu. Il ne restait plus qu'un piège.... 

    Et celui-ci se déclencha au beau milieu du petit-déjeuner: des photos dossiers de Daphné tombèrent par dizaines à travers la grande salle. La sorcière blonde en attrapa une et son visage vira à un dangereux rouge de colère. Cependant, elle était plus drôle à regarder qu'effrayante. Daphné était loin d'être idiote et peu de personnes pouvaient avoir accès à ses photos aussi facilement. Son regard assassin se posa sur Astoria qui le soutint. Il était hors de question pour la cadette des deux soeurs de se défiler. 

    Si Daphné avait supporter chacune des farces de sa soeur, celle-ci était probablement celle de trop: la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Daphné se leva sans terminer son assiette et sortit d'un pas précipité dans la salle tandis qu'Astoria la suivait du regard. 

    "Je dois reconnaître que c'était grandiose, murmura Cameron à son amie.

    -C'était encore plus... impressionnant que je ne me l'étais imaginée.

    -Même les jumeaux Weasley ont l'air d'avoir reconnu ton talent sur ce coup! 

    Astoria tourna la tête vers la table de Gryffondor. En effet, les jumeaux, Georges et Fred Weasley clamaient qu'ils auraient aimé être les hauteurs de ce spectacle et que cela leur plairaient de s'associer avec la personne qui était l'initiatrice de ces farces.

    Les professeurs présents, eux, étaient plutôt en colère. Ils réclamaient que le coupable se dénonce. Bien évidemment, personne ne prit cette initiative. 

    Quand elle termina son petit-déjeuner pour se rendre en cours, Drago Malefoy bloqua le passage à Astoria. Elle leva le bout de son nez vers le visage de camarade de Serpentard.

    "Tu m'as bluffé , Little Greengrass. Finalement, tu es bien une digne sorcière de Serpentard."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :