• Chapitre 19

    Chapitre 19

    Point de vue d'Anna:

    Jake et moi, nous nous trouvons dans le couloir. Il est silencieux. Je l'observe sans parler moi non plus. C'est lui qui voulait me parler. J'attends donc, en me demandant, ce qu'il veut me dire. Je le fixe peut-être un peu trop car il me demande d'arrêter de le faire. Je m'excuse. Il s'assure que personne n'est assez près de nous pour entendre. 

    "Tu as peur de quelque chose? je lui demande.

    Il m'adresse un regard en remettant ses lunettes correctement sur son nez.

    -Pas spécialement. Mais, on m'a demandé de te faire passer un message en toute discrétion.

    Je fronce les sourcils. On? J'ai ma petite idée sur cette personne qu'il désigne par ce "on" mais je préfère me taire en attendant d'avoir la confirmation.

    -Quel message?

    Je vais bientôt reprendre les cours et je n'ai pas envie qu'il me mette en retard. Il n'y a personne autour de nous. Il peut parfaitement se mettre à parler maintenant. 

    -Nathan voudrait te parler en tête à tête. En toute discrétion. Il ne tient pas à ce que Léo ou un autre joueur apprenne qu'il t'invite à boire un verre dans un café. Prends ça comme un rendez-vous.

    Je fronce les sourcils. 

    -Très bien."

    Jake semble un peu étonné par ma réaction parfaitement calme. Il devait sûrement s'attendre à ce que je conteste. Je lui demande si Nathan lui en a dit plus sur la raison pour laquelle il souhaite me voir. Cette question accentue l'étonnement de Jake. Il me répond que je suis un pion donc, forcément, les joueurs tentent leur chance. Je hoche simplement la tête et je retourne en classe. A son regard, je comprend que Jake s'interroge sur le fait que Nathan tienne absolument à ce que personne ne sache qu'il souhaite me voir. 

    Lorsque je rentre dans la salle de classe, malgré le bazar encore présent car, le cours n'a pas recommencé et que les élèves se trouvent un peu partout, je sens aussitôt le regarde toujours assassin de Léo se braquer de nouveau sur moi. A-t-il un radar pour me détecter?! Je frissonne à cette idée et un instant, je regrette de lui avoir mal parler le soir de sa fête. Non! Je ne dois pas regretter. Il faut que j'arrête de me laisser marcher sur les pieds. J'ai moi aussi le droit de m'exprimer et je ne vais sûrement pas m'en priver sous prétexte qu'il me fait quand même un peu peur. 

    "T'en fait pas, il te fixe comme ça parce qu'il est rancunier mais comme tu peux le voir, il ne mord pas, me rassure Mathilda. 

    -Je suis sûre qu'il prépare quelque chose. Je n'ai pas confiance en lui. 

    -Encore heureux que tu ne lui fasses pas confiance! Il ne manquerait plus que ça et ce serait la cerise sur le gâteau.

    Nous rions.Je continue de penser que Mathilda est une personne vraiment formidable. Elle a toujours les mots qu'il faut, au bon moment, pour rassurer .

    Point de vue de Jenny:

    Je m'ennuis en cours. Du coup, je joue avec mon stylo ou parle avec la fille qui est assise à côté de moi. J'apprécie les gens de ma classe mais je n'arrive pas à avoir avec l'un de mes camarades, la relation d'amitié que j'ai développé avec Mathilda, avant Kim, et maintenant Anna. 

    Je me remets à penser à Kim.... Je n'étais pas à la soirée de Léo car il ne m'avait pas invité. Et franchement, je ne sais pas si je devais être contente ou déçue. Finalement, pendant que mes amies s'amusaient, enfin Mathilda du moins car Anna ne me semble pas très branchée soirée, j'avais passé ma soirée à lire. J'avais plusieurs fois imaginé mon frère en train d'embrasser une fille. Je suis toujours peinée quand j'y pense car, pour moi, Byron n'est pas un mec bien pour une fille. Et pourtant, c'est mon frère jumeau. Je déteste son comportement mais, je ne peux pas m'empêcher de le défendre de temps. Je sais que c'est un mec bien. C'est ce jeu qui lui est monté à la tête et qui l'a transformé. 

    En pensant à mon frère, je finis par penser au jeu et je reviens sur Kim... Elle est venue me voir ce matin pour tenter de se faire pardonner. Léo a eu ce qu'il voulait et ses nouvelles "amies" lui ont tourné le dos. Kim l'a cherchée ce qu'il lui arrive. Elle s'est moquée de nous, en pensant que ça lui apporterait de la "gloire". Elle a voulu faire la grande fille populaire et forte alors qu'elle n'était qu'un minuscule poisson face à des requins. Je ne peux pas lui pardonner car je me suis rendue compte que son amitié n'était pas sincère. A la moindre opportunité qui lui semble avantageuse pour elle, elle me laissera tomber. Ce n'est pas cela que j'appelle une amie. J'appelle plutôt cela une profiteuse. Qu'elle aille pleurnicher ailleurs. C'est cruelle comme façon de la voir mais si je me laisse attendrir par Kim, je suis à peu près certaine qu'elle  fera, à Mathilda, Anna et moi, un autre coup dans le dos.

    Je pense que le pire, c'est la justification qu'elle a donné de son comportement. Elle voyait en Anna un danger. Depuis qu'elle est arrivée, selon elle, nous nous sommes éloignées. J'avais presque eu envie de rire à ce moment. C'est Kim qui nous a laissé du jour au lendemain. Elle s'est permise de nous mépriser et donne comme justification qu'elle était jalouse? Cela n'a pas de sens ! Cette fille entière n'a pas de sens! C'est une blague à elle toute seule. 

    Il faut que je me calme. Je ne dois m'énerver à cause d'elle. C'est stupide de ma part. Je soupire et jette un coup d'oeil vers le tableau, qui , pendant ma réflexion, s'est bien rempli. Je dégluties en voyant tout ce que je dois marqué sur la feuille encore blanche devant moi.

     A midi, j'attends Mahtilda et Anna devant leur salle. Quand elles sortent, nous allons manger. Je leur raconte ma petite discussion avec Kim et, je constate que Mathilda partage mon avis. Anna, elle, évite de trop se prononcer, comme si cela la gênait de dire qu'elle pensait, elle aussi, que Kim s'était bien foutue de nous. Car, j'en suis certaine, Anna partage mon avis mais elle est trop réservée pour l'exprimer avec des mots bien trop concrets. Alors, elle préfère donner un avis plutôt mitigé. Je lui souris et j'espère qu'une fille comme elle ne se laissera pas embobiner par les joueurs. Jusqu'à présent, elle est resté éloigner d'eux, sauf d'Ethan, mais il me semble qu'il n'y a aucun danger de ce côté là. Si les joueurs ne sont pas empressés de la séduire c'est parce que, justement, c'est pas une fille qui a le profil d'un "bon" pion. Elle les a évité en les fuyant pour le moment mais, il faudra bien que cela arrive, l'un d'eux se rapprochera forcément d'elle. Après, je lui souhaite juste d'avoir la force de le repousser et de ne pas lui céder. Quant à Mathilda, je m'en fais moins pour elle. Elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle ne veut pas et elle l'assume entièrement. Si elle perd son bracelet, elle l'assumera et je sais qu'elle fera vivre un calvaire au joueur qui le lui aura pris si il ose la traiter, comme une sorte de déchet, comme c'est l'habitude, par la suite. 

    Je me demande parfois comment ce jeu a-t-il était créé? Qui ont été les premiers garçons à le faire et à l'instaurer? Il y a beaucoup de rumeurs et elles se contredisent toutes. Quand je suis entrée en seconde, le jeu existait déjà depuis plusieurs années à ce que j'avais compris. Au départ, je pense que je n'avais pas réellement saisi à quel point faire cela était machiste et horrible. C'était jouer avec des sentiments, prendre les filles pour des vulgaires objets de conquête. Mais ça, vous ne le comprenait pas forcément immédiatement. Quand les gens, autour de vous, s'enthousiasment car cela leur fait un  bonne animation à suivre tout au long de l'année, vous ne voyez pas le mal que cette chose peut représenter au premier coup d’œil. C'est surtout quand vous êtes au cœur de ce jeu qu'il vous apparaît sous son vrai visage. 

    Je n'étais ni contre ni pour les virginity games jusqu'à ce que j'en fasse partie. Là, j'ai compris  le pétrin dans lequel j'étais. Et puis, j'aurais pu être comme toutes les autres filles choisies, mais non! Il a fallu qu'en plus, mon propre frère jumeau soit un joueur. Il y avait quand même un avantage, cela me faisait un dragueur de moins qui avait voulu courir après mon bracelet.  Les virginity games ne me rappellent aucun bon souvenir. Je me suis éloignée de mon frère, on m'a prise totalement pour une idiote et, cette histoire m'a apportée des ennemies. Si je le pouvais, j'effacerais tous les souvenirs concernant les virginity games de ma mémoire. 

    Le soir, après les cours, lorsque je rentre, je constate que mon frère n'est pas seul. Léo est à la maison avec lui et ils jouent à un jeu vidéo. Léo passe bien trop de temps ici en ce moment. J'ai l'impression qu'il fait parti de ma famille ou plutôt qu'il s'y incruste. 

    "Salut", dis-je par politesse.

    Les deux garçons me répondent la même parole et je les laisse. Je m'isole. Loin d'eux. C'est difficile pour moi d'accepter le fait que mon propre frère jumeau considère l'un de ses potes plus comme son frère que moi. Il m'arrive de vouloir exprimer ce manque d'affection à mon frère. Mais je ne vais jamais le lui dire. Il y a un blocage. Et c'est blessant quand je constate que nous n'avons plus de communication alors que nous étions proches avant. Byron est comme une moitié de moi-même. C'est une partie de mon identité et une partie de moi. Une partie qui me manque aujourd'hui et je ne sais pas comment faire pour changer les choses. 

    Point de vue d'Anna:

    A la fin de ma journée de cours, alors que je sors à peine de la salle de classe, Jake attend devant la porte. Mathilda le regarde un peu de travers sans pour autant que ce regard soit gênant ou puisse être mal perçu.

    "Bon, je te laisse, Anna... Si tu as un problème, dit-elle en lançant un autre regard vers l'apprenti. Appelle-moi."

    Je lui souris en lui répondant qu'elle n'a aucune raison de s'en faire et que je peux parfaitement me débrouiller seule si on me parle mal à présent. Depuis la fête d'Halloween, j'ai l'impression d'avoir gagné en confiance en moi et c'est loin de me déplaire. 

    Jake ne m'adresse pas vraiment la parole. Il sort un bout de papier de sa veste et me le tend en m'expliquant simplement que ce mot vient de Nathan et qu'il indique l'endroit où je dois le rejoindre. Il m'assure ensuite qu'il n'en sait pas plus et il part. Je déplie le mot. Nathan a juste noté l'adresse d'un café qui est assez près du lycée.

    Je ne mets pas longtemps pour rejoindre l'endroit indiqué sur le papier. Dans un premier temps, je ne vois pas Nathan. Puis, je me rends compte qu'il n'est pas à l'extérieur mais à l'intérieur du café. Je le rejoints et il me fait la bise. Autre détail à souligner, il n'est pas seul. Je salue la personne qui l'accompagne, un garçon de taille moyenne, au visage fin avec de multiples tâches de rousseur, les yeux marrons et les cheveux roux. La couleur de ses cheveux me fait penser à la couleur des feuilles en automne avant qu'elles ne tombent des arbres. Il a pas mal de charme, et puis, l'avantage, c'est que les gens doivent le repérer de loin avec une tel couleur de cheveux. Difficile de le perdre dans une foule. 

    Assise en face d'eux, je regarde Nathan en attendant qu'il prenne la parole. Mais il ne le fait pas. Un silence pesant est installé depuis plusieurs secondes jusqu'à ce qu'un serveur le brise en nous demandant notre commande. Je décide alors, à toute vitesse, de commander un diabolo fraise, c'est ce que je prends en général de toute façon. Le serveur repart et le silence n'est toujours pas levé. Finalement, c'est le mec roux qui prend la parole le premier.

    "Anna, c'est bien ça?

    J’acquiesce. Il m'accorde un sourire bienveillant avant de se présenter lui-même.

    -Je m'appelle Ross. 

    Puis, Nathan se décide enfin à ouvrir la bouche.

    -Je suppose que tu sais pourquoi on voulait te voir.

    -Il me semble, oui.

    La scène derrière les buissons lors de la fête de Léo me revient en mémoire. Il faudra un jour qu'on m'explique pourquoi les images les plus embarrassantes sont aussi celles que notre chère mémoire retient le mieux? 

    -Tu en as parlé à quelqu'un ? s'inquiète le joueur.

    Je lui répond aussitôt que non. Je comprend qu'il n'ait pas très envie que tout le monde sache qu'il a une relation avec un autre garçon. Ce n'est pas quelque chose que notre société actuelle accepte toujours avec tolérance. Ils me remercient de n'avoir rien dit. 

    Le serveur revient avec nos commandes et les déposent sur la table avec l'addition avant de repartir. 

    -Je ne comprend pas ce que tu fais parmi les joueurs, par contre. 

    Je sirote mon diabolo en attendant une réponse de la part de Nathan.

    -C'est un peu délicat de refuser de devenir joueur quand on te choisit. En fait, tu n'as pas le choix, c'est une obligation qu'on te donne. 

    Je n'arrive pas bien à cerner ce qu'il me dit. Nathan soupire. 

    -Au départ, j'ai joué le jeu, et puis, je me suis rendue compte que, les filles, c'était pas spécialement ce qui m'attirait et j'ai rencontré Ross.

    Ce dernier lève un peu la main fièrement pour rappeler qu'on parle bien de lui. Je leur demande depuis combien de temps ils se fréquentent et Ross m'informe qu'il sort en cachette avec Nathan depuis les vacances d'été. 

    -Pourquoi tu ne quittes pas le jeu maintenant? C'est gênant pour toi, non? Les autres joueurs ne devraient pas voir d'inconvénients à ce que tu les quittes. Et toi, Ross, ça ne te dérange pas?

    Le garçon hausse les épaules.

    -Je sais qu'il ne tentera rien avec l'un des .. euh.. pions, je crois que vous les appelez comme ça. 

    -Je fais mine de jouer, Anna, mais en réalité, je m'en fiche complètement du jeu cette année. L'an dernier, encore, j'étais à fond au début mais c'est passé. Si je décide de quitter les joueurs, on va me demander des explications et je crains la réaction de certains. Et par "certains", je ne fais pas allusion uniquement aux autres joueurs mais aux personnes du lycée en général. 

    Je hoche la tête, comprenant un peu mieux la situation qui pousse Nathan à faire semblant de continuer à se comporter comme un joueur. 

    -Désolé de t'avoir un peu choquée, s'excuse Ross. 

    -C'est pas grave. Peut-être même que vous avez de la chance que se soit moi et pas quelqu'un d'autre qui vous ai surpris. 

    Ross sourit et Nathan approuve vivement. 

    -Merci de garder ça pour toi, Anna. 

    -Y a pas de quoi. C'est votre couple et ça ne regarde que vous si vous voulez que les gens le savent ou non. 

    Nathan m'adresse un sourire chargé en remerciement. Je pense qu'il est touché par le fait que je respecte entièrement son choix. 

    -Je pensais pas que tu étais une personne aussi sympa. Si un jour, tu as un soucis, fais-moi signe, j'essayerais de t'aider."


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 20:17

    (C'est Kimi~ dans son ancien compte. :3)

    Et mais moi je lui aurais bien demandé d'enlever mon bracelet en faisant genre que lui et moi l'avons fait non ? Enfin, je ne sais pas si il faut une preuve qu'on l'ai fait ou non... ^^' M'enfin bon, sinon, sa serait trop facile hein. :3

    Enfin, sinon, j'aime bien même si il n'y a pas beaucoup de rebondissement dans ce chapitre. C'est.. calme pour le moment. x) En tout cas,je suis triste pour Jenny, j'arrive à comprendre se qu'elle ressent.. de s'éloigner de son frère. J'espère qu'ils retrouveront plus loin dans l'histoire leur complicité sinon ce serait vraiment triste. :(

    2
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 20:25

    Bah oui, ça serait trop facile et ça décribiliserais les règles de ce jeu ;)

    Oh ce chapitre était pas là pour les rebondissements. Je voulais surtout dévoiler l'identité des deux garçons. ;)

    3
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:08
    De 1, Jenny doit être une boss en philo.
    De 2, ce jeu est complètement con et assez homophobe si je peux me permettre de m'exprimer ainsi
    4
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:19

    Si Jenny est une bosse en philo, je dois me considérer comme tel? Car, Jenny, c'est moi qui la fait parler ;) Or, dans ce cas, faut prévenir ma prof de philo car, elle doit pas être au courant puisque j'ai 9 de moyenne x)

    En même temps, ce jeu est pas quelque chose d'innocent. Et, surtout, à travers cette fiction, je peux faire passer des messages par rapport à notre société actuelle. Ou du moins, j'essaye. Je voulais depuis le début faire un couple homosexuel dans cette histoire car, l'homophobie, il y en a beaucoup encore aujourd'hui. 

    5
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:25
    Allons lui dire! XD
    Perso, je trouve que l'homosexualité est quelque chose d'assez normal
    6
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:34

    Je lui dirais x)

    Normal ou pas normal, c'est pas ce que je veux aborder. Chacun fait comme il veut. Moi, ce qui me dérange c'est surtout l'intolérance des gens envers les homosexuels...

    7
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:36
    L'intolérence est une forme de racisme pour moi
    8
    Dimanche 22 Novembre 2015 à 22:40

    Exactement ^^ 

    9
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 14:55

    Comme toujours, super chapitre, j’attends la suite avec impatience ;)

    10
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 18:49

    Et elle devrait bientôt arrivée car j'ai presque finit de l'écrire

    11
    Vendredi 27 Novembre 2015 à 18:50

    Ok merci^^

    12
    Dimanche 3 Avril 2016 à 20:59

    Coucou ^^

    Désolé de ma longue absence et tout pis tout ^^'. J'ai eu une période difficile où j'avais plus envie de rien ^^', mais ça va mieux maintenant je suis regonflée à bloc !

    J'avais lu le précédent chapitre l'autre jour, mais je crois pas avoir laissé de messages du coup je me rattrape pour celui-ci. Je me disais bien que l'un des garçons qu'elle a surpris à la fête pouvait être un joueur ^^. En tout cas c'est une bonne idée parce que du coup elle s'est fait un allié dans ce jeu débile x). 

    Concernant Jenny, c'est triste pour elle et son frère ! Moi même je ne vois plus beaucoup le miens parce qu'il ne vit plus à la maison... Mais ce n'est pas vraiment pareil... On parle pas beaucoup quand on se voit, mais on s'entends bien... Enfin c'est bizarre xD. 

    Je reviendrai plus tard pour lire la suite, j'ai pris pas mal de retard dans pas mal de fiction avec ma crise ^^'. Enfin bref, j'espère que tu te portes bien, je te dis à bientôt.

    13
    Dimanche 3 Avril 2016 à 21:03

    T'inquiète pas pour ta longue absence, ça se comprend ^^ Bon retour parmi nous dans ce cas :) J'espèce que tu vas bien aussi et je vais bien pour info ;)

    Tu as plain de chapitres en retard, oui XD 

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter