• Chapitre 18

    En partant du bal, Astoria croisa sa soeur sur le chemin de retour vers le dortoir des Serpentards. Sa soeur l'attrapa par le bras de façon fort peu douce pour faire ralentir Astoria. 

    "Tu veux me dire quelque chose, chère soeur?

    -Pourquoi c'était lui ton cavalier? Je t'ai pourtant dit que je n'approuvais pas que tu fréquentes ce Poufsouffle. 

    C'est alors que les deux soeurs Greengrass s'affrontèrent du regard pendant de longues secondes. 

    -Je ne comprend pas ce que tu lui reproches, Daphné. 

    -Et tu n'en as pas besoin. Tu es ma petite soeur et je ne veux que ton bien. Ne fréquente pas ce genre de personnes."

    Astoria regarda d'un air mauvais sa grande soeur. La petite sorcière répliqua à son aînée qu'elle n'avait pas besoin qu'elle lui dise ce qu'il était bien ou non de faire pour elle. D'un air dédaigneux, Daphné toisa d'une façon particulièrement hautaine sa jeune soeur avant de la dépasser. Astoria resta immobile en l'observant avancer, dos à elle, dans le couloir. L'aînée des soeurs Greengrass avançait tandis que sa longue chevelure se balançait au rythme de ses pas tout comme les froufrous de sa robe. 

    Astoria se décida à avancer, de nouveau, quand sa soeur disparut de son champ de vision. Des pas venant de derrière elle se rapprochaient. Elle ne se retourna pas. La silhouette marchait plus rapidement qu'elle. Elle fut bientôt à sa hauteur. 

    "Quelques différents entre soeurs? demanda la voix traînante et un peu moqueuse de Drago Malefoy. 

    -Probablement. 

    -Tu devrais écouter ta soeur."

    Il la dépassa et, pour la seconde fois en moins d'une dizaine de minutes, Astoria fixa une silhouette marchant devant elle et s'éloignant dans la pénombres des couloirs de Poudlard. 

    La jeune sorcière secoua négativement la tête. Elle ne laisserait sûrement pas sa Daphné contrôlait ce qu'elle pouvait ou non faire. Il est était totalement hors de question ! 

     

    Quelques jours plus tard, Astoria avait donné rendez-vous à Angus. Ce dernier était arrivé, assez nerveux. Il se doutait que la jeune Greengrass allait lui donner sa réponse mais il angoissait de se faire rejeter par la sorcière aux yeux verts. Le sorcier n'arrêtait pas triturer un pan de de sa robe de sorcier. Astoria le regardait. Son angoisse se transféra à cette dernière. 

    "Tu me plais beaucoup", finit par articuler la jeune sorcière. 

    Au départ, Angus crut ne pas avoir bien compris ces mots. Cependant, il ne voulait pas les lui faire répéter. Il la regarda. Venait-elle donc bien d'accepter d'être sa petite-amie. Le maigre sourire qu'elle affichait n'en faisait aucun doute pour Angus. 

     

    Quand le nouveau petit couple commença à s'afficher publiquement dans les couloirs de Poudlard, simplement en discutant ou en se prenant la main, cela attira très rapidement les foudres de Daphné. Celle-ci lançait des regards noirs à sa Astoria dès qu'elle la croisait et elle toisait de façon hautaine Angus. Daphné prenait comme un affront personnel le fait que sa chère petite soeur ne suive pas ses ordres. De toute manière, la verte et argent avait déjà un plan pour séparer le petit couple. Elle s'était faite la promesse que sa soeur ne resterait pas bien longtemps avec lui.

    Une semaine plus tard, l'enfer commença pour Angus. Il était victime de harcèlement de la part de Daphné et ses amis. Astoria n'en savait rien et Angus lui cachait le fait que les Serpentards l'avaient pris en grippe. Combien de fois se prenait-il des sorts provoquant des farces de mauvais goûts par jour? Angus n'avait, comme tout Poudlard, jamais trop aimé la maison des verts et argents. On les décrivait sournois mais le Poufsouffle n'avait jamais cru qu'il pouvait l'être à se point. Il en venait à passer son temps à regarder autour de lui avec anxiété. 

    Evidement, son anxiété était tellement visible qu'elle se transmit à Astoria, un jour. Elle voyait bien que son copain n'était pas dans son assiette.

    "Angus? Tu écoutais ce que je disais? demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

    -Hein? Euh... non, répondit-il sur un ton désolé. J'avais un peu la tête ailleurs.

    -Tu as souvent les pensées ailleurs, en ce moment, non? 

    -C'est vrai, finit par lâcher Angus au bout d'un long moment de silence. Je suis un peu distrait ces derniers temps mais ce n'est pas de ta faute."

    Astoria n'insista pas. Elle voyait parfaitement qu'Angus ne voulait pas se confier. Toutefois, elle n'était pas née de la dernière pluie! 

    Lors du repas, elle était assise à côté de Cameron qui se plaignait de ne plus beaucoup la voir depuis qu'elle passait son temps avec Angus. Astoria sourit et lui dit qu'il restait l'un de ses amis les plus proches, la preuve étant, qu'elle lui faisait l'honneur de manger à côté de lui. Cameron leva les yeux vers le plafond en secoua la tête et en remettant ses lunettes. 

    Après le repas, Astoria se rendit dans la salle commune de sa maison. Daphné était assise avec Pansy sur un divan. En voyant entrer Astoria, Daphné se leva comme un ressort avec un grand sourire sur le visage. La plus jeune des filles Greengrass plissa les yeux. 

    "Tori !" Approche donc! lui intima sa soeur avec un grand sourire carnassier. 

    Pansy affichait le même sourire que son amie. Avec méfiance, Astoria s'approcha. Daphné se rassit et tapota à côté d'elle pour faire signe à sa soeur de s'asseoir entre elle et Pansy. Sans broncher, Astoria obéit. Elle ne disait pas un mot. Elle préférait attendre de savoir exactement ce que lui voulait les deux sorcières.

    "Ma chère Tori, comment va cet avorton de Poufsouffle? demanda avec une voix de velours Daphné.

    -Bien. Depuis quand son sort t'intéresse? 

    -Et bien, depuis qu'on le martyrise à chaque fois qu'il croise notre route, répondirent en choeur et en roucoulant les deux sorcières. 

    Astoria fronça les sourcils. Qu'est-ce que c'était que cette histoire? 

    -Oh? Il ne t'a pas parlé? fit Daphné avec un air faussement étonné. Il  me semblait étonnant que tu le saches en ne venant rien nous reprocher. Oh! Inutile de te mettre dans une colère noire, immédiatement, prévint sèchement la blonde en voyant sa cadette prête à répliquer.

    Pansy et Daphné se regardèrent d'un air entendu et cette dernière poursuivit. 

    -On peut cesser de le tourmenter sur le champs. Pour cela, c'est bien simple, Tori. Rompt avec lui.

    -Qu'est-ce que tu as contre lui? demanda Astoria avec rage ne comprenant pas l'acharnement de sa soeur.

    -Ma chère soeur, je ne veux que ton bien. Tu es une Greengrass. Ce garçon n'est et ne sera jamais de ton monde. Tu ne sais pas choisir les personnes qui sont bonnes pour se trouver dans ton entourage. Et ce Poufsouffle n'a pas sa place.

    Daphné parlait avec une voix mielleuse. Elle caressa tendrement la joue de sa soeur qui balaya d'un revers de main celle de sa soeur aînée.  Le sourire de Daphné se craquela légèrement. 

    -Réfléchis bien à cela, Tori. Plus tu resteras avec lui, plus nous ferons en sorte de le détruire. 

    -Qu'a-t-il fait pour mériter ta haine?

    Astoria affrontait du regard sa soeur. Elle bouillonnait mais elle ne voulait pas que Daphné ait le plaisir de la faire sortir de ses gonds. Elle essayait de paraître calme même si cela lui était terriblement difficile. Elle n'avait cru pensé un jour que sa soeur puisse être si terrible et affreuse. 

    -C'est un Sang-de-Bourbe."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter