• Chapitre 13

    Lucius Malefoy fixait avec dédain la jeune sorcière. 

    "Mademoiselle Greengrass se serait-elle perdue? dit-il en la fixant de façon froide et méprisante.

    Ce regard glacial devait être une particularité -assez déplaisante- dans cette famille. 

     -Je cherchais les toilettes et je me suis perdue en repartant", balbutia avec difficulté la jeune sorcière. 

    Lucius Malefoy la considéra quelques instants de son regard sévère et effrayant. Il était évident qu'Astoria était morte de trouille. Le maître des lieux indiqua la direction de la salle de réception à la fille de son invité. Astoria se dépêcha de partir du champ de vision de Lucius. La sorcière pouvait sentir le regard pesant de ce dernier dans son dos. Elle ne s'autorisa à respirer que lorsqu'elle fut certaine de ne plus être dans le champ de vision du père de Drago. 

     

    Le lendemain, une fois rentrée chez elle et que la nuit fut passée, Astoria se rendit dans la bibliothèque privée de sa famille. La jeune sorcière n'avait même pas pris la peine de prendre un petit-déjeuner. Quand les Greengrass étaient partis du manoir de leurs hôtes, la veille, Daphné avait fait remarqué à sa soeur qu'elle était bien pâle. Astoria avait justifié la pâleur de son visage par la fatigue. 

    Astoria arpentait les étagères à la recherche de livres parlant de la guerre contre le mage noir dont personne n'osait plus prononcer le nom. Une fois le bon ouvrage trouvé, Astoria s'installa au centre de la pièce. Actuellement, elle était seule dans le manoir familial. Son père travaillait au Ministère de la Magie, sa mère avait été  invitée à prendre le thé par la mère de Blaise Zabini avec d'autres sorcières, enfin, Daphné était partie voir un match de quidditch avec ses amis.

    A travers le livre qu'elle avait entre les mains, Astoria chercha une image ou, du moins, une description de la marque des Ténèbres. Quand, enfin, elle en trouva une, la petite sorcière se crispa. C'était exactement la marque qu'elle avait pu voir sur les bras de Lucius Malefoy et des hommes avec lesquels il trinquait... Des mangemorts... rien que ce nom était effrayant. Et le fait qu'ils s'étaient réunis dans cette pièce était inquiétant aux yeux d'Astoria. Ce n'était pas une petite réunion toute innocente. Quelque chose de mauvais devait se préparer... 

    A partir de ce moment, un dilemme hanta la cadette des soeurs Greengrass. Devait-elle parler de ce qu'elle avait vu chez les Malefoy? Ou, au contraire, devait-elle se taire? Accuser des sorciers hauts placés dans la communauté d'être d'anciens mangemorts et de comploter encore à ce jour.... Quelle certitude avait-elle réellement ? Peut-être qu'elle avait halluciné ? Elle avait peut-être confondu cette marque avec celle des Ténèbres... Le doute s'installa alors dans l'esprit de la jeune sorcière. 

    Finalement, peut-être que ce n'était pas une bonne chose, mais elle ne dit rien. Elle garda pour elle ce qu'elle avait vu ce soir-là. 

    Les vacances passèrent plus rapidement qu'Astoria ne l'aurait crue. Elle avait échangé des lettres  avec ses camarades, la seule personne qu'elle avait revu durant les vacances avait été Cameron. Il était venu passé une journée complète avec elle. Astoria aurait voulu aussi voir Mary mais ce n'était jamais possible... La Serdaigle était toujours occupée quand Astoria voulait l'inviter ou alors c'était l'inverse. Le temps de la rentrée scolaire approchait à grands pas.

    Cathalinda Greengrass avait décidé d'emmener ses filles sur le chemin de traverse afin de s'occuper de leurs fournitures scolaires. D'autres élèves de Poudlard en faisaient autant. Cela sentait la rentrée à plein nez. Astoria énuméra tout ce dont elle aurait besoin pour sa seconde année. Dire que Daphné était déjà en quatrième année! 

     

    Une journée avait la rentrée, Narcissa Malefoy invita dans son manoir Cathalinda et ses filles... Enfin, chose surprenant, Daphné n'était pas conviée:

    "Il doit y avoir une erreur! argumenta l'aînée afin de pouvoir accompagner sa mère et sa petite soeur.

    Cependant, Cathalinda ne céda pas.

    -Peut-être as-tu fais quelque chose qui déplu au fils des Malefoy ? Dans tous les cas, ton nom n'est pas sur le carton d'invitation. Tu n'iras pas."

    Plusieurs fois, Daphné tenta plusieurs fois de faire changer d'avis sa mère. Cathalinda Greengrass se montra intransigeante. Elle ne supportait pas que sa fille remette en cause sa décision. Si la mère d'Astoria pouvait ressemblait à un ange, elle pouvait, aussi, se montrer parfaitement autoritaire.

    Quand Astoria et Cathalinda quittèrent le manoir, la cadette eut droit à un regard glacial en provenance de sa soeur aînée.  La jeune sorcière brune aux yeux verts n'y prêta pas vraiment attention. Ce n'était pas de sa faute à elle! Et puis... elle aurait préféré largement ne pas devoir remettre les pieds dans le manoir de la famille Malefoy... 

    Dès qu'elles arrivèrent, Narcissa les accueillit. Elle embrassa les joues d'Astoria comme si elle était un bon petit gigot. Narcissa guida, ensuite, ses hôtes jusqu'au jardin où se trouvait une table avec tout le nécessaire pour prendre le thé. Les trois sorcières s'installèrent. Un elfe de maison vint les servir. Astoria reconnut immédiatement l'elfe qui était présent lors du banquet. Tandis que la jeune sorcière le fixait, ce dernier avait la tête baissé et servait le thé dans les tasses. 

    Cathalinda et Narcissa discutaient activement. Astoria ne prenait pas part à la conversation. Elle buvait son thé en silence, n'accordant que peu d'importance aux paroles échangées entre les deux femmes. Elle fixait, de temps en temps, l'elfe de maison. Il se tenait, bien droit, le regard rivé vers le sol, côté de la chaise où était assise sa maîtresse. 

    Plus tard, Drago arriva dans le jardin et vint saluer les invités. Alors qu'il ne comptait pas s'attarder et repartir, sa mère le retint. 

    "Tu nous fausses déjà compagnie, Drago ? le réprimanda-t-elle gentiment. 

    Le regard d'acier de Drago se posa sur Narcissa. Sa mère lui souriait de toutes ses dents. Du blondinet s'échappait une aura d'ennui profond. 

    -Mon cher fils, poursuivit Narcissa, j'aimerais m'entretenir seule à seule avec Mme Greengrass. Aurais-tu l’obligeance d'emmener Astoria faire un tour dans le jardin? Je suis certaine qu'elle apprécierait de voir les fleurs dans la serre.

    Bien que ce fut une demande dans la forme, c'était clairement un ordre que donnait la mère à son fils. Drago mit quelques instants à répondre avec dédain: 

    -Et bien, soit. Si c'est ce que veux Astoria.

    -J'aimerais bien voir cette serre", s'empressa de répondre la jeune sorcière. 

    Elle n'allait sûrement pas aller à l'encontre du souhait de Narcissa. 

     

    Drago semblait ruminait. Il avait l'air de ne pas apprécier d'être là et ne le cachait pas. Astoria fixait l'herbe. La pelouse du jardin était impeccable. Pas un brin d'herbe n'était plus haut que les autres.

    "Qui se charge d'entretenir ce si grand jardin ? demanda-t-elle pour rompre le silence pesant qui régnait entre les deux sorciers. 

    -Nos elfes de maison."

    La cadette des soeurs Greengrass n'avait aucunement oublié sa dernière rencontre avec l'héritier de la famille Malefoy. Son regard dériva sur son bras, là, où il l'avait fortement empoigné. Drago n'avait pas oublié non plus ce moment car il regardait aussi en direction du bras d'Astoria. Bien entendu, la marque rouge avait, depuis longtemps, disparu. Ils n'en parlèrent pas.  En fait, ils ne dirent plus un mot avant d'arriver à la serre. 

    Quand les deux sorciers arrivèrent à leur destination, Drago ouvrit le bâtiment et laissa Astoria entrer avant lui. Les yeux de la petite sorcière de Serpentard s'émerveillèrent en découvrant l'intérieur de la serre. La plupart des fleurs étaient des roses. Elle regardait tout autour d'elle en souriant d'émerveillement. 

    "C'est ma mère qui s'occupe de cette serre, déclara Drago dans le dos de la petite Greengrass. 

    Astoria se retourna vers lui.

    -Sans les elfes de maison? 

    Il hocha la tête.

    -Sans les elfes de maison", redit-il. 

    Parler d'elfes de maison rappela à Astoria celui qui était à la soirée, au service de la famille Malefoy et qu'elle avait revu lors du service du thé. 

    "L'elfe qui était près de votre mère, tout à l'heure..., commença Astoria avec quelques hésitations.

    -Oui, tu le connais déjà, lâche le blondinet avec une certaine forme de mépris. 

    -Il avait un comportement étrange, continua la petit Greengrass.

    Drago hocha la tête en signe d'approbation.

    -Oui. Il a été puni par mon père pour ton insolence à notre banquet, lança Drago comme si c'était tout à fait normal. 

    -Puni ? répéta Astoria en fronçant les sourcils. Que veux-tu dire?

    Drago ne répondit rien. Du moins, pas sur l'instant. Sur son visage s'afficha une expression de réflexion. Les traits de son front se plissèrent. Cette vision de l'héritier Malefoy inquiéta un peu Astoria. 

    -Ouais, puni.... Et tu voudrais certainement pas savoir comment."

    Le ton de Drago montrait bien qu'elle n'aurait pas plus de précision. Pourtant, Astoria insista. Cependant, Drago refusa de parler.

    "Arrête, gronda-t-il. Cesse de vouloir me contredire tout le temps! Qu'est-ce que je t'ai fait pour que tu me mettes en colère dès que je te parle? soupira, en se pinçant l'arrête du nez, Drago. 

    -Je ne fais rien, se défendit Astoria. 

    La petite sorcière ne faisait rien de mal à son sens. 

    -Bon, écoute, Little Greengrass, je ne sais pas ce que tu as fait mais, je peux te dire que, le soir du banquet, tu as commis une erreur. 

    La petite sorcière fronça les sourcils.

    -Mon père m'a demandé de garder un oeil sur toi et je ne sais pas pourquoi. Et je pense que toi non plus. Mais je compte bien lui obéir."

    Astoria pâlit. Une erreur? La discussion qu'elle avait surprise, c'était évident! Drago n'était pas au courant de cette discussion qu'elle avait entendu. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :