• Chapitre 13

    Image de anime, starlight, and beautiful

    -Image: We Heart It-

    C'était l'heure du dîner. La plupart des membres de l'Ordre Lunaire se trouvait dans la grande salle. Azalie avait voulu manger avec Edwige mais celle-ci lui avait répondu qu'elle ne se sentait pas en grande forme et qu'elle préférait rester dans leur chambre. Elle avait ajouté qu'elle se sentait fatiguée et qu'elle voulait simplement dormir. Convaincre l'Enfant de la Lune aux cheveux roses de la laisser n'avait pas été facile et Edwige avait dû rudement insister.

    "Ok, avait finalement céder Azalie. Mais demain matin, à la première heure, je te préviens que tu auras intérêt à manger! C'est très important! Et plus important que manger.. il te faut boire du sang. "

    Enfin Azalie était partie et Edwige s'était aussitôt levée de son lit. Elle avait enfilé la tenue qu'elle portait lors de sa mission avec Brazelane. Puis, elle attendit. 

    Quelqu'un vint toquer à la porte. Edwige sentit son coeur battre plus fort dans sa poitrine. C'était le moment! Elle sortit de sa chambre et salua à voix basse Antonin. Tous deux portaient la  même tenue. Ils se faufilèrent dans les couloirs pour atteindre la salle de téléportation. Elle était vide.

    "Ils mangent tous.... on a de la chance. Mais ne tardons pas, n'importe qui pourrait revenir d'un instant à l'autre."

    Antonin farfouilla dans le laboratoire pour prendre deux bracelets de téléportation immédiats. Il en donna un à Edwige. Puis, ils s'installèrent dans le portail que le Loup avait programmé. 

    "Prête? 

    -Oui. Pourquoi fais-tu cela pour moi?

    -Disons que je me trouve stupide. Je te dois bien ça après tout ce que j'ai pu te faire subir. 

    -C'est du passé."

    Il enclencha le processus de téléportation et ils disparurent pour le Monde Création. Le voyage laissait toujours une impression désagréable en Edwige. La première chose qu'elle entendit fut: Bienvenue à Pyroxa! 

    Elle avait de nouveau sa cape avec une capuche mise pour que personne ne puisse la reconnaître. C'était une Elfe qui les accueillit. Elle se montra plutôt désagréable. En effet, elle marmonna qu'elle ne comprenait pas les voyageurs qui arrivaient aussi tard. 

    Les deux membres de l'Ordre Lunaire descendirent de la plateforme. Edwige n'avait pas pu voir le visage de l'elfe à cause de sa cape qui lui restreignait le champ de vision.  Antonin et elle ne traînèrent pas bien longtemps là. 

    Les rues de Pyroxa étaient presque désertes à cette heure-là. Antonin se tourna vers elle;

    "Tiens. Prends-ça."

    Il prit sa main et y déposa une petite fiole. Edwige n'eut pas besoin de la regarder pour en connaître le contenu. Une légère odeur de sang s’échappait de l'objet. Elle balbutia un petit "merci", étonnée qu'il ait pensé à lui prendre de quoi se nourrir. L'Enfant de la Lune rangea la fiole dans sa cape. 

    "Nous n'allons pas retourner au sommet de la montagne Joyau ? demanda Edwige. 

    Elle avait parler assez peu fort. 

    -Non."

    Il était totalement stupide de retourner au sommet. Très mauvaise idée selon Antonin. Ils n'avaient, effectivement, aucune idée de ce qui les attendait là-bas. Le Loup ordonna  à l'Enfant de la Lune de boire le continu de la fiole. Il n'avait pas envie de gérer un Enfant de la Lune assoiffée de sang. Edwige ne protesta pas et ressortit la fiole qu'elle but d'un trait. Sentir le sang couler dans sa gorge procurait en Edwige un sentiment de plaisir et de bien-être. Antonin la regardait du coin de l'oeil sans cesser de marcher dans les rues de Pyroxa. Il semblait plutôt bien connaître la ville elfique. 

    Antonin marcha un moment avant de s'arrêter devant l'entrée d'un bar.

    "Qu'est-ce qu'on fait là? s'enquit Edwige. 

    Antonin se tourna vers elle pour lui répondre et réprima un grognement. Il rabattit la capuche de l'Enfant de la Lune encore plus pour bien cacher ses yeux mauves qui brillaient dans la nuit. 

    -On vient savoir ce qu'il s'est passé. Ne parle pas et laisse -moi faire, ok ? "

    Edwige grinça des dents. Puis, ils entrèrent dans le bar. Dedans, une ambiance bruyante et joyeuse régnait. Cette atmosphère contrastait avec le calme plat de la nuit qui se trouvait dans la rue. D'un coup d'oeil, Edwige put remarquer que la plupart des clients étaient des elfes. Elle se garda bien ... et elle serait bien incapable... de nommer les autres espèces présentes. 

    Antonin se dirigea vers le bar. Edwige le suivit de près. 

    "Qu'est-ce que je vous sers? demanda, tout sourire, la barmaid.

    -Speeder, répliqua sans hésiter le Loup.

    Sous sa cape, l'Enfant de la Lune fronça les sourcils. Speeder? Elle ne connaissait pas cette boisson. La barmaid, elle, semblait savoir ce que c'était, en tout cas.

    -Et pour la demoiselle? 

    Edwige balbutia qu'elle souhaitait une limonade. Elle ne parla pas assez fort pour couvrir le bruit environnant. La barmaid lui demanda de répéter mais elle avant qu'elle ne s’exécute, Antonin prit la parole:

    -Un autre speeder."

    Edwige ne contesta pas. Peu de temps après, ils récupérèrent deux verres identiques contenant un liquide d'une étrange couleur cyan. Antonin porta les verres après avoir payé les deux boissons et partit s'asseoir à une table.  Ils s'assirent l'un en face de l'autre. Le garçon commença à boire quelques gorgées de son verre tandis qu'Edwige se méfiait de la couleur peu commune du liquide.

    "Qu'est-ce que c'est?

    -Un speeder, répondit le Loup avant de boire une autre gorgée. 

    -J'avais bien compris, soupira-t-elle. Mais plus précisément?

    -Goûte."

    Il lançait des regards circulaires semblant chercher quelque chose. Edwige n'aurait pas pu dire ce que les yeux du Loup cherchait  à travers le bar. Cependant, il paraissait savoir ce qu'il faisait alors elle ne posa aucune question et attrapa le verre en face d'elle. Un speeder, hein? Rien que le nom ne lui inspirait pas confiance! 

    Edwige porta le breuvage à ses lèvres et le liquide lui piqua un peu les lèvres. D'ordinaire, elle aimait les boissons acides. Et... celle-ci ne ferait pas exception à la règle. Jamais Edwige n'aurait pu décrire l'étrange goût du speeder autrement que par le mot "acide" et "succulent". Antonin la vit commencer à descendre le verre à grandes gorgées et l'arrêta:

    "Hé! Ce n'est pas du jus d'orange. Calme-toi. Le speeder est un alcool du Monde Création. Et il a les même propriété que l'alcool de l'autre monde."

    De l'alcool? Edwige ne l'aurait pas cru! Toutefois, il lui fallu un peu moins d'un quart d'heure pour se rendre compte, qu'effectivement, le speeder lui faisait tourner la tête et la rendait plus "joyeuse". Antonin soupira et parla dans sa barbe.

    A côté de leur table, se trouvaient des elfes parlant bruyamment et un peu éméchés. Le Loup les aborda:

     "Vous êtes d'ici? commença-t-il à les questionner. 

    Edwige fit les gros yeux. N'était-ce pas lui qui avait bien spécifié qu'ils devaient rester discrets? Peut-être le speeder était-il également monté à la tête d'Antonin. Edwige réfuta cette hypothèse au bout de quelques secondes seulement. 

    -Ouais, répondit de façon enthousiaste un des elfes. Pas vous?

    -Non. Nous voyageons, précisa Antonin sur le même ton que son interlocuteur. Nous ne sommes que de passage, bien que Pyroxa soit une très belle ville, notre destination est Arténion. 

    Arténion? Edwige en déduisit que c'était le nom d'une ville de ce monde. Cependant, elle ne voyait pas pourquoi Antonin précisait un tel détail... L'elfe, lui, écarquilla ses yeux de surprise. 

    -Vous comptez traverser la montagne Joyau ?

    -Oui. C'est ce que nous avions prévu de faire, dit-il tout naturellement. Un soucis avec cette montagne? 

    L'Enfant de la Lune était subjuguée de constater avec quelle facilité Antonin mentait. Cela en était presque effrayant. L'elfe le regarda plusieurs longues secondes avant que son regard ne s'assombrissent.

    -Ce n'est pas une bonne idée. Vous feriez mieux de contourner la montagne, même si votre trajet va s'en retrouver rallonger.

    Antonin fit mine d'être étonné. Ok, c'était carrément effrayant la façon dont il mentait avec naturel. 

    -Il vient de s'y passer des choses affreuses, répondit l'elfe en grinçant des dents. 

    Le Loup insista.

    -Quel genre de "choses"? insista Antonin.

     -Personne ne sait vraiment. Il y a beaucoup de rumeurs qui commencent à circuler. Les seuls habitants de ces montagnes sont des fées. Elles sont violemment entrées en contact avec des Loups. Beaucoup disent que le village des fées s'est fait massacré. En tout cas, il n'est pas prudent de s'aventurer dans la Montagne  Joyau. 

    Les oreilles d'Edwige, tout comme celles d'Antonin ne perdaient pas une miette de ce que l'elfe disait. L'Enfant de la Lune réprima un hoquet d'horreur à l'évocation d'un potentiel mais probable massacre. Antonin le remercia pour la mise en garde et lui proposa de lui payer une tournée, à lui, et à ses compagnons elfiques. Ceux-ci ne refusèrent pas et acclamèrent Antonin comme un sauveur.

    Plusieurs heures après, les membres de l'Ordre Lunaire quittèrent l'établissement. Edwige avait refusé de reprendre du speeder ou tout autre boisson. Cependant, cette sage décision n'avait pas été prise par Antonin qui était totalement ivre. Le Loup ne faisait pas un pas sans tituber ce qui faisait grincer des dents Edwige. Le garçon s'appuya sur elle pour éviter de tomber à plusieurs reprises. 

    "On va vers la montagne! décréta-t-il.

    -Ne dis pas n'importe quoi. Regarde-toi ! Tu es à peine en état de faire un pas sans tomber lamentablement sur le sol."

    Mais sans écouter Edwige, Antonin prit le chemin en direction la montagne Joyau en titubant. Il ne progressait pas vite mais Edwige était bien incapable de l'arrêter et le laisser seul n'était franchement pas une excellente idée. En soupirant, Edwige se résigna à suivre le Loup. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter