• Chapitre 13

    Point de vue d'Anna: 

    Je n'étais plus punie. Mes parents ont compris que c'était un égarement de ma part et je crois qu'ils sont certains que je ne recommencerais pas, ce qui est tout à fait vrai. 

    Cependant, alors que j'annonçais à Mathilda que je pouvais de nouveau me déplacer librement en étant plus privée de sorties, Léo écoutait notre conversation. Avec un sourire mauvais que je trouve effrayant, il m'a dit que je n'avais plus de raison pour refuser un rendez-vous qu'il me proposait...

    Voilà comment je me retrouve à aller  à vélo à la plage, le mercredi après-midi suivant. J'ai de la chance qu'elle soit à seulement 10 min à vélo de chez moi... Mais je me serais bien passée de cette sortie. Je n'ai qu'une crainte et c'est de me retrouver seule avec Léo. Mais je ne pense pas que cette situation arrivera. Je suis peut-être son pion mais Amandine l'est aussi. Elle sera probablement là. 

    Malheur! J'arrive à la plage et pose mon vélo. J'aperçois Léo seul. J'aurais dû partir plus tard de chez moi afin d'arriver après Amandine. Maintenant, de toute manière, c'est trop tard. A peine ai-je mis mon antivol que Léo est déjà près de moi.

    "Salut, chaton, sourit-il.

    Je ne peux pas m'empêcher de rougir. Ce surnom, il doit le dire à toutes les filles mais c'est par inhabitude que je me sens troublée. 

    -Anna. 

    Il semble un peu perturbé par ma réaction.

    -Et bien quoi... Anna?

    -Je m'appelle Anna. Alors ne me donne pas de surnom comme si on était proche, s'il te plait. 

    Léo trouvait la requête de son pion un peu étrange mais si mademoiselle souhaitait qu'il l'appelle juste par son prénom, il le ferait. Autant ne pas la contrarier s'il voulait arriver à ses fins. 

    -Amandine n'est pas encore arrivée? je demande.

    -Je ne l'ai pas invitée."

    J'ouvre la bouche et la referme en comprenant que la réponse qu'il vient de me donner ne correspond pas à celle à laquelle je m'attendais. Devant ma surprise, Léo sourit. Il semble fier de lui. Il m'explique que comme Amandine avait eu un rendez-vous seulement avec lui, je méritais d'en avoir tout autant. Sauf que même si je ne l'apprécie pas, j'aurais quand même aimée qu'elle soit là. 

    Nous allons sur la plage. Léo a déjà enlevé son t-shirt. Il est en maillot de bain. D'un coup d'oeil, je sais que son physique a de quoi me faire rougir. Alors je préfère ne pas m'attarder sur lui pour regarder les vagues s'échouer sur la plage.

    "Tu n'enlèves pas tes vêtements? me demande-t-il.

    C'est vrai que j'ai mon maillot de bain sous mon short et mon débardeur mais je n'ai pas spécialement envie de les enlever. Même pas du tout. Je n'ai pas envie que Léo me reluque des pieds à la tête en risquant au passage qu'il me fasse une remarque désagréable ou qu'il essaye de me draguer. 

    -Non, je trouve qu'il fait un peu froid.

    Et ce n'est pas faux. Je trouve qu'il y a un petit vent frais. Léo hausse un sourcil. Il doit trouver mon excuse bien pitoyable mais il ne le fait pas remarquer. 

    -On va passer l'après-midi rien que tous les deux? je demande. 

    -Avoue que tu aimerais bien? me lance-t-il en m'adressant un clin d'oeil. Mais non. Byron devrait venir avec ses pions. Je sais pas ce qu'il fout. Ils devraient déjà être là. "

    Je suis rassurée de savoir que je ne vais pas passer tout mon après-midi seule avec lui. Maintenant, j'espère que Byron va bientôt arriver. Si je me souviens bien, ses pions sont Carolina et -je grimace- Beverley. 

     Cependant, ils n'ont pas l'air d'arriver tout de suite. Léo doit probablement se lasser de mon silence car il s'éloigne pour aller dans la mer. Pendant ce temps, j'étend ma serviette sur la plage. Si Byron, Beverley et Carolina vont arriver, je me sentirais sûrement plus à l'aise pour être en maillot de bain. J'enlève mes habits et m'allonge sur ma serviette sur le ventre. J'ai décidé de bronzer un peu. 

    Tout à coup, je sens une main se poser sur mon dos. Je me redresse en un bond. Mon coeur a sursauter de peur mais je m'aperçois qu'il ne s'agit que de Léo. A cause de ma réaction, ce dernier éclate de rire. Il n'y a pourtant rien de drôle selon moi. 

     "T'as cru quoi ? J'allais rien te faire, se moque-t-il.

    -Qu'est-ce que tu faisais alors? 

    Léo montre ses mains pleines de crème solaire. 

     -J'allais t'en étaler dans le dos. 

    -J'en ai déjà mis. "

    Léo soupira. Il n'arrivait pas du tout à ce qu'il espérait avec moi. Impossible de créer un lien un peu intime avec elle. C'est comme si j'avais une parade à tout selon lui.

    Enfin Byron arriva avec Carolina et Beverley. En voyant Carolina, je souris. Elle esquissa un sourire à mon adresse en retour tandis que Beverley, à côté d'elle, me lança un regard empli de mépris. Je ne savais vraiment pas ce que je lui avais fait pour qu'elle se comporte de cette façon. Je devrais peut-être me pencher sur la question un jour. 

    Carolina vint étendre sa serviette près de la mienne. 

    "Je ne savais pas que tu serais là. 

    Elle ne sourit pas mais je ne voit aucun ton de reproche dans sa voix. Je pense même qu'elle est plutôt contente que je sois là. 

    -Moi non plus."

    Carolina regarde en direction de Byron et Léo qui sont en pleine discussion. Beverley les interrompt en sautant sur le dos de Léo qui vacille légèrement. Elle rit tandis que lui, il lui ordonne de descendre. Je les regarde comme Carolina. Je trouve que Beverley agit comme une gamine. Nous n'avons pas le même caractère et même si je me permettrais pas de faire comme elle, je ne trouve pas que sauter sur le dos de quelqu'un soit un acte spontané et naturel surtout dans le contexte de ce jeu. Sans oublier que Beverley est un pion de Byron et qu'on dirait qu'elle cherche à attirer l'attention de Léo. Je ne comprend pas son raisonnement et je ne comprendrais sûrement jamais. 

    Byron laissa son "ami" se débrouiller seul avec Beverley qui le colle comme une sangsue. Il se demanda un instant si Beverley était bien son pion car là, cela ne se voyait pas tellement. En fait, cela ne se voyait pas du tout. Byron ne s'inquiète pas pour autant. 

    En s'installant près de Carolina et moi, Byron allume une cigarette. La fumée ne dérange pas Carolina alors que moi, je n'aime pas vraiment. L'odeur me répugne. 

    "Caro, ça te dit de faire un tour avec moi?

    En posant sa question, Byron est calme. C'était presque comme si la réponse de Carolina ne l'intéresse pas tant que cela. En y réfléchissant bien, c'est vrai que Byron n'avait aucun intérêt à s'attacher à une fille vue le jeu qu'il fait. 

    -Si tu veux."

    Byron se leva pour seule réponse. Ce n'est pas le genre de gars qui parle pour ne rien dire. Il économise sa salive le plus possible selon les rumeurs qui se disent de lui au lycée. C'est un garçon simple qui ne se prendrait pas forcément la tête mais qui ferait ce qu'il a envie seulement quand il en a envie. Inutile de le forcer. Même si Byron n'est pas connu pour être agressif, il serait très bien capable de l'être. 

    En soupirant car elle doit faire un effort, Carolina se leva. Byron sourit. Il est en train d'obtenir ce qu'il veut, un moment seul à seul avec son pion pour pouvoir la séduire. 

    Ils partent et je me retrouve seule. Complètement seule car Léo et Beverley ne sont plus dans mon champ de vision. Où qu'ils soient, je m'en fiche un peu même si j'aurais aimé avoir un peu de compagnie malgré qu'elle soit mauvaise.  C'est déjà mieux que d'être seule au beau milieu de la plage. 

    Tout à coup, je me retrouve trempée des pieds à la tête. Je crie ne comprenant pas ce qui s'est passé. Je me retourne pour voir un Léo avec une bouteille d'eau presque vide à la main. Je me lève, en colère.

    "Qu'est-ce qui te passe dans la tête pour faire une farce de gamin comme celle-là?!

    Je lui crie dessus ce qui à l'air de le perturbé un peu. Il ne devait pas s'attendre à une aussi mauvaise réaction de ma part. Mais il retrouve tout de suite son aisance naturelle. 

    -Détend-toi, Anna. Faut savoir s'amuser dans la vie. On est à la plage. Si tu ne te baignes pas, qu'est-ce que tu fais ici?

    -Je suis là car on ne m'a pas laissé le choix.

    Léo hoche la tête. Il ne répond pas tout de suite. il cherche ses mots car il sait que je ne suis pas ici que parce que j'y suis obligée. 

    -Autant que tu en profites alors. On va se baigner?

    - Je n'ai pas trop envie.. Où est Beverley?

    Il soupire, agacé.

    - Je l'ai laissé plus loin. Je crois qu'elle est partie s'acheter une glace.

    En fait, il s'était débrouillée pour la semer. Léo la trouvait collante et il avait craint qu'elle ne le lâche plus. C'est sûr qu'avec moi... Et bien, cela ne risquait pas vraiment d'arriver. Il reprit la parole:

    -Oh! Ce n'était pas une demande au fait mais un ordre. On va se baigner."

    Je me sentie piégée. Je me lève à contrecoeur. Je suis déjà trempée alors un peu plus ou un peu moins d'eau ne va pas changer grand chose. Etant un habitué du jeu, je suis presque certaine que ces ruses de langage, Léo doit les manier avec habilité. Je me demande alors quelle conception il se fait des pions en face de lui. La manière dont les joueurs nous donne en dit long. A leurs yeux, nous ne sommes que des objets, des trophées mais nous voient-ils seulement un minimum comme des femmes? C'est pourtant ce que nous sommes vraiment.

    Alors que je commence à entrer dans l'eau tandis que Léo en a déjà jusqu'au cou, je m'arrête. J'observe l'horizon. J'ai cédé à sa demande sans oser le contredire. Je me soumets à ce jeu depuis le début alors que je le déteste. Si les joueurs utilisent les mots pour obtenir ce qu'ils souhaitent, est-ce qu'un pion comme moi ou Mathilda pourrait-elle en faire autant pour échapper un peu aux virginity games? 

    "Tu viens? Ne me dis pas qu'elle est froide, c'est faux! Allez, Anna!

    - Le problème, Léo... Ce n'est pas l'eau mais toi. 

    Je ne suis pas agressive dans mon ton. Je ne sais même pas si j'ai parlé assez fort pour qu'il m'entende. A sa tête surprise, je suppose que si, en fait, j'ai dû parler assez fort. En tout cas assez pour qu'il entende. 

    -Moi? 

    Il me semble qu'il ne comprend pas pourquoi c'est lui le soucis. 

    - Oui, toi. Tu forces les autres à faire ce que toi, tu veux sans se préoccuper de ce pense la personne en face de toi. Je ne voulais pas venir. Je ne voulais pas me baigner. Je n'ai pas envie de passer du temps avec toi.

    - Oh! Arrête chaton, tu vas me faire pleurer, se moque-t-il. A t'entendre, je suis quelqu'un d'affreux. "

    C'est effectivement très proche de mon opinion de lui. Devant mon silence, il comprend d'ailleurs que c'est ainsi que je le définie. Je me retiens d'ailleurs de le reprendre en lui rappelant que j'ai un prénom qui n'est pas son stupide surnom de "chaton". 

    Je sors de l'eau afin d'aller me sécher. J'ai décidé de rentrer chez moi. Je me sèche vite fait et remet ensuite mes habits. Léo m'a suivie et m'observe en silence. C'est d'ailleurs assez gênant. 

    "Je ne voulais pas te vexer, Anna. Allez, fait pas ta tête de mule.  On peut bien s'amuser tous les deux.

    Je secoue la tête.

    -Je rentre. 

    Il attrape mon poignet et plante son regard dans le mien. 

    -Pourquoi ne me laisses-tu pas une chance de te montrer que je peux être un gars sympa? 

    C'est fou comme il joue bien la comédie. Ce n'est absolument pas moi qui l'intéresse mais le bracelet que je porte et qu'il recouvre pour le moment de sa main. Léo me dégoûte. Il est prêt à tout pour amadouer les filles en face de lui. C'est un menteur expérimenté qui n'a aucune honte à manipuler les filles pour arriver à son but. 

    -Parce qu'un gars "sympa", comme tu dis, ne participerais pas à un tel jeu. Tout ce que tu veux...

    Je tire mon bras vers moi pour qu'il lâche mon poignet.

    -C'est ce bracelet. Et je ne vais pas te laisser la moindre chance de l'avoir. A toi, comme aux autres jours. Tu mens bien.. "

    Je pars avant qu'il ne tente de me convaincre de rester. J'ai un peu de peine pour lui. A force de mépriser les autres avec ce jeu, il se méprise lui-même en devenant un menteur. 

    Reprenant mon vélo, je quitte la plage. Je n'ai pas eu l'occasion de saluer Carolina. De toute façon, je ne sais pas où elle est. Je me demande pourquoi aller seule avec Byron ne lui posait pas de problème. Bien entendu, nous sommes différentes, donc nous avons des manières de réagir différentes. Et peut-être que Byron est un garçon plus respectable que Léo? Bon... sur ce dernier point, j'ai un très très gros doute. 

    Point de vue de Léo: 

    Qu'est-ce qui cloche chez cette fille?! On ne me refuse rien ! Et elle, elle se permet de se casser comme ça sur une explication bidon. Je ne comprend pas. Je l'ai regardée dans les yeux pourtant! Elle n'était pas censée me résister. 

    J'ai peut-être sous-estimé Anna. Elle n'est peut-être pas juste un mouton qui obéit gentiment à tout ce qu'on lui dit. C'est pas plus mal. Il y a au moins de la difficulté, plus qu'avec Amandine. Je crois que je vais devoir être patient pour avoir le bracelet d'Anna. La séduire ne va pas être une tâche simple. Il faut d'abord que je lui fasse croire que je m'intéresse réellement à elle. Je devrais bien en être capable. 

    Point de vue d'Anna: 

    Je suis rentrée chez moi il y a plusieurs heures déjà. J'ai profité de ce temps libre pour faire mes devoirs. Autant être rentable plutôt que de rien faire du tout. J'ai aussi pris une douche et là, je viens de finir de manger avec mes parents. Je suis dans mon lit, un livre entre les mains. C'est une de mes manières préférées de me détendre avant d'aller dormir. J'attrape un bon livre et je m'enroule dans ma couverture, bien au chaud, pour le lire soit parfois avec de la musique, soit dans le silence. Tout dépend de mon humeur du jour. 

    Mes yeux commencent à se fermer tous seuls. Je pose mon livre et je m'apprête à aller dormir.

    Soudain, un caillou vient se cogner contre ma fenêtre de chambre, celle-là même par laquelle je suis passée pour faire le mur. Je fronce les sourcils. Ce caillou n'était peut-être que mon imagination. Qui viendrait chez moi à une heure aussi tardive pour laisser un projectile contre ma fenêtre? 

    Une deuxième pierre vient de cogner. Bon... Je n'ai pas rêvé. Je m'approche de la fenêtre, assez peu rassurer et regarde à travers. Léo. J'ouvre ma fenêtre en faisant attention à ne pas renverser l'échelle qui toujours devant. Il faudrait que je pense sérieusement à l'enlever. Je demanderais à Ethan de m'aider demain. 

    "Qu'est-ce que tu fais là?

    -Je suis ici pour toi, chaton.

    J'ignore à peu prêt toute sa remarque.

    -Je ressemble à un chaton?

    -Non. T'es plutôt un croisement entre une tigresse et un chaton. T'as une apparence douce mais en fait, tu sors les griffes quand il le faut.

    Je fronce les sourcils. 

    -M'ouais... 

    Pourquoi pas après tout? De toute façon, mon soucis principal est de savoir ce qu'il est venu faire chez moi.

    -Tes parents dorment?

    -Euh... oui", dis-je sans savoir où il veut en venir.

    Il sourit dans la nuit. Ce n'est pas une nuit noire de ténèbres alors je peux voir son sourire et je peux dire qu'il n'annonce rien de bon. 

    Léo se dirige vers l'échelle et y grimpe. Je panique me demandant s'il ne serait pas plus prudent que je le fasse partir de force en lui fermant la fenêtre au nez. Cependant, le temps que je réfléchisse, Léo est dejà devant moi. Il enjambe le rebord de ma fenêtre et pénètre dans ma chambre sans mon autorisation.


  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Septembre 2015 à 13:21

    J'adore les fins coupées au meilleur moment^^ Super chapitre, c'est bien que tu es décris un peu la relation entre Léo et Anna. On apprend un peu plus sur Anna, côté caractère. C'est un super chapitre^^

    2
    Samedi 12 Septembre 2015 à 14:04

    Anna est quand même censée être le personnage principale de ma fiction alors c'est normal que j'essaye de me concentrer sur la relation qu'elle a avec les autres à un moment donné. :)

    En tout cas, je suis contente que tu ai aimé ;)

    3
    Samedi 12 Septembre 2015 à 14:08

    Oui normal, c'est sur.

    ^^

    4
    Lundi 14 Septembre 2015 à 21:37
    Comme la plupart de tes chapitres, ils me donnent tous envient de les lires et de connaître la suite. Je crois avoir vu quelques fautes aussi.. Mais ne sais plus où, il manque quelques mots si je me rappelle bien après avoir lu. ^^ m'enfin, j'en fais autant que toi mais bon, aller bonne continuation ! o/
    5
    Lundi 14 Septembre 2015 à 21:43

    Merci ^^ 

    Pour les fautes, c'est que je ne prends pas assez le temps de me relire... ^^"

     Mais bon, si tu accroches toujours tant mieux :)

    6
    Lundi 28 Septembre 2015 à 11:52

    Coucou !

    Désolé de ne passer que maintenant, j'étais pas mal occupée ^^'.

    C'est bien qu'Anna ne se laisse pas marcher sur les pieds, j'avais peur qu'elle ne se fasse avoir mais en fait elle se défend bien :). Léo est plutôt entreprenant pour avoir son collier.

    J'ai hâte de voir la suite ! 

    Des fois tu passes en narration interne alors que de base ce sont tes personnages qui racontent, ça fait un peu bizarre du coup. Tu devrais prévenir quand tu changes comme tu le fais avec le changement de point de vu.

    7
    Lundi 28 Septembre 2015 à 19:11

    Je vais tenir compte de ton avis sur les points de vues pour le prochain chapitre, enfin, pour la fin plutôt car j'en ai déjà écrit une bonne partie. Et ce n'est pas grave si tu ne passes que maintenant ^^ Je comprend. 

    Effectivement, le personnage d'Anna comme tous les autres est appelé à évoluer alors forcément elle ne va pas non plus se laisser marcher sur les pieds indéfiniment. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter