• Chapitre 13

    Combien de temps passa après le réveille de Rose? Quelques minutes ou plusieurs heures? Elle n'aurait pas su le dire. Dans tous les cas, il faisait encore nuit quand Scorpius reprit connaissance.

    "Malefoy? Malefoy? Tu m'entends?"

    Rose chuchotait. Elle avait peur que ceux qui les avaient attaqués ne viennent en entendant du bruit. Elle remarqua qu'elle avait un peu de mal à parler. En effet, sa voix était cassée. Dans un premier temps, elle ne reçut aucune réponse de la part du blond. Elle se demanda s'il avait vraiment repris ses esprits ou si elle avait tout simplement rêvé. Enfin... cauchemardé dans le cas présent. En tendant mieux l'oreille, Rose entendit un gémissement.

    "Malefoy? Tu te sens mal?"

    Elle était consciente que sa question était parfaitement stupide. Il n'était pas dans un sale état mais il n'était pas au meilleur de sa forme non plus. La rousse était moins amochée que lui. Et elle se mit à s'inquiéter pour lui.

    "Non, non... ça va.

    Un grand soulagement s'empara de Rose quand Scorpius prononça ces quelques mots.

    -Tu sais où nous sommes? Qu'est-ce qui s'est passé?", demanda ensuite la rousse.

    Malgré le fait qu'il soit blessé, Scorpius trouvait particulièrement déplaisant qu'elle lui pose ce genre de question. Comment pouvait-il avoir les réponses?! Il n'était pas devin! Franchement, il se disait intérieurement, que Rose devrait sérieusement réfléchir avant de poser des questions aussi idiotes que celles-ci. Il ne devait pas aller trop mal pour pouvoir penser de cette façon. Le blond daigna tout de même lui répondre de manière négative.

    Le temps s'écoula doucement après cela. Les deux adolescents ne se parlaient pas. Ils attendaient. Rose s'inquiétait de leur sort mais aussi de celui de Hugo. Scorpius, lui, réfléchissait plutôt à un moyen de s'enfuir. Ce qui le tracassait, c'était de ne pas savoir à qui il avait affaire. Ce point était celui qui l'angoissait le plus.

    Soudain, un homme arriva dans la grotte. Rose leva la tête pour le détailler tout comme le blond.

    "Vous êtes donc réveillés.

    Scorpius nota que cette remarque était tellement perspicace! Il était aussi perspicace que Rose et ses questions... ce n'était pas de cette façon qu'il allait pouvoir s'en sortir.

    -Que faisiez-vous dans notre forêt?

    Rose lui répondit aussitôt.

    -On était à la recherche de mon frère.

    L'homme la regarda de haut en bas en s'arrêtant sur sa chevelure rousse.

    -L'avez-vous vu et, de préférence, pas tué par pur hasard? se risqua à demander le blond. Si vous l'avez réduit en charpi, c'est pas si...

    Il s'arrêta en voyant la mine décomposée de Rose. D'accord, ne pas dire cela. La rousse semblait quand même avoir une âme un peu trop sensible. L'homme dévisagea le Serpentard.

    -Vous devriez vous taire jeune homme. Vous n'êtes pas en position de force. Effectivement, le garçon a croisé notre chemin.

    La jeune fille se détendit un peu. Scorpius, lui, se questionnait sur le nombre de personnes ou des bêtes car, il en était certain, c'était des bêtes qui les avaient attaqués et non des personnes humaines, que le "notre" de l'homme regroupait.

    -Qui êtes-vous?

    -Des touristes, s'empressa de mentir le blond même si cela n'était pas entièrement faux dans un sens.

    L'homme grinça des dents. Il ne semblait pas satisfait de la réponse et se tourna vers Rose.

    -Dit-il la vérité?

    Rose hésita. Devait-elle contredire Scorpius? Son moment d'hésitation ruina le mensonge du blond.

    -Sorciers, vos mensonges nous insupportent au plus au point depuis un trop grand nombre d'années.

    Les deux adolescents froncèrent les sourcils. Alors cet homme connaissait leur véritable nature!

    -Comptez-vous nous tuer? demanda avec angoisse Rose.

    -Non.

    -Alors libérez-nous ! ordonna le Serpentard. Et n'oubliez pas de nous rendre le gno.. euh.. le frère de la demoiselle.

    -Je n'ai pas dit qu'il se trouvait encore ici.

    -Où est-il ?

    -Là.

    La patience de Scorpius atteignait peu à peu ses limites. L'homme reprit la parole.

    -Vous allez pouvoir repartir tous les trois. Mais à une condition.

    Enfin! On y était presque, songea le blond.

    -Laquelle? se dépêcha-t-il de demander.

    -Faites passer un message pour moi à votre monde dont nous sommes exclus.

    Décidément, cet homme était bien déranger, pensa le garçon. Cependant, il promit de le faire ainsi que Rose. L'homme sourit et se transforma sous leurs yeux. D'abord, son corps de ratatina et devint plus poilu. Ses mains grossirent et changèrent de forme pour devenir des pattes. En un instant, les deux adolescents avaient devant eux un loup. Un loup-garou, ou un lycanthrope si vous préférez.

    -Voici le message de mon peuple: que les sorciers se tiennent prêts. Le temps où les lycanthropes étaient inférieurs, exclus de la société et méprisaient des sorciers est révolu. Vous, enfants, faites passer mon message. Que les sorciers se tiennent prêts à subir notre vengeance."

    Rose était pétrifiée depuis la transformation de l'homme. Les lycanthropes étaient si peu nombreux... La communauté sorcière n'en connaissait que très peu. Rose se souvint d'un livre qu'elle avait lu lors de sa seconde année. Il s'agissait d'un livre sur des légendes. Une d'entre elles parlait justement des loups-garous. Elle racontait qu'autrefois, il y a des centaines d'années, la communauté des lycanthropes était aussi puissante que celle des sorciers. La rivalité qui les opposait les mena à une guerre extrêmement violente et sanglante. Toujours selon la légende, les sorciers gagnèrent et exterminèrent une grande partie des lycanthropes. Les survivants furent exclus chez les moldus contraints de se cacher dans l'ombre. Cet épisode était une partie floue de l'Histoire des sorciers ce qui expliquait qu'on n'en parlait uniquement comme d'une légende. Ces faits s'étaient-ils réellement passés? Rose s'était plusieurs fois posée la question mais elle en avait fortement douté. De plus, elle n'avait jamais rencontré un lycanthrope de sa vie avant.

    Quand la bête eut fini de parler, deux femmes entrèrent dans la grotte à leur tour. Une vint détacher Scorpius et l'autre, Rose. Les deux adolescents sortirent escortés par l'homme, toujours en loup. Là, ils découvrirent le reste de la meute. Rose n'en revenait pas de leur nombre. Certains étaient sous leur forme animale et d'autres, sous leur forme humaine. Le blond, qui se tenait près de Rose, garda une expression impassible sur son visage.

    Quelques secondes plus tard, un adolescent arriva accompagné de Hugo. Dès qu'elle vit son frère, Rose se précipita vers lui et le serra fort dans ses bras.

    "Hugo! Hugo... J'ai eu si peur pour toi!

    Tant elle était émue, elle se mit à pleurer. Le blond, qui la regardait, haussa un sourcil. Hugo n'était pas mort, pas la peine d'en faire toute une histoire!

    -Bon, c'est pas que cet endroit n'est pas accueillant... Quoique... Bref, je voudrais bien rentrer, lança en serrant les dents le blond qui n'avait aucune envie de s'éterniser avec les loups.

    -Partez et ne revenez plus, menaça l'homme qui leur avait parlé en premier et qui semblait être le chef.

    -C'est une menace? questionna Scorpius en le défiant du regard.

    Rose grimaça. Il pourrait se retenir de faire de la provocation! Ils n'étaient pas en position de force. Le loup montra ses crocs.

    -C'est un simple conseille, jeune sorcier. Le message que je vous ai fait passer est une déclaration de guerre. Si un de mes congénères ou moi recroise votre chemin, soyez sûr que vous ne vous en sortirez pas aussi facilement. Il est même possible et fortement probable que vous ne vous en sortiez pas du tout également.

    Le blond ne parut aucunement intimidé. Extérieurement seulement. Il sourit et tourna les talons en commençant à partir. Rose et Hugo le suivirent sans un mot sous les regards de toute la meute.

    C'était un grand soulagement pour Hermione et Ron de revoir leur fils. Ils s'étaient également fait un sang d'encre quand ils avaient remarqué la disparition de Rose. Leur crainte avait redoublé en constatant que Scorpius aussi n'était plus là. Astoria et Drago avait été si soulagé de revoir les trois enfants revenir. Ils expliquèrent leurs blessures pas le fait qu'ils étaient tombés dans un fossé dans la forêt. Un mensonge de plus à la longue liste.

    Après s'être concerté sur le chemin du retour vers le château, les trois sorciers avaient décidé de ne pas parler des lycanthropes pour le moment. Hugo avait raconté à ses parents qu'il s'était tout bêtement perdu dans la forêt qu'il explorait et que Rose et Scorpius l'avaient retrouvé. Ces deux derniers se firent gronder pour n'avoir prévenus personne de l'endroit où ils s'étaient rendus.

    Le soir, une fois que tout le monde fut endormi, Hugo, sa soeur et le fils Malefoy se retrouvèrent dans le grenier. Scorpius se serait volontiers passé de la présence du gnome à cette petite réunion improvisée pour la bonne raison qu'il pouvait influencé et faire du chantage à Rose mais pas à Hugo qui le haïssait. A cause de lui, il ne serait pas le seul à décider de ce qu'ils allaient faire.

    "Moi, je pense qu'on aurait dû dire la vérité depuis notre retour.., marmonna Rose à voix basse.

    -Bof... les parents auraient encore plus flippé, la contredit le son frère.

    Scorpius hocha la tête, pour une fois, il était d'accord avec le gnome.

    -Tout de même... ce qu'il disait ne ressemblait pas à des paroles en l'air..

    -Weasley, si les lycanthropes formaient vraiment une armée en secret et qu'ils avaient véritablement l'intention de déclarer la guerre aux sorciers, crois-tu vraiment qu'ils se serviraient de pauvres adolescents comme messagers? C'est ridicule.

    -C'était pas intentionnel..., ajouta Hugo. Je veux dire.. Il ne se serait rien passé si je n'y étais pas allé. Ils ont sauté sur l'occasion en m'apercevant.

    -Ils auraient dû te relâcher avec leur stupide message au lieu de te garder en otage.

    -Ils savaient que quelqu'un d'autre viendrait me chercher!

    Rose réfléchit un court instant.

    -Hugo, les lycanthropes savaient-ils que tu avais de la famille? lui demanda la jeune Serdaigle.

    -Oui. Ils m'ont posé pas mal de questions et j'ai fini pas leur dire que j'étais ici avec mes parents, ma soeur et une autre famille de sorciers.

    -Alors ils savaient qu'on allait te chercher et finir par s'aventurer dans la forêt. Tu as tout faux, je pense, Malefoy. Ils ont gardé Hugo car ils voulaient plusieurs témoins. Bien sûr, si on avait été des adultes, cela les aurait arrangés... Ils se contentent de nous car ils n'avaient pas envie de garder trois sorciers parmi eux, expliqua gravement Rose.

    -Alors tu penses qu'une guerre se prépare?

    -Je ne sais pas...

    -Au lieu d'inquiéter tout le monde inutilement, gardons cette aventure pour nous pour le moment."

    Sans attendre l'approbation de ses aînés, Hugo se leva et partit se coucher. Entièrement d'accord avec le point de vue du roux, Scorpius se leva à son tour suivit de Rose. Celle-ci lui attrapa le bras au moment où il allait sortir du grenier.

    "Qu'est-ce que tu veux, Weasley? dit-il en se tournant vers elle.

    -J'en ai assez des mensonges. Je n'aime pas ça et pourtant, depuis cette bousculade, je mens sans arrêt... et pour des choses graves en plus.

    -Ce n'est pas mon soucis si ta conscience te fait regretter et te donne des remords.

    Rose allait répliquer mais il reprit la parole avant qu'elle ne puisse dire quelque chose:

    -Ne me rejettes pas la faute dessus. Je t'ai protégé après tout.

    -Tu m'as fait faire des choses ignobles! Albus.. il aurait pu...

    -Je ne pouvais pas prévoir qu'il allait tomber de son balai et son sort m'importe peu.

    -Comment peux-tu être aussi insensible?!

    -Weasley, fous-moi la paix. Vas dormir et arrêtes de me reprocher une chose pour laquelle je ne suis pas responsable. Finalement, cela aurait sûrement été mieux que tu t'écrases du haut de la tour d'astronomie! Tu me casserais moins les oreilles!

    Rose écarquilla les yeux.

    -Alors c'était toi qui m'a poussée!

    Elle avait une expression choquée sur le visage qui donna envie de soupirer à Scorpius. Cependant, il était de trop mauvaise humeur pour réagir ainsi.

    -Idiote! Je n'aurais pas eu besoin de me cacher pour le faire! Je t'aurais donné moi-même rendez-vous là-haut si ça avait été mon intention! Non, moi, mon rôle a plutôt été d'épargner ta misérable vie avec Paul! Tu devrais m'être reconnaissante une fois de plus ! Alors retiens bien cela, Weasley, certaines révélations inspirent la crainte et la peur: alerter toute la communauté d'une soi-disant guerre avec les lycanthropes n'est pas à faire sans preuve."

    Il dégagea son bras des mains de la rousse et partit en la laissant sous le choque. Alors les coussins... c'était lui et son ami Paul? Ils lui avaient évité une chute mortelle. Elle avait remarqué qu'il prenait généralement les bonnes décisions et se résigna à se taire sur le message des lycanthropes. Mais elle se promit de tout dévoiler si elle sentait le moindre danger.


    Dans la forêt, les lycanthropes faisaient leur vie, le chef de la meute qui avait ouvertement menacé les jeunes sorciers attendait l'arrivée d'une autre meute. Il était particulièrement satisfait des résultats dû à ses nombreux efforts pour constituer une armée de loups-garous. Le temps où les sorciers régnaient était bientôt révolu. Il se l'était promit. La gloire, la richesse, la puissance, il connaîtrait tout cela un jour, il se l'était promis aussi.

    Ses compagnons d'armes, sous leur forme animale arrivèrent enfin. Seul l'un d'entre eux avait une apparence humaine. Le chef de cette meute s'approcha.

    "Chef Glen, salua-t-il son compatriote.

    -Chef Auguste, répondit l'autre en dévisageant celui qui était resté sous sa forme humaine. Pourquoi donc celui-là n'est-il pas comme les autres?

    Le dénommé Auguste sourit. Il avait fait un long voyage avec sa meute pour rejoindre celle de Glen et il n'était pas venu les pattes vides.

    -Laissez-moi vous présenter notre arme secrète, Tybalt Silvan, mon fils adoptif, sorcier de naissance.

    Glen avait une haine féroce envers les sorciers et il montra les crocs pour bien faire comprendre à son congénère qu'il ne ferait pas confiance à un sorcier.

    -Il a été élevé depuis qu'il est bébé par ma femme et je le considère comme mon fils. Ce n'est pas un lycanthrope mais il a nos valeurs et notre opinion. Rejeté, abandonné par le siens, nous sommes sa seule famille.

    Glen interrogea son ami sur les projets qu'il avait pour Tybalt.

    -Espion. Il sera notre taupe chez les ennemis. Les sorciers ont des écoles pour leurs progénitures afin qu'elles apprennent à maîtriser leurs pouvoirs. Dedans, les enfants de puissantes familles sorcières se côtoient, si Tybalt se lie d'amitié avec eux, et bien, il pourra sûrement nous rapporter des informations intéressantes que nous pourrons exploiter. Nous enverrons Tybalt dans la plus célèbre d'entres-elles: Poudlard."

    Glen prit un moment de réflexion et approuva ce plan qu'il trouvait plutôt ingénieux. Tybalt , qui avait assisté à l'échange, sourit. Il se faisait une joie d'aider celui qu'il considérait comme son père d'autant plus qu'il n'aimait pas les sorcier non plus.


    Les vacances d'été passèrent à une vitesse fulgurante et la rentrée scolaire montra le bout de son nez. Rose, Albus et Scorpius entraient en quatrième année et Lily ainsi que Hugo en seconde année.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter