• Chapitre 12

    Point de vue de Mathilda: 

    Je me demande pourquoi ce gnome (qui est plus grand que moi) d'Ethan veut me voir. Pense-t-il une seule seconde à essayer de me draguer? Hum... ça m'étonnerait franchement vue la manière dont on s'entend. Il va sûrement encore me parler d'Anna. Il n'a que son prénom à la bouche... Anna par ci... Anna par là... C'est agaçant! Attention, je ne dis pas que je préférais qu'il se soucie autant de moi. Je voudrais juste qu'il cesse de la couver comme une maman poule. C'est d'ailleurs une facette d'Ethan qui m'a surprise. Je ne pensais pas qu'il pouvait tenir à quelqu'un à ce point et encore moins une fille. C'était tout à fait surprenant. 

    Le problème c'est qu'il souhaite la protéger beaucoup trop et en plus, il n'en est même pas capable. C'est navrant. 

    Enfin bref, je devais aller retrouver Ethan au parc aujourd'hui dans moins de deux heures... Youpi! Je suis folle de joie... Je préférerais largement passer mon après-midi tranquillement dans mon jardin à écouter de la musique et à lire un bon livre. En plus, j'en lis un que j'aime beaucoup en ce moment mais non! Il faut qu'à cause de ce stupide jeu, j'aille rejoindre ce stupide joueur. 

    Je n'ai pas pris longtemps pour me préparer. Hors de question que je me pomponne pour aller rejoindre ce vers répugnant. Bon... d'accord... Ethan est loin d'être répugnant physiquement parlant... Tout comme les autres joueurs d'ailleurs. Je soupire en regardant le bracelet qui est attaché à mon poignet. Saleté de bracelet.

    On sonne à ma porte. C'est ma mère qui ouvre tandis que je traverse chez moi pour voir qui vient de sonner. Oh! Mais quelle chance! Ethan a tout prévu! Il s'est sans doute dit que je ne viendrais pas, ce que j'ai hésité à faire mais je ne préfère pas m'attirer sa colère, on ne sait jamais, du coup, ce cloporte a envoyé son apprenti me chercher. 

    "Qui est-ce ? m'interroge ma mère en mon montrant Thomas. 

    -Un pote. On va rejoindre d'autres gens au parc. 

    Inutile d'en dire plus. Je finis de mettre mes chaussures et je sors de chez moi.

    -Salut! me lance Thomas avec un sourire angélique. 

    -Hum, salut. "

    Je n'ai pas tellement envie d'être aimable. Thomas hausse simplement les épaules et ne tente pas de me parler. Il est le frère de Nathan, mais pourtant, il a un caractère vraiment différent. J'ai été plutôt étonné de découvrir que Thomas était un apprenti. Je le vois comme un gamin trop sage pour tremper dans un tel jeu... M'enfin... C'est vrai que c'est le frère de Nathan alors forcément, c'était logique qu'il soit sélectionné comme apprenti. 

    J'avais mis un jean tout simple et un vieux t-shirt. Je n'avais pas pris la peine de me maquiller. A quoi bon? J'allais juste voir ce cloporte d'Ethan au parc. Inutile de faire un effort. Si ça se trouve, ma négligence l'effrayera et il me foutra la paix pour ce stupide jeu. Non... je suis un pion, donc même si Ethan me fiche la paix et ne tente rien, les trois autres clowns tenteront leur chance. 

    En bon toutou, Thomas m'escorte jusqu'au parc. Je connais le chemin tout de même! Je ne vais pas me perdre! Thomas garde le silence tout le trajet. Et ce n'est pas pour me déplaire. Enfin, nous atteignons le parc. Ethan est devant l'entrée pianotant sur son portable. Il lève la tête en entendant le bruit de nos pas se rapprocher. 

    Aussitôt après notre arrivée, Thomas s'éclipse, comme un fantôme. Je me retrouve seule avec Ethan... hourra! Je suis aux anges...

    "Tu voulais me voir?

    -Qui veux-tu que je vois? Tu es mon dernier pion.

    Ah bah effectivement... Vu sous cet angle...

    -J'ai pas demandé à faire partie du jeu et encore moi à devenir ton centre d'intérêt. Peut importe ce que tu me proposeras, c'est non, Ethan. 

    Je commence à rebrousser chemin. J'ai fait la route de chez moi jusqu'ici pour repartir aussitôt... quel gâchis! 

    -Je voulais juste te payer une glace! crie Ethan.

    Que vient-il de dire? Une glace? Et c'est lui qui paye? Je m'arrête et fait demi-tour pour me retrouver face à lui.

    -Oh mais ça change tout. Tu aurais dû le dire avant."

    Soyons clairs, je n'apprécie pas du tout Ethan mais si je peux avoir une glace gratuitement... je veux bien faire un effort. 

    Je dois avouer que je me suis trompée sur le compte d'Ethan. Il ne m'a pas parlé d'Anna de l'après-midi et n'a pas tenté de m'embrasser ou un truc du genre. Il remonte un peu dans mon estime mais je ne perds pas l'esprit pour autant. C'est un joueur. Sa gentillesse envers moi n'est pas gratuite et je le sais parfaitement. S'il n'a rien tenté aujourd'hui, c'est qu'il veut m'amadouer pour m'avoir plus facilement une autre fois. C'est triste de devoir se méfier autant d'une personne. 

    Je rentre chez moi seule. Pas de Thomas pour me raccompagner et Ethan ne m'a pas proposé de me ramener. De toute façon, j'aurais décliné. Plus un joueur se tient loin de moi, mieux je me porte. 

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------Point de vue  de Léo:

    Il est 19h30 lorsque je regarde ma montre. Je suis chez moi dans ma salle de bain et je me prépare pour le concert. J'ai invité mes deux pions hier, Amandine et Anna. Mais cette dernière ne peut pas venir. Elle n'est même pas capable de désobéir un peu... Cette fille est trop sage, c'est ennuyant. En revanche, Amandine a accepté tout de suite. 

    Je sors de la salle de bain et me rend aussitôt dans ma chambre afin de m'habiller. Ce soir, je compte séduire Amandine, voit si elle est réceptive ou non. Mais je ne pense pas que je lui prendrai son bracelet. Ce ne serait pas marrant, trop tôt. Honnêtement, j'aimerais qu'elle me tienne tête. Qu'elle refuse mes avances et qu'elle me fasse galérer. C'est ce que j'aime le plus dans le jeu. Plus tu galères avec ta cible plus la victoire est savoureuse. J'aime pas que les filles me tombent facilement dans les bras, je n'y vois aucun intérêt. Je sais que je suis beau et que j'ai du charme mais quand c'est trop simple, je me lasse. C'est pas plus compliqué que ça. 

    Une fois que je suis finalement prêt, je sors de ma chambre. Je vais directement partir. Inutile d'aller voir mes parents, je les entend se hurler dessus à l'autre bout de la maison. Je soupire et mets mes chaussures. Puis, je me casse aussi vite que possible. Je n'aime pas rester trop longtemps chez moi. En fait, je n'y viens que pour me laver, manger et dormir. Le reste du temps, je me débrouille pour être ailleurs, au lycée ou avec des potes. 

    Du coup, je passe très peu de temps chez moi. Je viens ici juste pour dormir, me doucher et manger. Je ne parle presque plus à mes parents. Les relations sont tendues entre eux et moi et entre eux tout court. Ma mère s'énerve facilement et mon père c'est pareil. Il boit aussi pas mal d'alcool. Il est rarement ivre mais il est alcoolique même s'il refuse toujours de l'avouer. Mon père est dépendant de l'alcool. Du coup, il s'énerve aussi très facilement et les disputes éclatent souvent avec ma mère. C'est pas la joie à la maison. Parfois je me demande si ce ne serait pas mieux si mes parents se séparaient. Malgré toutes leurs disputes, rien ne se passe. 

    Je vais chercher Amandine chez elle. Quand j'arrive devant sa maison, je lui téléphone. Hors de question pour moi d'aller sonner pour me retrouver en compagnie de son père ou sa mère. Elle sort de chez elle et je l'observe. Je sifflote. Elle s'est fait belle pour moi ce soir. Enfin belle... disons qu'elle s'est apprêtée pour moi. Amandine n'est pas moche, loin de là mais elle n'est pas spécialement mon style. Elle était belle mais sans plus. Elle était presque banale. 

    Plus elle approche de moi, plus que je la distingue. Elle est trop maquillée. Ses yeux marrons tirant beaucoup vers le rosé, étaient entourés à outrance de noir. Elle avait trop de mascara et son rouge à lèvre était trop pigmenté pour que le rendu soit beau. Attention! Elle est agréable à regarder, vraiment très agréable avec son débardeur court qui lui arrive au niveau du nombril et son short très court.

    "Prête à danser? je lui lance quand elle arrive enfin devant moi.

    -Trop! Au fait, quel groupe m'emmènes-tu voir?

    Je lui adresse mon plus beau sourire. 

     -Le mien.

    Amandine semble surprise. Parfait. C'est justement ce que je voulais. L'impressionner. Plus une fille est impressionnée plus il est simple de la séduire. C'est en tout cas ce que j'ai appris à force de jouer à ce jeu. 

    -C'est trop cool! Je ne savais pas que tu faisais de la musique. Tu joues de quoi?

    Elle me sourit d'une manière pas très naturelle. Un instant, je me demande si ce n'est pas elle qui essaye de me séduire. Si c'est le cas, elle est à côté de la plaque. 

    -Je sais jouer du piano. Mais dans le groupe, je suis le chanteur. "

    Une fois de plus, je peux lire de l'admiration dans son regard. Je souris. C'est presque trop simple. Je pourrais très facilement lui prendre son bracelet ce soir.. L'idée est tentante. Mais non. C'est trop tôt. Ce ne serait pas amusant. 

    Une fois que nous sommes arrivée sur le modeste lieu du concert, je la laisse près de la scène, tout devant. De cette façon, je pourrais garder un oeil sur elle pendant tout le concert. C'est très stratégique de ma part, je trouve. 

    Je vais rejoindre dans les coulisses improvisés le reste de mon groupe. Je les salue un à un. Aucun n'est dans le même lycée que moi. Nous sommes tous potes d'enfance. 

    "T'as emmené une fille, Léo? me demande l'un d'eux.

    -Ouais.

    -Elle est canon, comme toutes celle que tu as emmené auparavant, me souffle un autre.

    -Je sais, vieux. Mais comme les autres, pas touche. C'est ma propriété."

    Je souris. Mes potes musiciens ne sont pas au courant pour le jeu. Je ne sais pas ce qu'ils penseraient de moi s'ils étaient au courant. Probablement que leur avis me concernant ne serait pas trop différent. Ils ont l'habitude de me voir papillonner avec les filles alors jeu ou pas, ils auraient le même avis sur moi que maintenant. 

    Nous montons sur scène. Le traque est là. Quand on voit les gens qui nous regardent et qu'on ne joue pas encore, on stresse. C'est ainsi... Puis la musique nous envahit et nous nous laissons porter par les notes que nous connaissons par coeur. Le publique? Une fois que nous commençons à jouer, nous l'oublions un peu. Il est présent mais toute notre concentration est focalisée par notre musique. Même Amandine n'existe plus dans ces moments là. Ni Amandine, ni tout le reste, le jeu, les pions, les joueurs, les potes, le lycée, mes parents... Plus rien. C'est le vide. Il n'y a rien d'autre que la musique. C'est un échappatoire qui m'est devenu indispensable. Je n'arrive plus à envisager ma vie sans musique. 

    Toutes les bonnes choses ont une fin. Nous ne pouvons pas jouer pour l'éternité nos morceaux. Je suis en sueur et j'ai le souffle court. On n'imagine pas forcément l'énergie que chanter demande. C'est épuisant. Nous saluons sous les applaudissements du publique venu nous écouter. C'est un moment qui nous rend fiers. Ces gens ont apprécié ce que nous avons fait et c'est ce qui nous pousse de l'avant. 

    Je range mon micro dans une boîte pour le transporter. Je suis dans les coulisses improvisés, derrière la scène avec les autres membres de mon groupe. Nous nous félicitons mutuellement mais nous nous critiquons un peu aussi. C'est important, pour nous améliorer. 

    Je bois un peu d'eau avant d'aller rejoindre Amandine. Alors que je sors des coulisses, je la vois discuter avec un mec que je connais pas. Il a dû venir au concert et a dû également aborder mon pion la trouvant belle. Ou alors c'est elle qui est allée le voir. Dans ce dernier cas, je ne serais pas étonné même si c'est assez peu prudent avec un joueur dans les parages. Elle devrait pourtant faire attention alors ce qui est arrivé à Nolwenn qui a couché avec mon cousin. D'ailleurs, en parlant de Robin, j'aurais dû lui dire de venir. Il aurait pu surveiller Amandine. Hum.. J'y penserais la prochaine fois. Je n'ai pas en confiance en mon pion. Je m'approche d'elle et de l'inconnu. Il est en train de lui dire quelque chose qui la faire glousser comme une dinde.

    "Je ne vous dérange pas?

    Mon ton est froid et le mec se crispe en m'apercevant. 

    -Je ne savais pas que tu avais un copain, dit-il assez gêné à l'adresse de mon pion.

    -On est pas un couple. N'est-ce pas, Léonounet?

    Je grimace. Qu'est-ce que c'est que ce surnom de guimauve? 

    -On a une relation plutôt compliqué. Mais disons que je suis possessif alors reste loin d'elle."

    Le mec n'en demande pas plus. Il s'en va presque immédiatement. Près de moi, j'entend Amandine qui glousse encore. C'est ennuyant. Elle se force pour passer pour une écervelée. A moins qu'elle en soit vraiment une? 

    Je lui propose de la raccompagner jusqu'à chez elle. Je sais qu'elle a été conquise par le concert. Je le vois dans son regard. En bon joueur, je sais ce que pense les filles en face de moi rien qu'en regardant leurs yeux. On dit que ces orbites sont les fenêtres de l'âme.. et ce n'est pas faux. 

    Alors que nous marchons, je la vois se rapprocher de moi. Je n'ai rien à faire. Amandine est déjà conquise. Ce n'est même pas amusant. Je pensais qu'elle me donnerait plus de fil à retordre mais elle est attirée par moi comme une abeille par une fleur. 

    Nous arrivons devant chez elle.

    "Je te laisse là, princesse. 

    -Princesse? Même pas reine. Même pas un au revoir, boude-t-elle.

    J'esquisse un sourire. Je sais parfaitement ce qu'elle veut alors je m'approche d'elle.

    -Un au revoir digne d'une princesse comme toi? "

    Elle hoche la tête d'un air faussement timide juste avant que je l'embrasse. Depuis le début de la soirée, c'est ce qu'elle souhaitait. Elle devait penser que j'allais le faire plus tôt mais je n'en avais aucune envie. Même là, en l'embrassant, je m'en fiche d'elle. Je ne ressens rien. C'est juste une impression agréable de l'embrasser mais sans plus. Je ne fais pas durer cet échange bien longtemps. 

    "On se reverra au lycée, princesse. "

    Je m'écarte rapidement d'elle avant qu'elle essaye d'obtenir un autre baiser. Je tourne les talons et part sans lui adresser un regard de plus. 

    Lorsque j'arrive chez moi, mes parents dorment. Cela fait longtemps qu'ils n'attendent plus mon retour le soir pour aller se coucher. Je ne fais pas de bruit pour ne pas les réveiller. Je ne leur dis jamais où je sors et je ne sais même pas s'ils s'en inquiètent. Probablement pas. Je me faufile comme un chat jusqu'à ma chambre dans l'obscurité nocturne. J'enlève mes habits et me glisse dans mon lit. Avec Amandine, c'est gagné, j'aurais son bracelet. Mes pensées vagabondent alors vers mon autre pion, Anna. Je n'ai pas vraiment pu lui parler. Il y a toujours un de ses deux chiens de garde pour la protéger, je parle, bien entendu, d'Ethan et Mathilda. 

    Je me demande s'il sera plus compliqué de la séduire, elle... Il faudrait déjà que je l'aborde quand elle est seule pour avoir ma chance. Après tout, tout ce que je veux, c'est son bracelet et rien d'autre. Je ne regrette pas de l'avoir choisie. Elle est agréable à regarder et n'a pas l'air d'être une fille qui met le bordel. Tant mieux. Robin aura sûrement moins de travail de surveillance avec elle qu'avec mon autre pion. Oui, Anna me semble être ce genre de fille discrète qu'on remarque à peine mais qui est pourtant utile. Je ne sais pas encore en quoi mais je sens que cette fille me sera utile. C'est l'intuition même si je ne l'ai choisi que pour agacer Ethan à la base. 

    Je m'endors sur ces pensées. Je me suis décidé, la semaine prochaine, je vais tenter de la séduire. Je vais peut-être pouvoir m'amuser un peu si elle n'est pas aussi décevante qu'Amandine. Cette simple pensée me fait sourire. 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Août 2015 à 10:26

    Il est quand même sympa Ethan avec Mathilda, même s'il ne l'apprécie pas il fait des efforts. Après je suis pas sûre que ce soit vraiment pour être sympa qu'il fait ça... Il participe quand même au jeu après tout. 

    Je pense que tu devrais éviter quand le personnage décrit un truc les "Attention ! Je ne dis pas ça parce que ...", je trouve que ça fait pas trop "Je te raconte l'histoire avec le point de vu de mon personnage", mais plus le personnage commente ce qu'il voit et rectifie pour pas que tu penses autre chose. Comment dire... T'aurais pu dire genre : "Elle était trop maquillée, ses cils étaient peinturlurés de mascara et ses paupières baignaient dans le rose. Ses lèvres se voyaient à des kilomètres tellement son rouge à lèvres était fort. Elle était jolie à regarder, mais son maquillage l'a rendait trop superficielle ce qui n'est pas mon genre."  (Je sais pas si tu vois ce que je veux dire ^^').

    Les fautes que j'ai vu :

    encore moi à devenir ton centre d'intérêt. Peut importe ce que tu me proposeras" > "moins" et "Peu importe"

    " quelque chose qui la faire" > "la fait"

    2
    Jeudi 20 Août 2015 à 13:14

    Si , je vois ce que tu veux dire et j'essayerais de ne plus faire cette erreur à l'avenir. Je me disais que de cette manière, le lecteur serait plus proche de Léo puisqu'il s'adresse directement à lui . ^^

    3
    Jeudi 20 Août 2015 à 13:46

    Supers chapitres (j'ai lu le 11 aussi^^)

    Décidément heureusement que Anna à une bonne amie. Le cas de Nolwen, mit pour montrer véritablement la face cachée du jeu est bien fait. Et ça met encore plus la pression sur les pions. Oui, je trouve aussi que Ethan fait des efforts avec Mathilda. Mais, peut être le fait-il exprès ? Il participe au jeu, certes, mais ne fait-il pas tout pour protéger une certaine personne ?

    J''ai hâte de lire la suite ;)

    4
    Jeudi 20 Août 2015 à 14:49

    Faut voir la suite pour avoir des réponses à tes questions :)

    5
    Jeudi 20 Août 2015 à 14:50

    Oui et je suis impatiente de lire la suite^^

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter