• Chapitre 1: La Fuite

    Pendant toute son enfance et un grand moment de son adolescence, Kiara n'avait connu que les abysses sombres et glaciales du fond des océans. Son peuple et elle avaient vécu tellement de temps enfermés dans une immense grotte qu'elle ne connaissait pas la beauté des eaux ni la surface... Cet endroit qui était totalement inconnu à Kiara... Cet endroit où vivaient les humains. 

    Kiara était une sirène. Elle était la princesse, avec sa soeur, Himeko, d'un peuple oublié de sirènes à la nageoire rouge. Un événement tragique du passé avait conduit ces sirènes à être enfermées pendant des générations. Malheureusement, la rancoeur avait germé dans les âmes des sirènes rouges. A présent libres, elles avaient bien l'intention de se venger, menées par Himeko.

     

    Essoufflée, Kiara ne s'arrêtait pas de nager. Elle ne pouvait pas se reposer. Si jamais elle ralentissait, elle pourrait se faire rattraper. La princesse sirène avait fui son peuple quand elle avait pris connaissance du plan de sa sœur aînée. Kiara faisait partie des rares sirènes rouges qui ne voulaient pas d'une vengeance envers les autres peuples qu'ils soient humains ou sirènes. Kiara ne savait pas exactement où elle allait. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle devait s'éloigner des siens. Elle ne pourrait plus les retrouver. Son peuple n'était pas prêt à mettre le plan de Himeko en marche. Les sirènes rouges, depuis qu'elles étaient de nouveau libres, se déplaçaient souvent pour ne pas être repéré par les autres sirènes. Elles étaient devenues un peuple nomade. 

     

    Le ciel était d'un bleu magnifique. Il n'y avait pas un seul nuage. Kiara avait rejoint la surface. La sirène voyait le ciel pour la première fois. Elle avait la tête rivée vers l'immensité céleste. Ses yeux verts brillants, Kiara fixa pendant un bon moment le ciel. La lumière du jour était également nouveau pour elle. Depuis le début de sa vie, elle avait vécu sous des lumières artificielles. 

     

    Autour de son cou, Kiara avait un collier avec un ruban rouge avec un pendentif coquillage contenant une perle rouge. La sirène ferma les yeux et se concentra. Le pendentif se mit alors à briller... ou plutôt, ce qui brillait, c'était la perle à l'intérieur de celui-ci. En effet, cette dernière était magique. Lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, Kiara savait dans quelle direction elle devait nager. C'était instinctif. Sa perle la guidait vers ce qu'elle était partie chercher en quittant les siens.  Kiara nagea pendant longtemps. 

    La sirène arriva près d'une côté, épuisée. Elle n'était pas encore arrivée sur la plage. Kiara s'installa sur un rocher, au bord d'une falaise, non loin d'une plage, pour reprendre son souffle. Et maintenant? Qu'allait-elle faire?  Kiara leva la tête vers le ciel. Elle n'avait pas la réponse à cette question. La nuit était tombée. C'était la fin de l'été. Là encore, les nuages étaient absents. 

    Kiara observait les étoiles. Elle savait ce qu'elle avait à faire... Le tout était d'y parvenir. La sirène passa une main dans ses longs cheveux roux foncés. Puis, elle vint poser cette dernière sur le pendentif coquillage de son collier. Elle ne pouvait rien faire tant que le jour n'était pas levé. 

    Juste avant que l'aube n'arrive, Kiara se transforma en humaine. 

     Human or Mermaid ? by Luana-Morado

    Image: Luana-Morado

    C'était une aptitude qu'elle avait grâce à sa perle magique. Grâce à celle-ci, Kiara pouvait prendre une apparence humaine et retrouver sa forme de sirène quand elle le désirait. 

    Les premiers pas de Kiara en tant qu'humaine furent indécis. Elle ne maîtrisait pas ce corps humain qu'elle venait de prendre.  La sirène s'était assise sur la plage. Elle regardait le levé du Soleil. Kiara attrapa une mèche de ses cheveux et la regarda. Ces derniers avaient changé de couleur pour devenir blond. En se transformant, une robe était apparue pour habillée la princesse sirène. Le but de Kiara était à présent de retrouver les princesses sirènes des océans. C'était plus facile à dire qu'à faire... La perle l'avait guidé jusqu'ici. C'était donc qu'une princesse sirène ne devait pas être bien loin... 

    Kiara se mit à penser à ses pairs. Elle se mordilla la lèvre. Si sa perle avait pu la conduire jusqu'ici, nul doute que sa soeur pourrait parvenir également à cet endroit. 

    "Il est un peu tôt pour qu'une fille se balade sur la plage, seule, intervint une voix dans le dos de Kiara. 

    La sirène se retourna pour voir un humain, d'à peu près son âge, si elle en croyait sa corpulence. Il était assez grand, les cheveux châtains et des yeux bleus comme la mer.

    -Et toi, alors? Je pourrais te dire la même chose, rétorqua Kiara.

    Elle était mécontente d'avoir été interrompue dans sa réflexion. L'inconnu sourit et se frotta l'arrière de la nuque avec une de ses mains. 

    -Au fait près que je ne suis pas une fille, bien sûr. J'ai une bonne raison d'être là. 

    -Laquelle? demanda la sirène en fronçant les sourcils. 

    -Je suis sauveteur. Je dois surveiller cette plage. "

    Tout en parlant, il montrait son short de bain rouge avec le signe, visiblement, de ceux qu'il appelait "sauveteurs". Kiara n'eut pas le temps de répondre qu'une voix au loin interpella le jeune homme. Il se tourna vers la provenance de la voix, une silhouette lointaine, près d'une cabane sur la plage. Avant de partir en courant, il fit un petit signe de la main à Kiara pour la saluer.

    La sirène le regarda s'éloigner en fronçant les sourcils. C'était son premier contact avec un humain. Contrairement à ce qu'elle avait entendu dans les histoires des siens, il avait l'air inoffensif. 

    Kiara se leva et épousseta le sable qu'elle avait sur elle. Puis, elle s'étira. Kiara trouvait étrange d'être sur Terre. Pourquoi une princesse sirène serait-elle sur Terre au lieu d'être dans son royaume? 

    En partant de la plage, Kiara n'avait pas fait attention au fait qu'elle soit nu-pieds. Elle ne fit pas attention aux morceaux de verre sur le sol et elle marcha dessus. Aussitôt, la princesse sirène perçut une douleur provenant de sa voûte plantaire. Elle s'écarta avec un petit bond des morceaux de verre et grimaça. C'est alors qu'elle remarqua le liquide rouge coulant de sous ses pieds. Elle grimaça.  Le garçon qu'elle venait de croiser sur la plage se trouvait de nouveau devant elle.

    "C'est dangereux de marcher là sans chaussures.

    -Qu'est-ce que tu veux? rétorqua Kiara qui venait de mal prendre cette remarque qu'elle interprétait comme une moquerie. 

    -Ne sois pas si agressive, je suis simplement venu t'aider. On est à côté du poste de secours. Il faut désinfecter la blessure. 

    Il montra la cabane que Kiara avait pu voir quelques minutes plus tôt. Le garçon demanda à Kiara si elle pouvait marcher mais elle en était incapable. Faire un pas lui faisait mal aux pieds. Le garçon se mit dos à elle et se baissa pour qu'elle puisse monter sur son dos. A contrecœur, Kiara monta sur le dos du jeune homme qui se releva et la porta jusqu'au poste de secours. Il la fit s'asseoir sur une chaise le temps qu'il prenne de quoi la désinfecter et des pansements. 

    "Pourquoi tu n'as pas remis tes chaussures? lui demanda-t-il.

    -Je n'en ai pas."

    La réponse étonna le garçon qui ne fit pourtant aucune remarque. Il soigna Kiara sous le regard méfiant de cette dernière.

    "Je m'appelle Hiro, et toi ? dit-il pour faire la conversation.

    -Kiara" répondit-elle un peu froidement. 

     

    Tout à coup, une fille déboula comme un tourbillon dans le poste de secours. Elle portait un maillot de bain une pièce rouge avec le même symbole que celui de Hiro.

    "Qu'est-ce que tu fais? On a besoin de toi, Hiro!  gronda-t-elle.

    Elle se stoppa en voyant Kiara. 

    -Oh! Je suis désolée! Je pensais que tu ne faisais rien et que tu te cachais pour moins en faire... pas que tu aidais quelqu'un. Je m'appelle Arisa."

    Pour la seconde fois en quelques minutes, Kiara se présenta de nouveau. Arisa avait un grand sourire et elle semblait pétillait de bonne humeur ainsi que d'énergie. Elle avait les yeux bleus et les cheveux châtains comme Hiro mais la ressemblance s'arrêtait là. Le regard d'Arisa se posa sur le collier de Kiara et son sourire vacilla un peu. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :