• 19

    Rose courait aussi vite que ses jambes le lui permettaient. Il faisait nuit noire. Elle devait faire attention à ne pas trébucher à cause de racines d'arbres invisibles avec l'obscurité. C'était son instinct de survie qui commandait son corps. S'arrêter, c'était s'engager dans une bataille perdue d'avance. La rousse n'était pas seule. A quelques mètres devant elle, courait Scorpius et, derrière elle, il y avait son cousin, Albus. C'était en catastrophe qu'ils étaient tous les trois sortis de Poudlard pour courir vers la forêt et s'éloigner le plus vite possible de l'école.

    Ils auraient dû se douter que la subite disparition de Tybalt ne présageait rien de bon! Qu'un élève quitte si précipitamment Poudlard était si inhabituel. Il y avait encore une semaine, la vie était paisible, autant qu'elle pouvait l'être avec les meurtres inexpliqués, dans l'école.

    L'élément qui avait tout accéléré, c'était la subite disparition de Clara, il y a une semaine. Un soir, elle se trouvait avec Rose dans la chambre de leur dortoir. Alors que la rousse comptait aller dormir, son amie s'était dirigeait vers la porte de la chambre.

    "Où vas-tu? On n'a pas le droit de quitter nos chambres à cette heure-là.

    Clara avait souri.

    -J'ai juste oublié un manuel sur la table de notre salle commune, j'en ai pour deux minutes."

    Rose avait hoché la tête. Clara n'allait pas loin. La salle commune n'était qu'à une cinquantaine de mètres de la chambre. Clara ne risquait rien. Enfin... C'était ce dont était persuadée la rousse. Plusieurs minutes s'écoulèrent dans le silence. Clara ne revenait pas. Rose commença à s'inquiéter. Par rapport à la distance entre la chambre et la salle commune, Clara aurait déjà dû être de retour. La rousse n'osa pas sortir.v Toutes les chambres de Poudlard avaient été équipées d'un système permettant d'appeler les professeurs. Rose n'avait pas hésiter à appuyer sur le bouton déclenchant le mécanisme. Aglaé regardait la rousse faire tout cela en silence. Elle ne parlait jamais et sa présence ne se remarquait qu'à peine.

    Un professeur était arrivé en transplanant quelques secondes plus tard, la baguette à la main à l'affût du moindre danger. Ne voyant que deux élèves, il baissa sa baguette. Rose résuma précipitamment la situation. Elle n'osait pas partir à la recherche de Clara par crainte qu'il lui arrive quelque chose de mal. Rose n'était pas courageuse. Elle aurait pu se risquer à sortir elle-même de sa chambre pour chercher son amie mais son caractère n'était pas fait ainsi. A vrai dire, l'idée ne lui avait pas effleuré l'esprit.

    Tout le reste de la nuit, des professeurs et des aurors avaient cherché Clara. Ils n'avaient pas retrouvé la jeune fille. Elle avait disparu. Ni morte ni vivante. Son corps était introuvable. Cependant, une inscription était apparue sur l'un des murs de Poudlard durant la nuit. Une inscription écrite avec du sang:

    "La dernière barrière est tombée, tremblez sorciers, la guerre vient de commencer."

    Personne ne comprit le sens de cette phrase. Personne... Sauf Rose et Scorpius. Ils avaient compris que les lycanthropes venaient enfin de déclarer une guerre et que les affrontements arriveraient très prochainement. En revanche, même eux ne comprenaient pas la signification de "la dernière barrière". A vrai dire, c'était la seule partie du message qu'ils n'avaient pas saisi. Un échantillon de sang avait été prélevé sur le mur et avait été analysé. Ce sang était celui de Clara.

    Sentant que la situation avait changé, Scorpius s'était débrouillé pour croiser Rose et la prendre à part.

    "On doit parler.

    -Je t'écoute..."

    Rose n'était dans son assiette. La soudaine disparition de Clara l'avait chamboulée. Cette vérité, le cerveau de la rousse refusait de l'admettre. Elle ne se rendait, non, elle n'arrivait pas à se rendre compte de l'absence de sa meilleure amie. Le pire, c'était que Clara n'était ni morte ni vivante. Son sort était bien pire, elle était disparue. Tant qu'elle ne serait pas retrouvée, personne ne serait si elle était en vie ou non.

    "Non, on doit parler des lycanthropes aux aurors, au profs, à tout le monde."

    La rousse n'écoutait qu'à peine ce que disait le Serpentard. Elle était comme déconnectée du monde réelle. Elle était là sans y être. elle était présente physiquement mais son esprit était ailleurs. Le blond soupira quand il remarqua qu'il parlait à un mur. Il n'eut pas d'autre choix que d'aller chercher Albus. Le brin était entièrement d'accord avec lui: il fallait parler des lycanthropes. Attendre encore, c'était exposer la communauté sorcière à un grand danger. C'est ainsi que les deux garçons s'étaient rendus dans le bureau du directeur. Ce fut Scorpius qui avait parlé puisqu'il en savait bien plus que le Griffondor.

    Depuis le début des meurtres, plusieurs élèves avaient quitté Poudlard. Les parents s'inquiétaient pour leurs enfants. La disparition de Clara avait décidé de nouveaux parents à faire rentrer leurs enfants. Parmi les élèves partis, il y avait Tybalt. Le fait qu'il quitte le château n'avait donc pas paru suspect.

    Tous les autres jours de la semaine avaient été calqués les uns sur les autres. Le corps de Clara était toujours recherché mais aucun résultat n'était trouvé. La déclaration faite par Scorpius et Albus avait été prise très au sérieux et, juste au cas où, le système de défense de Poudlard avait été renforcé. Des articles de journaux avaient fait leur apparition parlant des lycanthropes et de la potentielle menace qu'ils représentaient partout dans le monde, dans le but de préparer psychologiquement les sorciers à une nouvelle guerre. Les documents oubliés depuis des centaines d'années avaient été sortis des oubliettes pour être étudier et préparer une stratégie.

    Cependant, malgré tout cela, une semaine s'était écoulé sans que personne n'ait vu de lycanthropes ou ne meurt. Les gens se posaient des questions. Étaient-ils véritablement en danger?

    Rose avait passé ses journée à pleurer son amie. Clara lui manquait. Elle avait peur pour elle. Elle trouvait injuste qu'une fille comme Clara ait pu mourir. Pourquoi elle d'ailleurs?! Rose ne le savait pas. Elle ne savait pas que l'ancêtre de son amie était un des généraux qui avait participé à la guerre contre les lycanthropes et qui avait été l'un des acteurs principaux de la victoire des sorciers. Elle ne voyait que la conséquence de tout cela: elle avait encore perdu une amie.

    Une semaine exacte après la disparition de Clara, Rose avait été abordé par Scorpius après le dîner. Le blond n'avait pas été présent au repas. Il semblait à la fois anxieux et terrifié.

    "Wesaley, on doit se barrer!

    Elle ne lui répondit pas avec des mots mais avec un regard interrogateur. Scorpius chercha dans sa robe de sorcier quelque chose avec empressement. Il tendit un petit cahier à la rousse.

    -Qu'est-ce que c'est?

    -Un journal de bord. Il est à Tybalt.

    Rose fronça les sourcils. C'est à ce moment qu'Albus les avait vu et était venu les voir.

    -Qu'est-ce qui se passe? avait-il demandé.

    -Tybalt était une taupe! Depuis son arrivé, il a rechercher des informations suceptibles de servir aux lycanthropes. C'est lui le meurtrier! Il a marqué tous ces faits et gestes là-dedans. C'était sous son armoire. Il a dû l'oublier en partant. Et c'est pas tout! Il a exploré Poudlard afin de retrouver des passages secrets oubliés datant de la construction de l'école. La dernière page du cahier contient la date du premier assaut des lycanthropes. C'est pour ce soir! Ils vont utiliser ces passages!

    -On doit prévenir tout le monde! s'était exclamé Albus.

    C'était à ce moment qu'un cri strident suivit d'hurlements de loups avaient retenti. Rose en avait sursauté tout comme son cousin.

    -C'est trop tard, on doit partir!

    Scorpius était prêt à partir sur le champ en empruntant les anciens passages secrets.

    -Malefoy! Je vais pas abandonner ma famille ! Mon frère, ma soeur, mes cousins et mes potes sont tous ici! Je ne vais pas m'enfuir comme un lâche avec toi!

    Rose ne réfléchissait plus. Elle était une nouvelle fois déconnectée du monde réelle. Elle ne pouvait pas croire à ce qui était en train de se produire. C'était au-dessus de ses forces.

    -Potter, arrêtes de faire le brave Griffondor et pense à ta survie! "

    Les deux garçons continuèrent de s'affronter par la parole quant à la décision qu'ils prendraient. Des hurlements se firent de nouveaux entendre. La bataille avait commencé. Les sorciers avaient été pris par surprises. Leur chance de gagné était fortement réduite.

    Tout à coup, un lycanthrope était arrivé dans le couloir où ils se trouvaient. Rose avait été la première à le voir. Elle avait pousser un cri de terreur ce qui avait eut pour conséquence de faire cesser la querelle des deux garçons. Le lycanthrope se jeta vers Rose qui était la plus proche des trois de lui. Paralysée par la peur, la rousse n'avait pas songé à lancer un sort ou à tenter de s'enfuir. Heureusement, la bête avait été propulsée loin de la jeune fille, contre un mur, grâce à un sort lancé par Scorpius. Albus avait lui aussi sorti sa baguette. Les deux garçons s'engagèrent alors dans un combat contre le lycatnhrope. Il n'y avait plus ni courage ni peur dans un moment comme celui-ci. Il n'y avait qu'une chose qui les guidait: l'instinct de survie. Il était clair que s'ils ne blessaient pas ou ne tuaient pas le lycanthrope, ce serait lui qui se chargerait d'eux. Rose resta en retrait. Elle tremblait. Elle pleurait. Finalement, Albus réussit à assommer l'ennemi. Le brun était blessé à l'épaule et Scorpius au ventre.

    "Potter, partons."

    Le brun avait juste hocher la tête. La fuite n'était pas glorieuse. Elle signifiait tout abandonner et agir par égoïsme. Cependant, la fuite était aussi un signe qu'ils s'accrochaient à la vie. Ils y tenaient. Scorpius s'était mis à courir vers l'un des passages décrit dans le cahier de Tybalt. Il avait attrapé la main de Rose pour qu'elle les suive. Albus fermait la marche.

    Par chance, les trois jeunes adolescents n'avaient pas croiser la route d'un second lycanthrope. Le passage secret qu'ils avaient emprunté les avaient conduit à l'entrée de la forêt. Courir, partir, fuir. Il leur fallait s'éloigner de Poudlard. Ils en étaient rendus là.

    Rose finit par trébucher. Elle s'étala de tout son long dans la terre humide du sol de la forêt. Scorpius s'arrêta mais ce fut Albus qui l'aida à se relever. Ils étaient incapable de courir encore. Ils étaient trop épuisés. Leurs jambes refusaient de faire un pas de plus. Rose se laissa tomber contre un arbre, elle prit sa tête entre ses mains et se remit à pleurer. Albus s'assit prêt d'elle et il la prit dans ses bras. Socprius reprenait son souffle en les regardant.

    Ils étaient assez éloignés de Poudlard à présent. S'ils utilisaient la magie, les lycanthropes ne devraient pas en sentir l'odeur. Les trois adolescents décidèrent de transplaner.

    "Où? demanda Albus.

    -Chez moi, lui répondit le blond.

    -Hors de question que j'entre dans ta tanière de serpent!

    -Dans une de mes maisons de vacances, ça sera plus sûr."

    C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent face à une demeure secondaire des Malfoy, loin de Poudlard, loin de toute civilisation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter